Festival de Locarno

Toute l'actualité de la 71e édition

Publié le 13 août 2018 - Modifié le 20 août 2018

Retour sur les moments forts de Locarno

- Le film "A Land Imagined", du réalisateur singapourien Yeo Siew Hua, a reçu le Léopard d'or au 71e Festival de Locarno. Ce polar complexe se déroule dans l'univers impitoyable des travailleurs immigrés trimant sur les gros chantiers de l'Etat insulaire.

- Un total de 17 longs-métrages et un court-métrage ont été projetés sur la Piazza Grande entre le 1er et le 11 août à l'occasion du Festival du film de Locarno. Et 15 films, dont 13 en première mondiale, étaient en compétition pour le fameux Léopard d'or.

- Au total 23 coproductions de la SSR, dont 12 de la RTS, ont été présentées dans différentes catégories au festival de Locarno cette année.

- Cette 71e édition était également la dernière avec Carlo Chatrian à la direction artistique, puisque l'Italien reprendra la direction de la Berlinale l'an prochain. Son successeur n'est pas encore connu.

  • "A Land Imagined" couronné

    Léopard d'or pour le film singapourien

    Le film "A Land Imagined", du réalisateur singapourien Yeo Siew Hua, a reçu le Léopard d'or au 71e Festival de Locarno. Ce polar complexe se déroule dans l'univers impitoyable des travailleurs immigrés trimant sur les gros chantiers de l'Etat insulaire.

    >> Lire aussi:

    A Locarno, le Léopard d'or couronne le film singapourien "A Land Imagined"

    Le Prix du Jury du Festival de Locarno a été décerné à un documentaire coup de poing, "M", de la Française Yolande Zauberman. La réalisatrice de confession juive y thématise l'abus sexuel au sein de la communauté ultraorthodoxe de la ville israélienne de Bnei Brak.

    >> A écouter: l'interview de la réalisatrice Yolande Zauberman dans Forum

    Yolande Zauberman au 71e Festival de Locarno.
    Alexandra Wey - Keystone
    Forum - Publié le 11 août 2018

    Côté helvétique, "Le vent tourne"  de Bettina Oberli remporte le "VARIETY PIAZZA GRANDE AWARD", remis par des membres de la rédaction de la prestigieuse revue professionnelle de cinéma américaine Variety parmi les films projetés sur la Piazza Grande.

    Le prix récompense un film pour ses qualités artistiques, pour son potentiel dans le cadre d'une distribution en salle et contribue à sa renommée internationale.

    >> A voir: Bettina Oberli présente "le vent tourne" dans le 19h30

    Festival du Film Locarno: Bettina Oberli présente "Le Vent tourne", son premier film en français
    19h30 - Publié le 06 août 2018

  • Locarno déroule le tapis rouge à Netflix et Amazon

    Ted Hope d'Amazon, lauréat du Prix Raimondo Rezzonico

    Entre Ted Hope, directeur d’Amazon, qui a reçu le Léopard du "meilleur producteur" et la présence dans le jury de Funa Maduka, en charge des acquisitions chez Netflix, Locarno n'a pas peur d'offrir une place de choix aux géants d'internet.

    >> A lire: Ted Hope: "Le streaming ne tuera pas le cinéma!"

    Cette présence, contrairement au Festival de Cannes qui ne les a pas conviés, ne dérange pas. Locarno ne craint pas de dérouler le tapis rouge à ces "nouveaux venus" dans le monde du septième art.

    Ted Hope, lauréat du Prix Raimondo Rezzonico au Festival du film de Locarno.
    Ted Hope, lauréat du Prix Raimondo Rezzonico au Festival du film de Locarno. [Marin Mikelin - Locarno Festival]

    Netflix et Amazon ont de plus en plus tendance à voler la vedette au cinéma en salles. Ted Hope, le chef de la production cinématographique d’Amazon, continue pourtant de croire au grand écran.

    Ces géants qui menacent le septième art

    Le fait est que la popularité croissante des services de streaming sème le trouble dans les salles et les festivals de cinéma. Netflix et Amazon ont de plus en plus tendance à voler la vedette au cinéma traditionnel. Locarno ne s’est pourtant pas privé de récompenser un cadre dirigeant d’un géant du streaming: Ted Hope, le directeur de la production cinématographique d’Amazon.

    >> A lire aussi: Pourquoi Locarno déroule le tapis rouge à Netflix et Amazon

  • Les Léopards d'honneur

    Ethan Hawke, Bruno Dumont et Meg Ryan

    Excellence Award pour Ethan Hawke

    Du "Cercle des poètes disparus" à "Training Day", en passant par "Boyhood", l'acteur et réalisateur américain Ethan Hawke a marqué l’histoire du cinéma.

    Cette semaine sur la Piazza Grande il a reçu un Léopard d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière.

    >> A voir le reportage du 12h45:

    L'acteur Ethan Hawke a reçu un Léopard d'honneur au Festival de Locarno.

    L'actrice Meg Ryan honorée pour l'ensemble de sa carrière

    Le Festival de Locarno a célébré vendredi soir Meg Ryan. Un temps l’icône des comédies romantiques américaines, elle a reçu le Léopard Club Award pour l’ensemble de sa carrière.

    >> A écouter l'interview de Meg Ryan dans Vertigo:

    Meg Ryan s'est vu décerner à Locarno le Leopard Club Award pour sa contribution à l'histoire du cinéma.
    Alexandra Wey - Keystone
    Vertigo - Publié le 06 août 2018
     

    Quand Harry rencontre Sally, Top Gun, L’aventure intérieure, Nuit blanche à Seattle…: l'actrice américaine, âgée de 56 ans, était l’une des stars les plus adulées dans les années 80- 90.

    >> Voir le sujet du 19h30 sur l'actrice Meg Ryan:

    L'actrice américaine Meg Ryan, primée à Locarno, fut la petite fiancée de l'Amérique dans les années 80-90
    19h30 - Publié le 04 août 2018

    Honneur aux séries

    Le Festival de Locarno s’ouvre aux séries pour la première fois. Le cinéaste français Bruno Dumont, qui revevra samedi un Léopard d'honneur pour l'ensemble de sa carrière, y présente en première mondiale la saison 2 de sa mythique série "P’tit Quinquin", intitulée "Coin coin et les Z’Inhumains".

    >> A écouter: le portrait du cinéaste Bruno Dumont

    Le réalisateur français Bruno Dumont à Cannes, le 13 mai 2016.
    ANNE-CHRISTINE POUJOULAT - AFP
    Le 12h30 - Publié le 04 août 2018

    Bruno Dumont a débuté sa carrière dans le cinéma à 38 ans avec "La vie de Jésus" (1996). Le film, sélectionné pour un Oscar, a remporté un beau succès auprès du public et obtenu une Mention spéciale Caméra d'Or à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. Son deuxième long métrage "L'humanité" (1999) a remporté le grand prix du jury.

    Le réalisateur a poursuivi avec plusieurs films tels "Flandres", "Hadewijch", "Hors Satan" et "Camille Claudel 1915" avant de rencontrer un fabuleux succès avec sa mini-série policière désopilante "P'tit Quinquin".

    >> Voir dans le 19h30 un aperçu de la saison 2 de la mythique série "P’tit Quinquin"

    Festival de Locarno: Léopard d'Honneur au réalisateur Bruno Dumont pour l'ensemble de sa carrière.
    19h30 - Publié le 03 août 2018

  • L'actualité du festival

    Le festival de Locarno vu par les journalistes de la RTS

    Pierre Philippe Cadert et Michel Masserey, producteur et journaliste de l'émission "Vertigo", dévoilent les petits secrets du festival et racontent leur film fétiche.

    >> A voir: Pierre Philippe Cadert et Michel Masserey dévoilent les coulisses de la programmation

    Locarno: 9 août 2018
    Culture - Publié le 11 août 2018

    Raphaële Bouchet, journaliste RTS et Eric Facon, producteur culturel SRF croisent leurs regards sur le 71e festival de Locarno. Si Raphaële a eu un vrai coup de coeur pour le documentaire "M", Eric quant à lui a découvert un grand classique du cinéma, "Grease".

    >> A voir: les coups de coeur de Raphaële Bouchet et Eric Facon

    Locarno: 7 août 2018
    Culture - Publié le 09 août 2018

    Françoise Mayor et Patrick Suhner, de l'unité Fiction Documentaires de la RTS, racontent leur festival de Locarno. De "Nuits blanches à Seattle" à "The Equalizer 2", la programmation a de quoi contenter tous les cinéphiles.

    >> A voir: les découvertes de Françoise Mayor et Patrick Suhner

    Locarno: 5 août 2018
    Culture - Publié le 09 août 2018

    Pierre Philippe Cadert et Rafael Wolf parlent des films "Les Beaux Esprits", "L'ordre des médecins" et de la succession de Carlo Chatrian, directeur artistique du festival.

    >> A voir: Pierre Philippe Cadert et Rafael Wolf

    Festival de Locarno - 2 août 2018
    Culture - Publié le 03 août 2018

  • Les cinéastes suisses

    "Les dames", "Ceux qui travaillent","Le vent tourne" "Insulaire" et "L'Apollon de Gaza"

    "Les dames", histoires de femmes

    "Les dames", documentaire réalisé par les deux Romandes Stéphanie Chuat et Véronique Reymond raconte le quotidien de 5 femmes, jeunes retraitées et célibataires. Certaines cherchent l'amour, d'autres savourent leur solitude.

    Mais toutes sont bien décidées à profiter de la vie et à se lancer de nouveaux défis.

    >> A écouter l'interview des deux réalisatrices dans Forum:

    Les réalisatrices Stéphanie Chuat (g.) et Véronique Reymond lors d'une précédente édition du festival de Locarno.
    Jean-Christophe Bott - Keystone
    Forum - Publié le 07 août 2018

    Les deux réalisatrices avaient présenté il y a huit ans à Locarno leur premier long métrage "La petite Chambre", avec Michel Bouquet et sélectionné ensuite pour représenter la Suisse aux Oscars. Un film qui s'intéressait déjà au thème de la vieillesse.

    "Ceux qui travaillent", le long-métrage d'Antoine Russbach

    Le long-métrage du suisse Antoine Russbach "Ceux qui travaillent" est présenté au Festival de Locarno dans la catégorie "Concorso Cineasti del presente".

    >> A écouter :l'interview du comédien Olivier Gourmet et du réalisateur Antoine Russbach dans Vertigo

    Olivier Gourmet.
    - jérôme prébois
    Vertigo - Publié le 07 août 2018

    Frank (interprété par Olivier Gourmet) consacre sa vie au travail. Alors quʹil doit faire face à une situation de crise, Frank prend une décision brutale et se fait licencier. Profondément ébranlé, il doit se remettre en question pour sauver le seul lien qui compte encore à ses yeux: celui quʹil a réussi à maintenir avec sa fille cadette, Mathilde. 

    Le film sur sur les écrans romands dès le 17 octobre.

    Bettina Oberli présente son dernier film

    "Le vent tourne" de Bettina Oberli sera présenté lundi sur la Piazza Grande, en présence de son actrice principale Mélanie Thierry.

    A écouter son Interview dans Forum:

    Bettina Oberli présentera "Le vent tourne" à Locarno.
    Ayse Yavas - Keystone
    Forum - Publié le 05 août 2018

    Le prix des guerres

    Le cinéaste suisse Nicolas Wadimoff présente son nouveau documentaire, projeté vendredi 3 et samedi 4 août dans le cadre de la Semaine de la Critique du Festival de Locarno.

    "LʹApollon de Gaza" tente de percer le secret dʹune étonnante découverte archéologique: en 2013, une statue dʹApollon datant de lʹAntiquité est trouvée au large de Gaza avant de disparaître dans dʹétranges conditions.

    >> A écouter l'entretien de Nicolas Wadimoff dans "Vertigo"

    Nicolas Wadimoff.
    Christian Beutler - Keystone
    Vertigo - Publié le 02 août 2018

    Tourné à Gaza et à Jérusalem, ce documentaire se déploie comme un film-enquête lancé sur les traces de ceux et celles qui se sont approchés ou qui ont entendu parler de ce trésor national.

    >> Le sujet sur le film de Nicolas Wadimoff dans le 12h45:

    Locarno Film Festival, semaine de la critique: Nicolas Wadimoff ouvre les feux avec "L'Apollon de Gaza".
    12h45 - Publié le 03 août 2018

    Un bout de Suisse au large du Chili

    Le réalisateur lausannois Stéphane Goël présente son dernier film "Insulaire" samedi à Locarno.

    Ce documentaire - dont la narration est assurée par Mathieu Amalric - est consacré à un petit bout de Suisse au large des côtes chiliennes, une île rugueuse, abrupte achetée par un aristocrate bernois au XIXe siècle, dont les descendants se trouvent confrontés à une brusque augmentation de leur population.

    >> L'interview de Stéphane Goël dans Forum:

    L'affiche de "Insulaire", dernier film de Stéphane Goël.
    cineforom.ch
    Forum - Publié le 02 août 2018

  • Les films qui ont fait l'évènement

    La sélection de la rédaction

    Première mondiale en romanche

    Réalisé par Christoph Schaub, le premier long-métrage professionnel en romanche, tourné pour la télévision, a été projeté en première mondiale et hors compétition.

    "Amur senza fin" aborde la routine dans la vie de couple de Mona et Gieri, mariés depuis 20 ans. Pour raviver la flamme, Mona consulte le prêtre de son village. D'origine indienne, ce dernier, au lieu de lui prodiguer des conseils pastoraux, l'encourage à s'initier à l'art du Kamasutra.

    Le cinéaste zurichois Christoph Schaub - récompensé en 2009 à Locarno avec le Prix du public pour "La disparition de Giulia" et auteur de plusieurs documentaires et films de fiction - relève deux valeurs principales dans son film: "L'amour au travers de la vie de couple et aussi la rencontre des cultures étrangères, ce prêtre est indien, cette question est importante pour toute la Suisse."

    >> L'interview de Christoph Schaub dans l'émission Forum:

    Christoph Schaub, cinéaste zurichois, auteur de plusieurs documentaires et films de fiction.
    Ennio Leanza - Keystone
    Forum - Publié le 01 août 2018

    >> Le reportage du 19h30 consacré à "Amur senza fin":

    Julie Evard à l'ouverture du 71ème Festival du Film de Locarno "Il y a plus d'audace que les années précédentes"
    19h30 - Publié le 01 août 2018
     

    "Amur senza fin" sera diffusé le 23 septembre sur SRF1 et cet automne sur la RTS.

    "#FEMALE PLEASURE", le documentaire qui fait salle comble

    Projeté à Locarno dans le cadre de la Semaine de la critique, le documentaire, co-produit par la RTS, attire les foules et rassemble femmes et hommes autour de la question du contrôle de la sexualité féminine et des violences qui en découlent.

    >> A écouter le reportage de Sophie Iselin à Locarno:

    Le film se veut un plaidoyer pour la libération de la sexualité des femmes au 21e siècle.
    Mons Veneris Films GmbH
    La Matinale - Publié le 07 août 2018
     

    Une salle bondée et une centaine de personnes restées dehors, faute de places. La réalisatrice du documentaire, la Suissesse Barbara Miller, se dit impressionnée par l'élan de solidarité du public tessinois.

    >> A voir: la bande annonce du film

    "La standing ovation d'hier est le signe de l’acceptation du courage incroyable de ces femmes. C’est merveilleux et je suis tellement contente que les gens soient ouverts à ça", explique-t-elle au micro de la RTS.

    Je suis très heureuse et reconnaissante que ce film soit si bien reçu.

    Barbara Miller, réalisatrice de #FEMALE PLEASURE

    Fiction autobiographique  et documentaire choc

    Une fiction autobiographique

    Le festival de Locarno remettra samedi sur la Piazza son Léopard d'Or, distinction qui récompense le meilleur long-métrage présenté dans la compétition internationale.

    Parmi eux, un film chinois, "Family Tour" raconte le quotidien d'une réalisatrice condamnée par le régime, exilée à Hong-Kong, qui tente de revoir sa mère le temps d'un week-end.
    Une fiction qui sonne comme un récit autobiographique, puisque son réalisateur Ying Liang a dû, lui aussi, fuir la Chine après la sortie de When Night Falls, son dernier long métrage.

    Un long métrage qui lui a valu le prix du meilleur réalisateur en 2012 au festival de Locarno.
    Succès qui n'a pas plu au gouvernement de Pékin, le réalisateur Ying Liang n'a plus jamais pu retourner en Chine.

    >> A écouter l'interview du réalisateur Ying Liand dans Tout un monde:

    A Family Tour
    DR
    Tout un monde - Publié le 10 août 2018

    La réalisatrice française Yolande Zauberman présente "M", en compétition dans la catégorie "Concorso internazionale".

    >> A écouter: l'interview de Yolande Zauberman dans Vertigo

    Yolande Zauberman au 71e Festival de Locarno.
    Alexandra Wey - Keystone
    Vertigo - Publié le 08 août 2018

    Ce documentaire suit Menahem Lang, qui nous ouvre la porte de sa ville natale, Bneï Brak, cité regroupant la plus grande communauté au monde de Juifs ultra-orthodoxes. C'est ici qu'il a été violé tout au long de son enfance mais c'est aussi la ville qui lʹa vu grandir et qu'il a tant aimé.

    "La Flor", un film radical par sa forme

    Un film en hommage à l’histoire du cinéma en six épisodes, inspirés par différentes formes cinématographiques et d'une durée de 14 heures. Chaque épisode correspond à un genre. 

    >> A voir: le sujet du 19h30

    La Flor, un film fleuve dont le tournage a duré plus de 10 ans a été présenté au Festival de Locarno
    19h30 - Publié le 11 août 2018

  • Charte pour l'égalité

    Locarno emboîte le pas à Cannes

    Marco Solari, directeur du Festival du film de Locarno, a signé dimanche une charte pour l'égalité et la diversité, emboîtant le pas à Cannes en s'engageant à promouvoir l'égalité entre hommes et femmes dans le cinéma.

    Il répond ainsi à l’initiative du Swiss Women’s Audiovisual Network et prendra officiellement des mesures, telles que l'établissement de statistiques concernant les films présentés par des femmes, la publication des noms au sein des comités de sélection et de programmation et la mise en place d'un calendrier de transformation des instances dirigeantes du festival.

    >> Voir le reportage à Lugano du 19h30:

    Pour lutter contre la sous-représentation des femmes dans le cinéma, le festival de Locarno signe une charte promettant l'égalité
    19h30 - Publié le 05 août 2018

    De la parole aux actes

    Le festival international de Locarno s'est donc officiellement engagé dimanche à prendre des mesures pour favoriser cette égalité. Le Président du Festival a promis de tenir des statistiques et d'établir un plan pour l'égalité au sein de ses propres organes.

    A ses côtés, maraine de cette charte, la réalisatrice Ursula Meier qui salue un moment historique pour le cinéma suisse. Elle appelle surtout à passer de la parole aux actes.

    >> A écouter l'interview d'Ursula Meier:

    La réalisatrice Ursula Meier.
    Franck Robichon - EPA/Keystone
    RTSculture - Publié le 06 août 2018

    "Une question d'équité"

    "C'est une priorité qui concerne l'ensemble de la société, donc elle concerne également la culture et en particulier le domaine du film", relèvait jeudi dans l'émission Forum Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture.

    Cette charte est "une question simplement d'équité et d'égalité. Montrer que l'ensemble des acteurs, notamment les festivals, entendent s'engager aux côtés des pouvoirs publics pour les questions d'égalité et que le monde de la culture n'est pas une île dans l'économie et dans la société."

    >> Ecouter Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture:

    Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture.
    Davide Agosta - Ti-Press/Keystone
    Forum - Publié le 02 août 2018

  • "Les beaux esprits" et "I feel good"

    Des films drôles en ouverture et en clôture

    "Les beaux esprits", réalisé par Vianney Lebasque, est le film d'ouverture du Festival de Locarno. Ce long métrage, qui sortira en novembre en Suisse romande, réunit à l'écran notamment Camélia Jordana, Jean-Pierre Darroussin, Olivier Barthélémy et Ahmed Sylla.

    Martin (Jean-Pierre Darroussin) est coach de l'équipe française de basketteurs déficients mentaux. En pleine préparation des Jeux paralympiques, ses meilleurs joueurs viennent de le laisser tomber. Refusant de perdre la subvention qui est vitale pour sa fédération, il décide de tricher pour participer coûte que coûte à la compétition.

    >> Vianney Lebasque, Ahmed Sylla et Olivier Barthélémy sont les invités de Vertigo:

    Ahmed Sylla (au centre) dans le film "Les Beaux Esprits" présenté à Locarno ce 1er août 2018.
    DR
    Vertigo - Publié le 01 août 2018

    >> A écouter l'intégrale de l'émission Vertigo consacrée au Festival de Locarno:

    La Piazza Grande a revêtu ses traditionnelles couleurs jaunes et noirs.
    Alexandra Wey - Keystone
    Vertigo - Publié le 01 août 2018

    Jean Dujardin en clôture de Locarno

    "I Feel Good" est le nouveau long-métrage du duo français Benoît Delépine et Gustave Kervern. Le film est projeté en clôture du festival samedi soir sur la Piazza Grande.

    >> A écouter: l'interview de Jean Dujardin et Benoit Delépine dans Vertigo

    Jean Dujardin.
    François Lo Presti - AFP
    Vertigo - Publié le 10 août 2018

    Monique (Yolande Moreau) dirige une communauté Emmaüs près de Pau. Après plusieurs années d’absence, elle voit débarquer son frère, Jacques (Jean Dujardin), un bon à rien qui n’a qu’une obsession: trouver l’idée qui le rendra riche. Plus que des retrouvailles familiales, ce sont deux visions du monde qui s’affrontent.

  • Alain Berset présent

    Le rôle de la Confédération

    Bouclant mercredi soir un véritable marathon pour les festivités du 1er Août, le président de la Confédération Alain Berset était présent mercredi soir pour l'ouverture officielle du festival et il s'est exprimé à la tribune.

    Toujours au Tessin jeudi, le ministre de la Culture a défini les grands axes de la politique culturelle helvétique en dévoilant les priorités du prochain Message culture 2021-2024.

    >> Lire aussi: Alain Berset définit les grands axes de la politique culturelle helvétique

    Interrogé par la RTS, Alain Berset est revenu sur l'appui apporté par la Confédération au monde du cinéma: "Nous soutenons de près les festivals, généralistes ou spécialisés, et nous soutenons des réalisations de film."

    >> L'interview d'Alain Berset dans La Matinale:

    Alain Berset lors de son discours à Locarno, 01.08.2018.
    Peter Klaunzer - Keystone
    La Matinale - Publié le 02 août 2018

  • Carlo Chatrian tire sa révérence

    "De la joie et de l'impatience de commencer"

    "L'état d'esprit, c'est d'abord de la joie et de l'impatience", se réjouit Carlo Chatrian à l'heure d'entamer son dernier Festival de Locarno. "Une édition, on y travaille toute une année, il n'y a pas de mélancolie pour l'instant, il y a l'envie de commencer."

    Le directeur artistique note qu'il "y a de l'adrénaline, un peu de tension, c'est normal. Un festival c'est aussi un grand 'happening', dont on ne sait pas le résultat. On a vu les films tout seul et là on les montre au public et au jury, alors il y a surtout de l'impatience de voir les résultats."

    A l'heure de tirer le bilan de ses six années au Tessin, Carlo Chatrian "espère que ce ne sera pas des 'années Chatrian', mais des années Locarno. J'ai toujours dit, depuis ma première édition, que je fais partie d'une histoire qui est plus grande que la mienne. D'un point de vue personnel, j'ai beaucoup grandi, je pense."

    >> Ecouter l'interview intégrale de Carlo Chatrian dans La Matinale:

    Carlo Chatrian rejoindra la Berlinale en 2019.
    Alexander Becher - EPA/Keystone
    La Matinale - Publié le 01 août 2018

    Carlo Chatrian a fait savoir à la mi-juin qu'il quittait Locarno en 2019 pour diriger la Berlinale, le festival international du film de Berlin, où il succédera à l'Allemand Dieter Kosslick.

    Critique de cinéma, auteur d'ouvrages sur le 7e Art, Carlo Chatrian, 46 ans, dirigeait le Locarno Festival depuis 2012.

    Président de la manifestation depuis l'an 2000, Marco Solari a affirmé en juin avoir été surpris par l'intérêt suscité pour ce poste. La nomination du nouveau directeur artistique n'interviendra toutefois qu'à la rentrée, après la fin de la 71e édition.

    >> Lire aussi Le directeur artistique du festival de Locarno à la tête de la Berlinale et Le départ de Carlo Chatrian est un défi et une chance pour Locarno

    >> L'avenir du festival après Carlo Chatrian, selon le président Marco Solari:

    Marco Solari préside le festival de Locarno depuis l'an 2000.
    Alexandra Wey - Keystone
    Forum - Publié le 22 juin 2018
     

  • Une rétrospective Leo McCarey

    L'homme qui a réuni Laurel et Hardy

    Les organisateurs ont aussi décidé d'organiser une grande rétrospective consacrée au réalisateur américain Leo McCarey (1898-1969), notamment connu pour ses films  "L'Extravagant Mr.Ruggles", "Place aux jeunes" ou "Elle et lui". Il se targuait également d'avoir eu l'idée de réunir le couple Laurel et Hardy.

    >> Lire aussi: Leo McCarey, grand cinéaste oublié, revit à Locarno

    >> Le sujet de l'émission Anticyclone consacré à Leo McCarey:

    Cary Grant et Deborah Kerr dans "An Affair to remember".
    Archives du 7eme Art - afp
    Anticyclone - Publié le 01 août 2018
     

  • Forte présence de la SSR

    23 coproductions à Locarno

    Ce sont 23 coproductions de la SSR, dont 12 de la RTS, qui sont présentées dans différentes catégories au festival de Locarno cette année. La manifestation s'ouvre ainsi le 1er août au Palazetto Fevi avec la première mondiale de "Amur senza fin" de Christoph Schaub, le premier long métrage professionnel en romanche.

    Bettina Oberli présentera elle son nouveau film "Le vent tourne" sur la Piazza Grande, qui est aussi son premier en langue française.

    Bettina Oberli présentera "Le vent tourne" à Locarno.
    Bettina Oberli présentera "Le vent tourne" à Locarno. [Ayse Yavas - Keystone]

    Le Zurichois Thomas Imbach est le seul Suisse à avoir réussi à se faire une place dans la sélection internationale. Avec son film "Glaubenberg", il aborde le sujet des amours interdits entre frères et sœurs.

    Sont également très attendus les deux films documentaires présentés dans la prestigieuse catégorie indépendante "Semaine de la critique": "#FEMALE PLEASURE" de Barbara Miller et "L'Apollon de Gaza" de Nicolas Wadimoff.

    >> Toutes les coproductions SSR:

    Piazza Grande
    - "Le vent tourne", de Bettina Oberli
    - "Un nemico che ti vuole bene", de Denis Rabaglia
    - "L'ospite", de Duccio Chiarini

    Compétition internationale
    - "Glaubenberg", de Thomas Imbach

    Cinéastes du présent
    - "Ceux qui travaillent", d'Antoine Russbach

    Hors concours
    - "Amur senza fin", de Christoph Schaub
    - "Insulaires", de Stéphane Goël
    - "Tomatic", de Christophe Saber

    Pardi di domani – Concours national
    - "Circuit", de Delia Hess
    - "Les îles de Brissogne", de Juliette Riccaboni
    - "Selfies", de Claudius Gentinetta

    Semaine de la critique
    - "L'Apollon de Gaza", de Nicolas Wadimoff
    - "#Female pleasure", de Barbara Miller

    Panorama Suisse (long métrages)
    - "A l'école des philosophes", de Fernand Melgar
 
    - "Blue my mind", de Lisa Brühlmann
 
    - "Chris the Swiss", d'Anja Kofmel 
    - "Die vierte Gewalt", de Dieter Fahrer
 
    - "Eldorado", de Markus Imhoof 
    - "Fortuna", de Germinal Roaux
 
    - "Genesis 2.0", de Christian Frei et Maxim Argubaev
    - "Les dames", de Stéphanie Chuat et
 Véronique Reymond
 
    - "Mario", de Marcel Gisler 
    - "Wo bist du, Joao Gilberto?", de Georges Gachot

  • Dans le rétro

    Que s'est-il passé en 2017?

    Le Festival du film de Locarno fêtait ses 70 ans l'an dernier. Le Léopard d'Or avait été décerné au documentaire chinois "Mrs. Fang", du réalisateur Bing Wang, alors que la Française Isabelle Huppert et le Danois Elliott Crosset Hove avaient été sacrés meilleure actrice et meilleur acteur.

    Le réalisateur chinois Bing Wang pose avec son Léopard d'or.
    Le réalisateur chinois Bing Wang pose avec son Léopard d'or. [Urs Flueeler - AP/Keystone]

    >> Les meilleurs moments de l'édition 2017: Le Festival du film de Locarno fête ses 70 ans