Modifié le 21 février 2018 à 13:27

Petits bonheurs littéraires en rhéto-romanche

Le village de Ftan en Basse-Engadine.
Le village de Ftan en Basse-Engadine. [Roberto Moiola - AFP]
Le rhéto-romanche est une langue officielle depuis 80 ans. Il est de moins en moins parlé, certes, mais il regorge de petits bijoux littéraires – également disponibles en éditions bilingues. Catalogue.

Rut Plouda vit à Ftan en Basse-Engadine. Dans "Sco scha nüglia nufüss/Wie wenn nichts wäre" ("Comme si de rien n'était"), elle raconte avec subtilité et délicatesse ses souvenirs de son fils, atteint du syndrome de Down et mort à l'âge de 19 ans.

"Comme si de rien n'était" n'est pas le récit d'une souffrance et d'un deuil. L'auteure raconte en de brefs récits la vie bien trop courte de son enfant, elle nous parle de sa joie de vivre et de ses rêves. Des fragments de vie à la ferme, à la montagne, au bord de la rivière.

Les descriptions sont très précises tout en gardant la distance nécessaire. Dans ce recueil remarquable, c'est dans la langue même que la douleur de la perte cherche le réconfort.

Chatrina Josty, la voix de la génération Y

Pour ses débuts littéraires, la jeune écrivaine Chatrina Josty a choisi de s'intéresser à la génération des 18-30 ans d'aujourd'hui. "Barbacor/Herzkater" parle de ceux qui ont grandi avec la mondialisation et la numérisation. Dans de courts textes, elle évoque l'absurdité du tourisme de masse ou oppose les problèmes relationnels privés au terrorisme devenu quotidien des fanatiques.

Une question fondamentale plane au-dessus des pensées modernes, imprégnées de philosophie et pourtant aisément accessibles: comment ne pas perdre pied dans un monde où toutes les certitudes semblent avoir été balayées?

Bibi Vaplan, l'éloge de la lenteur

"E las culurs dals plds/Und die Farben der Worte" est le premier livre de la poétesse de Scuol, Bibi Vaplan. C'est un recueil de poèmes, de proverbes, de pensées et d'aphorismes. Un livre à feuilleter, qui invite à la détente et à la réflexion.

Bibi Vaplan est le pseudo rhéto-romanche de l'auteure Bianca Mayer et signifie "Bianca, vas-y doucement!". Son livre se veut le guide pratique d'une vie où l'on a aussi le droit de s'arrêter.

Angelika Overath, amoureuse de la langue

La célèbre écrivaine allemande Angelika Overath et sa famille ont quitté Tübingen pour s'installer à Sent, en Engadine, il y a plus de dix ans. Elle y est tombée amoureuse non seulement du paysage, mais aussi de la langue rhéto-romanche – au point qu'elle a commencé à écrire de la poésie rhéto-romanche. A la clé, plusieurs publications avec des poèmes rhéto-romanches et des traductions en allemand.

Angelika Overath a consacré sa thèse à la couleur bleue dans la poésie moderne.
Angelika Overath a consacré sa thèse à la couleur bleue dans la poésie moderne. [GEORGIOS KEFALAS - Keystone]

Dans son recueil intitulé "Poesias", elle écrit par exemple: "In üna lingua estra tuot es da stà." Soit, dans une version française un peu plus longue: "Dans une langue étrangère, c'est toujours l'été. Dans l'autre langue, tout le monde rit. La langue étrangère te libère."

>> A découvrir, le dossier RTSInfo consacré au romanche: Le canton des Grisons et ses particularités linguistiques

Felix Münger (SRF)/ld

>> Article original publié sur SRF Kultur

Publié le 21 février 2018 à 12:40 - Modifié le 21 février 2018 à 13:27