Modifié le 14 février 2018

Le World Press Photo a sélectionné les six finalistes de la photo de l'année

Les nominés du World Press Photo 2018.
Les nominés du World Press Photo 2018. [www.worldpressphoto.org]
Six images prises par cinq photographes, retenus parmi plus de 4500 candidats, sont nominées pour la photo de l'année du prestigieux concours World Press Photo, a annoncé la fondation organisatrice.

Le gagnant, "dont la créativité et les compétences ont permis de faire une image qui capture ou qui représente un événement ou un sujet d'une grande importance journalistique au cours de l'année écoulée", sera dévoilé le 12 avril, explique la World Press Photo Foundation, basée à Amsterdam.

Parmi les finalistes figurent Patrick Brown de Panos Pictures, pour un cliché représentant des corps noyés de réfugiés Rohingyas.

Les corps de réfugiés Rohingyas transportés après le naufrage de leur bateau à proximité de Cox's Bazar, au Bangladesh.
Les corps de réfugiés Rohingyas transportés après le naufrage de leur bateau à proximité de Cox's Bazar, au Bangladesh. [Patrick Brown - Panos Pictures ]

Un autre photographe de Panos Pictures, Ivor Prickett, est nominé pour deux photos prises dans la ville irakienne de Mossoul.

Un enfant irakien emmené hors du dernier quartier de la vieille ville de Mossoul contrôlé par le groupe Etat islamique.
Un enfant irakien emmené hors du dernier quartier de la vieille ville de Mossoul contrôlé par le groupe Etat islamique. [Ivor Prickett (New York Times) - EPA]

Des civils attendent la distribution d'aide humanitaire dans le quartier de Mamun, dans la ville irakienne de Mossoul, en mars 2017.
Des civils attendent la distribution d'aide humanitaire dans le quartier de Mamun, dans la ville irakienne de Mossoul, en mars 2017. [Ivor Prickett - New Yor]

Un photographe de l'AFP, Ronaldo Schmidt, a été choisi pour son cliché d'un manifestant vénézuélien transformé en torche humaine.

Un militant prend feu lors d'un affrontement avec la police, lors d'une manifestation à Caracas contre le président vénézuelien Nicolas Maduro, en mai 2017.
Un militant prend feu lors d'un affrontement avec la police, lors d'une manifestation à Caracas contre le président vénézuelien Nicolas Maduro, en mai 2017. [Ronaldo Schmidt - EPA/AFP]

La fondation a aussi choisi le portrait pris par Adam Ferguson du New York Times d'une victime du groupe islamiste nigérian Boko Haram, rescapée d'une mission suicide.

Le portrait d'Aisha, 14 ans, victime du groupe terroriste Boko Haram au Nigeria, pris à Madiguri en septembre 2017. Bardée d'explosifs, elle est partie chercher de l'aide au lieu de commettre un attentat-suicide.
Le portrait d'Aisha, 14 ans, victime du groupe terroriste Boko Haram au Nigeria, pris à Madiguri en septembre 2017. Bardée d'explosifs, elle est partie chercher de l'aide au lieu de commettre un attentat-suicide. [Adam Ferguson - EPA (New York Times)]

Toby Melville est également en lice avec une photo prise pour Reuters après l'attaque du pont de Westminster à Londres.

Une passante vient en aide à une femme blessée lors de l'attentat sur le pont de Westminster à Londres, en mars 2017.
Une passante vient en aide à une femme blessée lors de l'attentat sur le pont de Westminster à Londres, en mars 2017. [Toby Melville - Reuters]

ats/jvia

Publié le 14 février 2018 - Modifié le 14 février 2018