Modifié le 16 octobre 2017 à 17:29

Le premier "Festival des odeurs" enivre le château argovien de Wildegg

Le château de Wildegg, dans le canton d'Argovie.
Le château de Wildegg (AG) accueille le premier "Festival des odeurs" Le 12h30 / 2 min. / le 16 octobre 2017
La parfumerie peut être un art au même titre que la musique ou la peinture. C'est ce que démontrent les parfumeurs invités à s'exprimer lors de ce premier "Festival des odeurs" qui se déroule près d'Aarau jusqu'au 22 octobre.

Se laisser envoûter par les parfums et les odeurs, c'est ce que propose le château de Wildegg, près d'Aarau, dans le canton d'Argovie. Il accueille cette semaine le Scent Festival, soit le premier "Festival des odeurs", ou comment des parfums et des effluves font travailler l'imaginaire et racontent des histoires.

Pour l'occasion, plusieurs stars de la parfumerie mondiale, qu'on appelle des "nez", ont créé des univers olfactifs en accord avec des lieux du château.

L'art de la parfumerie

Dans l'une des grandes tours du château est exposé un trophée de guerre venant de Vienne, où une importante guerre entre les Turcs et Occidentaux a éclaté. Le parfumeur Christophe Laudamiel s'est ainsi inspiré de cette rencontre du christianisme et de l'islam pour développer un parfum à la structure double, qui unit les religions, détaille notamment à la RTS Rudolf Velhagen, historien d'art et initiateur de ce festival particulier.

Les parfums ne sont pas seulement là pour décoration mais peuvent aussi servir à interpréter le monde.

Rudolf Velhagen, historien d'art et initiateur du "Festival des odeurs"

Propos recueillis par Delphine Gendre

Adaptation web: mg

Scent Festival, "Le festival des odeurs", château de Wildegg (AG), du 17 ou 22 octobre 2017.

Publié le 16 octobre 2017 à 17:27 - Modifié le 16 octobre 2017 à 17:29