La gastronomie dans la littérature

Outre la célébrissime madeleine de Proust, nombreux sont les mets qui inspirent les écrivains. De l’Inde à la Sicile, du Sri Lanka à la Norvège en passant par la France et la Suisse, voyage au fil des pages consacrées aux papilles.

Scroll

Quelle place tient l’alimentation ou la gastronomie dans les œuvres littéraires?

Derrière les descriptions de banquets familiaux, de festins princiers, de cafés avalés en vitesse, de cuisine bourgeoise ou de spécialités culinaires d’ici et d’ailleurs se dessine le rapport que chacun entretient avec la nourriture.

Arancini siciliens, plats aphrodisiaques tamouls, haute gastronomie française font saliver le lecteur de Camilleri, de Martin Suter ou de Karen Blixen. D’autres auteurs, comme Noëlle Châtelet ou Bulbul Sharma rappellent que la cuisine est aussi une arme, contre soi-même ou contre autrui.

A l’heure où l’élevage industriel et l’usage des pesticides inspirent de nombreux auteurs, la cuisine en littérature sert aussi à éclairer les zones d’ombre des personnages.

De l’Inde à la Sicile, du Sri Lanka à la Norvège en passant par la France et la Suisse, "Versus-lire" feuillette du 1er au 5 mai, les pages consacrées aux papilles, en un voyage au cours duquel les mets suscitent des mots et des maux.

 

 

Bulbul Sharma: "La colère des aubergines"

 

 

À travers 12 récits centrés sur la cuisine la romancière indienne Bulbul Sharma décrit à la fois une gastronomie riche en saveurs et couleurs, des rapports hommes femmes tumultueux et des préjugés sociaux encore vivaces. La cuisine est à la fois le refuge des enfants, le champ des batailles entre belle-mère et bru et le sanctuaire où s’élaborent les plats imposés par les coutumes religieuses.

Avec un humour non dénué de gravité, l’auteure de ce best-seller paru en 2002 dénonce les paradoxes d’une société prise entre modernité et traditions. Elle y joint une vingtaine de recettes indiennes dûment testées par son éditeur!

>> Rencontre avec son éditrice Juliette Picquier:

Bulbul Sharma
Versus-lire - Publié le 01 mai 2017

Michael Paterniti: "La Chambre à récits"

 

Enquête au long cours sur le fromage "le plus cher du monde", "La chambre à récits" tient à la fois de l'investigation, du plaidoyer pour une cuisine authentique et de la réflexion sur le poids de l'Histoire.

La rencontre dans son village castillan avec Ambrosio, qui produit le fameux fromage, va changer la vie de l'auteur. Fasciné par la Castille, ses paysages, mais aussi ses secrets et ses vieilles rancunes, Michael Paterniti, journaliste américain, y embarquera toute sa famille pour quelques mois. De la culture ovine aux controverses autour de Goya, en passant par la fabuleuse épopée du Cid, le lecteur visite l'Espagne.

>>Rencontre avec le traducteur Vincent Raynaud:

Michael Paterniti
Versus-lire - Publié le 02 mai 2017

La couverture du livre "La chambre à récits" de Michael Paterniti.
La couverture du livre "La chambre à récits" de Michael Paterniti. [Les éditions Noir sur Blanc]
 

Martin Suter: "Le Cuisinier"

 

 

Pratiquer la cuisine ayurvédique dans le cadre dʹune société, "Love Food", qui propose des repas aphrodisiaques aux couples zurichois en crise, cʹest le choix que fait Maravan, cuisinier srilankais clandestin à Zurich.

Dans ce roman paru en 2010, lʹAlémanique Martin Suter manifeste son goût pour dénicher, dans les salons feutrés de son canton d'origine, des secrets honteux sur fond d'économie mondialisée. S'il évoque la guerre civile et le trafic d'armes qui contribuent à ravager le Sri Lanka, l'auteur  met aussi l'eau à la bouche du lecteur, avec des descriptions de plats exotiques dont il donne la recette à la fin du livre.

>>Rencontre avec son traducteur, Olivier Mannoni:

Martin Suter
Versus-lire - Publié le 03 mai 2017
 

Noëlle Châtelet: "Histoires de bouches" et "A table"

 

En plusieurs récits qui décrivent des banquets familiaux, des petits cafés de quartier, des cuisines bourgeoises où sʹaffaire la bonne ou encore le partage dʹune triste tambouille, Noëlle Châtelet dessine le rapport que chacun entretient avec la nourriture.

Auteure dʹune thèse de doctorat intitulée "Le corps-à-corps culinaire" (dirigée par Gilles Deleuze), Noëlle Châtelet a publié une vingtaine dʹouvrages - essais, nouvelles, récits, romans. Son avant-dernier livre, "La Dernière leçon", inspiré par la mort choisie de sa mère, a été porté à lʹécran en 2015 avec Sandrine Bonnaire et Marthe Villalonga.

Noëlle Chatelet
Versus-lire - Publié le 04 mai 2017
 

La couverture du livre "A table" de Noëlle Châtelet.
La couverture du livre "A table" de Noëlle Châtelet. [Editions de La Martinière]

Andrea Camilleri: "La démission de Montalbano" et "Chien de faïence"

 

La couverture du livre d'Andrea Camilleri: "La démission de Montalbano".
La couverture du livre d'Andrea Camilleri: "La démission de Montalbano". [Pocket]
 

De Porto Empedocle à Agrigente, Andrea Camilleri - lʹauteur des célèbres enquêtes du commissaire "Montalbano" -  exalte les délices de la cuisine sicilienne en plus de cent livres dans une langue unique, qui mêle le sicilien à lʹitalien.

Son personnage de flic colérique, amateur de plats typiques comme les célèbres arancini, épris dʹune volcanique Gênoise, enquête sur des faits révélant les maux de la société sicilienne (drogue, réfugiés, mafia).

"Montalbano" a valu à lʹauteur sicilien dʹêtre publié dans lʹéquivalent italien de la Pléiade, "I Meridiani".

>>Rencontre avec son traducteur, Serge Quadruppani:

Andrea Camilleri, 2010
Versus-lire - Publié le 05 mai 2017
 

Crédits

Texte et proposition: Geneviève Bridel

Réalisation web: Andréanne Quartier-la-Tente

Emission "Versus-lire" sur Espace 2

RTSCulture