Modifié le 13 février 2017 à 16:03

Découverte de la douzième grotte de Qumrân

Fragment d'un manuscrit de la Mer Morte.
RTSreligion – Découverte de la douzième grotte de Qumran RTSreligion / 2 min. / le 13 février 2017
L'Université hébraïque de Jérusalem a annoncé avoir découvert sur le site de Qumrân, dans le désert de Judée, une douzième grotte. Pillée dans les années 1950, cette grotte aurait recueilli les fameux manuscrits de la mer Morte.

Les manuscrits de la mer Morte constituent le Graal des sciences bibliques. En 1947, un jeune Bédouin découvre des jarres dans une grotte près de la mer Morte. Dans ces jarres, des rouleaux. Suivent dix ans de recherches pendant lesquels dix nouvelles grottes avec d'autres documents sont découvertes.

Surprise des archéologues: ces textes datent de 250 avant Jésus-Christ à 70 après Jésus-Christ et forment un ensemble des parchemins exceptionnels pour la recherche biblique. Il s'agit de la plus ancienne version de nombreux livres de l'Ancien Testament. Et les fouilles ont mis à jour près de 900 manuscrits.

La douzième grotte

La grotte ne contient plus de manuscrits, car elle a été visitée par des pilleurs, notamment dans les années 1950. Elle renferme des fragments de poterie dans lesquelles les documents ont été placés ainsi que les lanières de cuir qui les entourent. Un autre indice, plus contemporain: des têtes de pioche des années 1950 y traînent encore.

Vue des grottes de Qumrân en Cisjordanie où ont été retrouvés les manuscrits de la Mer Morte.
Vue des grottes de Qumrân en Cisjordanie où ont été retrouvés les manuscrits de la Mer Morte. [Leemage]

Le mystère de la bibliothèque du désert

Sans doute n'a-t-on pas encore exploré toutes les grottes du désert de Judée. Les archéologues israéliens sont  déterminés à pousser les recherches. Cela permettrait peut-être de comprendre le mystère de cette "bibliothèque du désert".

Car deux thèses s'affrontent. Pour certains chercheurs, les documents proviendraient du Temple de Jérusalem: ils auraient échappé à la destruction du Temple par les Romains en l'an 70. Pour d'autres, les manuscrits de la mer Morte appartenaient à un mouvement ascétique juif, les Esséniens.

Avec la grotte numéro douze, la première redécouverte depuis soixante ans, nous sommes peut-être au début d'une nouvelle série. L'affaire est en tout cas suivie avec intérêt par tous les biblistes.

Bernard Litzler/mh

Publié le 13 février 2017 à 15:11 - Modifié le 13 février 2017 à 16:03