Modifié

Le Champignac d'Or 2016 attribué à une journaliste du Temps

KEYSTONE/ [Jean-Christophe Bott
 - KEYSTONE/]
KEYSTONE/ [Jean-Christophe Bott - KEYSTONE/]
"Son décès complique le travail de la police, qui n'a pas pu l'interroger". Cette phrase, publiée en août dernier dans les colonnes du Temps, a valu samedi le Champignac d'Or à la journaliste Céline Zünd.

Sandra Giampetruzzi, journaliste au Régional, reçoit le Champignac d'argent "pour son attention aux difficultés de la vie associative": "Le manque de mains au sein du comité a fait baisser les bras à plus d'un membre", a-t-elle écrit en septembre.

Trente-deux candidats s'affrontaient cette année pour remporter l'une des prestigieuses statuettes du Grand Prix du Maire de Champignac. Depuis 1988, ce prix récompense les plus belles performances oratoires romandes.

Politicien genevois pas en rade

Trois espoirs du champignacisme sont également distingués. Le conseiller d'Etat genevois Luc Barthassat obtient la mention "Rétroviseur intérieur": "Ce n'est plus quelque chose qui va défigurer notre rade, puisqu'on l'aura dans le dos quand on sera face à elle", a-t-il dit sur les ondes de la RTS.

La conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret se voit quant à elle décerner la mention "Top chrono" pour: "Tout le monde disait 2030, c'est dans 30 ans; maintenant, c'est dans 14 ans", a-t-elle dit sur RTS Un.

ats/rens

Publié Modifié