Modifié le 15 juillet 2015 à 14:49

Un programme éclectique pour le 68e Festival du film de Locarno

La mythique Piazza Grande lors de l'édition 2014.
La maison comme fil rouge du Festival du film de Locarno Le 12h30 / 1 min. / le 15 juillet 2015
Locarno, son paisible lac Majeur et sa fameuse Piazza Grande, vont accueillir les cinéphiles pour la 68e fois du 5 au 15 août. Plusieurs premières mondiales et des personnalités de renom sont annoncées.

Venus d'Iran, de Grèce, de Russie ou du Sri Lanka, 18 films sont en compétition cette année pour recevoir le prestigieux Léopard d'or du festival tessinois. Dans ce Concorso internazionale se côtoient des films documentaires, des films biographiques et des fictions plus traditionnelles, dont plusieurs en première mondiale.

Parmi eux figurent une co-production germano-suisse, "Heimatland". Cette oeuvre collective "fera date la saison prochaine, et pas seulement parce qu'elle rassemble le meilleur de la nouvelle génération suisse", a commenté le directeur artistique du festival Carlo Chatrian durant la conférence de presse mercredi.

Le jury, qui remettra le Pardo d'oro le 15 août, est composé de l'acteur allemand Udo Kier, du réalisateur israélien Nadav Lapid, de l'actrice sud-coréenne Moon So-ri, du réalisateur américain Jerry Schatzberg, ainsi que de la directrice de festival mexicaine Daniela Michel.

Seize longs-métrages

Le programme de la Piazza Grande "permettra d’effectuer un voyage à travers l’espace et le temps, avec des films qui relisent des moments de l’histoire passée et qui enquêtent sur les trajectoires émotionnelles du présent", a encore dévoilé Carlo Chatrian.

Seize longs-métrages seront projetés sur l'écran en plein air tessinois, qui est l'un des plus grands d'Europe, dont quatre films américains et trois français. Sont notamment attendus "Floride" de Philippe Le Guay avec Jean Rochefort, "Southpaw" d'Antoine Fuqua avec Jake Gyllenhaal ou "The deer Hunter" de Michael Cimino avec Robert De Niro.

Deux productions franco-suisses sont au prgramme: "Amnesia", de Barbet Schroeder, avec Marthe Keller et Bruno Ganz, ainsi que "La vanité" de Lionel Baier, une co-production de la RTS avec Patrick Lapp et Carmen Maura. Sont aussi annoncés trois courts-métrages, dont une immersion dans la grotte Chauvet ("Le dernier passage") et une autre co-production RTS, "Erlkönig" de Georges Schwizgebel, qualifiée de "joyau" par Carlo Chatrian.

Edward Norton et Andy Garcia récompensés

Trois films suisses pourront encore être vus au bord du lac Majeur: "Keeper", de Guillaume Senez, avec Kacey Mottet Klein, est à l'affiche dans la sélection Cineasti del presente. Et deux autres dans la section Fuori concorso: "Fragments du paradis" de Stéphane Goël et "Yes No Maybe" de Kaspar Kasics.

Des Léopards d'honneur seront en outre remis au réalisateur italien Marco Bellocchio ("Le diable au corps", "Buongiorno, Notte") et à son collègue Michael Cimino ("Voyage au bout de l'enfer", "La porte du paradis", "L'année du dragon"). Et des prix seront aussi décernés à l'actrice française Bulle Ogier et aux acteurs américains Edward Norton et Andy Garcia.

>> Plus de développement dans le Journal de 12h30

Frédéric Boillat

Publié le 15 juillet 2015 à 11:59 - Modifié le 15 juillet 2015 à 14:49

La sélection officielle pour le Léopard d'or

BELLA E PERDUTA de Pietro Marcello (Italie)

BRAT DEJAN (Brother Dejan) de Bakur Bakuradze (Russie/Serbie)

CHEVALIER de Athina Rachel Tsangari (Grèce)

COSMOS de Andrzej Zulawski (France/Portugal)

ENTERTAINMENT de Rick Alverson (Etats-Unis)

HAPPY HOUR de Ryusuke Hamaguchi (Japon)

HEIMATLAND de Lisa Blatter, Gregor Frei, Jan Gassmann, Benny Jaberg, Carmen Jaquier, Michael Krummenacher, Jonas Meier, Tobias Nölle, Lionel Rupp, Mike Scheiwiller (Suisse/Allemagne)

JAMES WHITE de Josh Mond (États-Unis)

JIGEUMEUN MATGO GEUTTAENEUN TEULLIDA (Right Now, Wrong Then) de HONG Sangsoo (Corée du Sud)

MA DAR BEHESHT (Paradise) de Sina Ataeian Dena (Iran/Allemagne)

NO HOME MOVIE de Chantal Akerman (Belgique/France)

O FUTEBOL de Sergio Oksman (Espagne)

SCHNEIDER VS. BAX de Alex van Warmerdam (Pays-Bas/Belgique)

SUITE ARMORICAINE de Pascale Breton (France)

SULANGA GINI ARAN (Dark in the White Light) de Vimukthi Jayasundara (Sri Lanka/France)

TE PROMETO ANARQUÍA de Julio Hernández Cordón (Mexique/Allemagne)

THE SKY TREMBLES AND THE EARTH IS AFRAID AND THE TWO EYES ARE NOT BROTHERS de Ben Rivers (Grande-Bretagne)

TIKKUN de Avishai Sivan (Israël)

Une rétrospective Sam Peckinpah

Le festival a aussi choisi de proposer l'oeuvre intégrale de Sam Peckinpah, "pas seulement parce qu’il est un extraordinaire réalisateur, mais parce que vibre, dans tous ses récits, un sentiment d’appartenance qui est à la base de toute union", selon les mots de Carlo Chatrian.

Souvent considéré comme le rebelle d'Hollywood, le réalisateur américain décédé en 1984 a signé des films qui ont marqué l'histoire du cinéma, dont "Pat Garrett & Billy the Kid", "Major Dundee", "La Horde sauvage" ou "Les Chiens de paille".

Cette rétrospective a été réalisée par le programmateur et historien du cinéma Roberto Turigliatto. Les projections seront accompagnées de débats menés par des cinéastes et des critiques.