Modifié

La cité du Lignon à Genève au coeur d'une comédie noire

Jean-Paul Cardinaux (dte) aux côtés de Xavier Ruiz. [DR]
Jean-Paul Cardinaux présente le film "Sweet girls" / Le 12h30 / 7 min. / le 27 mai 2015
"Sweet Girls" met en scène deux ados du Lignon à Genève qui veulent déloger les "vieux" de leurs appartements. "La loi du marché" avec Vincent Lindon et un film catastrophe sortent aussi cette semaine.

Elodie et Marie, deux adolescentes cloîtrées dans une cité où la crise du logement s'aggrave, sont confrontées au manque de perspectives et voient leurs chances d'accéder un jour à l'indépendance peu à peu disparaître. Une solution extrême s'impose alors à leurs yeux: vider les appartements injustement occupés par "les vieux".

Dans ce périple, elles découvriront que, derrière leurs froids calculs, se cachent des êtres humains tout aussi perdus qu'elles le sont. La rencontre entre ces générations oubliées par la société va les rapprocher de manière aussi surprenante qu'émouvante.

>> La bande-annonce de "Sweet Girls":

La cité du Lignon, rôle à part entière

Pour leur comédie noire des cités, les réalisateurs Jean-Paul Cardinaux et Xavier Ruiz ont choisi comme décor la cité du Lignon, à Genève. "Cette cité est exceptionnelle, déjà graphiquement, mais aussi par sa grande personnalité. Et on voulait que la cité de notre film soit un personnage à part entière", justifie Xavier Ruiz dans une interview à la RTS.

>> L'interview des réalisateurs:

GE: le réalisateur Xavier Ruiz réalise un nouveau long-métrage, « Sweet Girls » au Lignon [RTS]
GE: le réalisateur Xavier Ruiz réalise un nouveau long-métrage, « Sweet Girls » au Lignon / Couleurs locales / 2 min. / le 26 juin 2013

Tourné à petit budget, le film s'immisce dans la vie du Lignon et de nombreux acteurs ont été choisi lors d'un grand casting populaire. Quant aux deux adolescentes, elles sont interprétées par Marie Petiot et Flore Babled.

"La Loi du marché": dilemme moral

"J'en ai chié autant que toi. Moi aussi j'avais un boulot, moi aussi je l'ai perdu, et moi aussi j'en ai bavé derrière." A 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry (Vincent Lindon) commence un nouveau travail qui le met face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter? Quitte à servir de "balance" pour justifier les licenciements abusifs de ses collègues?

De balance, il en est précisément question en toile de fond, puisque Thierry est confronté à un cas de conscience problématique. D'un côté, une famille à nourrir et un appartement à sauver, et de l'autre, des collègues dans une situation aussi précaire que la sienne. Comment faire la pesée des intérêts dans un monde régit par "La Loi du marché"?

>> Le reportage du 19h30 sur "La Loi du marché":

Cinéma: le film "La loi du marché" confirme la vocation d'acteur social de Vincent Lindon [RTS]
Cinéma: le film "La loi du marché" confirme la vocation d'acteur social de Vincent Lindon / 19h30 / 2 min. / le 26 mai 2015

Un seul acteur professionnel

Présenté à Cannes cette année en compétition officielle, ce film n'a été tourné qu'avec un seul acteur professionnel, Vincent Lindon, qui a obtenu le Prix d'interprétation au festival. Les autres protagonistes interprètent leur propre rôle. Réalisé par Stéphane Brizé, "La Loi du marché" a également réduit son budget sur les autres postes. Pas de maquillage, pas d'accessoiristes, peu de jours de tournage, matériel minimal. Ce long-métrage offre donc une réflexion sur la manière de produire des films, en filigrane de cette question de société.

Et pour pousser l'expérience encore plus loin, aucun acteur n'a eu accès au scénario intégral avant de tourner. Les scènes n'étaient communiquées qu'au fur et à mesure, pour offrir aux acteurs la possibilité de jouer sur leurs émotions brutes.

"San Andreas", quand la faille se réveille

Los Angeles. Ses palmiers, ses plages, ses starlettes et... sa faille tectonique qui pend comme une épée de Damoclès sous les pieds des Californiens, en attente du "Big One", ce fameux tremblement de terre dévastateur attendu depuis le début du siècle.

Lorsque la faille de San Andreas, qui traverse la Californie, finit par s'ouvrir et provoquer un séisme de magnitude 9, un pilote d'hélicoptère de secours en montagne et la femme dont il s'était séparé quittent Los Angeles pour San Francisco dans l'espoir de sauver leur fille unique. Alors qu'ils s'engagent vers le nord de l'Etat, pensant que le pire est derrière eux, ils ne tardent pas à comprendre que la réalité est bien plus effroyable encore...!

>> La bande-annonce de San Andreas:

Tous les ingrédients du film catastrophe

"San Adreas" est un film catastrophe comme Hollywood n'en avait plus produit depuis le 2012 de Roland Emmerich. Avec cette fois-ci Brad Peyton au manettes et Dwayne Johnson dans le rôle principal, le blockbuster semble intégrer tous les ingrédients du genre, à en croire ses bandes-annonces: père musclé qui élève sa fille aux shorts ultra-court, scientifique que personne n'écoute mais qui a quand même raison, tsunami sur le Golden Gate et rupture du barrage Hoover Dam.

Mais n'oublions pas qu'un séisme centennal avait ravagé San Francisco en 1906 et que le "Big One" a bientôt dix ans de retard... Et si la réalité rejoignait la fiction?

Victorien Kissling

Publié Modifié

Les prochaines sorties

Mercredi 27 mai 2015

CAMINO DE SANTIAGO de Jonas Frei & Manuel Schweizer

LA LOI DU MARCHÉ de Stéphane Brizé. Avec Vincent Lindon, Yves Ory, Karine De Mirbeck >> plusieurs sujets radio, au moins, réalisés à Cannes

SAN ANDREAS de Brad Peyton. Avec Dwayne Johnson, Carla Gugino, Alexandra Daddario

SWEET GIRLS de Jean-Paul Cardinaux & Xavier Ruiz. Avec Julie Nicolet, Gilles Tschudi

Mercredi 3 juin 2015

DIRTY GOLD WAR de Daniel Schweizer

EX MACHINA de Alex Garland. Avec Domhnall Gleeson, Alicia Vikander, Oscar Isaac

L'OMBRE DES FEMMES de Philippe Garrel. Avec Clotilde Courau, Stanislas Mehrar

LE MASQUE DE SAN de Jacques Sarasin. Avec Bakary Sangaré, Youssouf Tata Cissé, Anne Kreis

ON VOULAIT TOUT CASSER de Philippe Guillard. Avec Kad Merad, Charles Berling, Benoît Magimel, Vincent Moscato, Jean-François Cayrey

TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE de Arnaud Desplechin. Avec Quentin Dolmaire, Lou Roy Lecollinet, Mathieu Amalric

L'info cinéma de la semaine

L'acteur égyptien de légende Omar Sharif, star de films classiques tels que "Lawrence d'Arabie" (1962) et "Docteur Jivago" (1965), souffre de la maladie d'Alzheimer, a indiqué son agent Steve Kenis mardi.

Connu pour son charisme, sa présence à l'écran - et aussi pour ses talents de champion au bridge - le comédien ténébreux à la célèbre moustache se repose chez lui en Egypte, aux soins de sa famille, a ajouté son agent.

Né en 1932, fils d'un marchand de bois d'Alexandrie, la deuxième ville d'Egypte, Sharif - né Michael Shalhoub - avait reçu deux Golden Globes et une nomination aux Oscars en 1963 pour le rôle de Sherif Ali dans "Lawrence d'Arabie", de David Lean, où il donnait la réplique à Peter O'Toole.

David Lean l'a fait tourner à nouveau dans un autre film culte, "Docteur Jivago", une autre saga historique qui lui vaut un second Golden Globe et assoit encore son statut de star internationale.