Modifié le 25 mai 2015 à 13:19

Jacques Audiard, Palme d'Or du 68e Festival de Cannes

"Dheepan" de Jacques Audiard remporte la Palme d'Or
"Dheepan" de Jacques Audiard remporte la Palme d'Or L'actu en vidéo / 3 min. / le 25 mai 2015
"Dheepan", film de Jacques Audiard sur le parcours en France de réfugiés sri-lankais, a remporté la Palme d'Or du 68e festival de Cannes dimanche soir. Vincent Lindon a aussi été récompensé.

"Recevoir un prix de la part des frères Coen, c'est quelque chose d'assez exceptionnel", "je pense à mon père" (Michel Audiard), a déclaré très ému le cinéaste en recevant la récompense.

Jacques Audiard avait déjà été récompensé à plusieurs reprises à Cannes, par le Prix du scénario pour "Un Héros très discret" en 1996 et le Grand prix en 2009 pour "Un Prophète".

>> La bande annonce de "Dheepan":

Vincent Lindon, prix d'interprétation masculine

Le prix d'interprétation masculine a été attribué à Vincent Lindon pour son rôle dans "La Loi du marché" de Stéphane Brizé. L'acteur y  campe un ouvrier au chômage depuis vingt mois qui se bat pour retrouver un emploi, encaissant les coups avec dignité.

Très ému, il a chaleureusement remercié le réalisateur et a dédié son prix "aux citoyens laissés pour compte". Il a estimé que ce prix était "un acte politique".

Côté féminin, la récompense est revenue ex-aequo à l'Américaine Rooney Marat à la Française Emmanuelle Bercot ("Mon Roi").

Vincent Lindon et Emmanuelle Bercot reviennent sur leurs rôles:

Prix d'interprétation pour Vincent Lindon et Emmanuelle Bercot
L'actu en vidéo - Publié le 25 mai 2015

Le Grand prix est revenu à "Son of Saul" ("Le fils de Saul") du Hongrois Laszlo Nemes. Ce film sur la Shoah met en scène un juif forcé de participer à la Solution finale en travaillant dans les chambres à gaz.

afp/pym

Publié le 24 mai 2015 à 20:10 - Modifié le 25 mai 2015 à 13:19

Le retour du "Maître des Marionnettes"

Le Taïwanais Hou Hsiao-Hsien a pour sa part reçu le prix de la Mise en scène pour "The Assassin", histoire d'une justicière dans la Chine du IXe siècle.

Dans ce film à l'esthétique ciselée, le réalisateur du "Maître des Marionnettes" explore le genre du wuxia, qui met en scène les aventures du "Chevalier errant". Sauf que cette fois, le chevalier est une chevalière, interprétée par Shu Qi.

Les principaux lauréats du 68e Festival de Cannes

- Palme d'or : "Dheepan" du Français Jacques Audiard.
- Grand Prix: "Le Fils de Saul" du Hongrois Laszlo Nemes.
- Prix de la mise en scène: "The Assassin" du Taïwanais Hou Hsiao-Hsien.
- Prix du jury: "The Lobster" du Grec Yorgos Lanthimos.
- Prix du scénario: au Mexicain Michel Franco pour "Chronic".
- Prix d'interprétation féminine ex aequo: la Française Emmanuelle Bercot dans "Mon Roi" (de la Française Maïwenn) et l'Américaine Rooney Mara dans "Carol" (de l'Américain Todd Haynes).
- Prix d'interprétation masculine: au Français Vincent Lindon dans "La Loi du Marché" (du Français Stéphane Brizé).
- Caméra d'or du premier film: "La Tierra y la sombra" du Colombien César Augusto Acevedo.
- Palme d'or du court métrage: "Waves'98" du Libanais Ely Dagher.