Modifié

Le rideau se lève vendredi sur la 33e édition du Cully Jazz Festival

Le pianiste Moncef Genoud. [Anoush Abrar - cullyjazz.ch]
Moncef Genoud ouvre le 33e Cully Jazz Festival / Le 12h30 / 6 min. / le 10 avril 2015
Le Cully Jazz Festival débute ce vendredi. Jusqu'au 18 avril, le jazz sous toutes ses formes envahira le bourg des bords du Léman lors de 39 concerts payants et 85 gratuits.

La manifestation débutera par une incursion en Afrique avec le saxophoniste camerounais Manu Dibango. L'icône de la "world music" sera précédée par le vocaliste sénégalais Faada Freddy et ses percussions corporelles, "l'une des révélations de la saison", selon Carine Zuber, programmatrice du festival.

Samedi, place aux femmes avec la chanteuse et violoniste cubaine Yilian Canizares et la fadiste Ana Moura. Dimanche, le lieu de culte accueillera quant à lui la prestation exceptionnelle d’Elina Duni en solo a capella acoustique.

Présence inédite de la fille de Nina Simone

La semaine suivante, de grands noms se succéderont sur les rives du Léman, de Brad Meldhau à Joshua Redman, en passant par John Scofield. Lisa Simone, la fille de Nina Simone, donnera son premier concert en Suisse.

Quatre concerts sont déjà à guichets fermés, dont ceux de Gregory Porter, Anouar Brahem et Gogo Penguin, ainsi que le spectacle "Stephan Eicher und die Automaten" interprété en première helvétique.

>> Ecouter aussi l'interview de la programmatrice Carine Zuber:

Carine Zuber, programmatrice au Cully Jazz Festival. [Nadia Kissling]Nadia Kissling
Carine Zuber, programmatrice du Cully Jazz Festival / Le Journal du matin / 24 min. / le 8 avril 2015

ats/kg

Publié Modifié