Modifié le 20 juin 2014 à 15:10

Le Panorama de la bataille de Morat ne sera pas exposé à Berne

Le panorama de la bataille de Morat avait été exposé dans le Monolithe de Jean Nouvel, lors de l’exposition nationale de 2002 à Morat.
Le panorama de la bataille de Morat avait été exposé dans le Monolithe de Jean Nouvel, lors de l’exposition nationale de 2002 à Morat. [Eddy Risch - ]
La toile panoramique représentant la bataille de 1476 et la victoire sur le duc de Bourgogne Charles le Téméraire ne sera pas exposée au Musée historique de Berne, faute de moyens financiers.

Le Panorama de la bataille de Morat continuera à dormir dans un entrepôt de l'armée suisse. La fondation qui voulait exposer la toile monumentale à Berne n'a pas réussi à récolter l'argent nécessaire de la part de sponsors privés.

Une oeuvre monumentale

L'idée consistait à construire une rotonde permettant d'abriter cette oeuvre qui mesure cent mètres de long sur dix mètres de haut et pèse plus d'une tonne et demie. L'édifice aurait pris place dans l'enceinte du Musée d'histoire de Berne.

Il fallait 20 millions de francs, a expliqué vendredi la Fondation pour le Panorama de la bataille de Morat, revenant sur un article de la "Berner Zeitung". Ni la Confédération ni le canton de Fribourg ne participent.

ats/cab

Publié le 20 juin 2014 à 14:43 - Modifié le 20 juin 2014 à 15:10

Un panorama qui date du XIXe siècle

Le Panorama illustre la bataille de 1476 au cours de laquelle les Confédérés ont vaincu le duc de Bourgogne Charles le Téméraire.

Il a été commandé par des industriels alémaniques à l'artiste allemand Louis Braun, qui l'a peint en 1893 et 1894.

Dans les premiers temps, l'oeuvre a été exposée à Zurich et à Genève. En 1924, un privé l'a rachetée et offerte à la commune de Morat (FR).

Mis en valeur à l'Expo de 2002

L’exposition nationale de 2002 a ensuite fourni une chance de présenter le Panorama à un large public.

Après une restauration plus complète, il a été placé dans le Monolithe de Jean Nouvel, immense cube flottant de l'arteplage de Morat.

L'installation a été l'une des plus visitées de l'Expo. La toile géante a ensuite été réenroulée, dans l'attente d'une solution permanente.