Modifié le 28 août 2013 à 22:39

"Grand central", une histoire d'amour impossible sur fond de radioactivité

Tahar Rahim et Léa Seydoux vivent une romance torride dans "Grand central".
Tahar Rahim et Léa Seydoux vivent une romance torride dans "Grand central". [ - Ad Vitam]
Léa Seydoux et Tahar Rahim sont réunis dans "Grand central" pour une histoire d'amour sur fond de centrale nucléaire, alors que François Ozon filme une lycéenne prostituée dans "Jeune et jolie". "Les Miller" font office de comédie déjantée de la semaine.

Histoire d'amour sur fond menaçant de centrale nucléaire, "Grand central" réunit Léa Seydoux, encore toute auréolée du succès de "La vie d'Adèle", et Tahar Rahim ("Un prophète").

Embauché pour des travaux de décontamination dans une centrale, Gary (Rahim) tombe amoureux de Karole (Seydoux), la femme d'un des membres de l'équipe. Un amour impossible, entre radiations mortelles et jalousies masculines. Léa Seydoux retrouve la cinéaste Rebecca Zlotowski, qui l'avait déjà dirigée dans "Belle épine" trois ans plus tôt. Le film est librement adapté du livre d'Elisabeth Filhol, "La Centrale".

Grand Central
Sortir.ch - Publié le 14 août 2013

Un film bien documenté

 Afin de raconter au mieux la vie des ouvriers du nucléaire, le film a été tourné en Autriche dans la centrale jamais mise en activité de Zwentendorf, qui sert notamment à des formateurs de l'industrie nucléaire. Claude Dubout, un ouvrier ayant publié l'autobiographie "Je suis décontaminateur dans le nucléaire", a aussi fait office de conseiller technique.

Le film "ne milite ni pour ni contre le nucléaire", a prévenu Rebecca Zlotowski. "Je voulais que ce soit le sentiment amoureux qui devienne subversif et vienne dérégler la micro-société de la centrale", a précisé la cinéaste.

"Jeune et jolie"; adolescente et prostituée

JEUNE & JOLIE par François OZON
Info - Publié le 16 mai 2013

Prostituée à 17 ans, entre la sortie du lycée et le retour à la maison. C'est la trame de "Jeune et jolie", le dernier film de François Ozon.

Le réalisateur de "Swimming Pool" ou "Gouttes d'eau sur pierres brûlantes" a choisi Marine Vacth, ex-mannequin de 23 ans qui a déjà joué dans "Ma part du gâteau" de Klapisch et "Ce que le jour doit à la nuit" d'Alexandre Arcady, pour incarner le personnage principal. François Ozon, cinéaste prolifique qui tourne un film par an depuis 15 ans, fait aussi apparaître Géraldine Paihlas, en mère impuissante, et Charlotte Rampling, en femme de "client".

Histoire d'ado qui reste mystérieuse

Tout commence par des vacances estivales en famille, durant lesquelles "la première fois" sans passion d'Isabelle a lieu avec un jeune Allemand. A la rentrée, elle commence à se prostituer et devient Léa pour ses clients, jusqu'à ce que sa famille découvre ses activités. Le film n'explique toutefois pas les motivations de cette jeune femme de famille très normale, qui n'utilise même pas l'argent qu'elle gagne.

Les critiques, positifs et notant l'absence de vulgarité, y ont vu une sorte de récit d'initiation typique de l'adolescence. Sur les forums, les commentaires sont partagés, voire hostiles.

"Les Miller, une famille en herbe"

Les Millers, une famille en herbe
Sortir.ch - Publié le 14 août 2013

"Les Miller" sont une famille américaine modèle et surtout au-dessus de tout soupçon. C'est du moins ce que veulent faire croire Jennifer Aniston et Jason Sudeikis dans le film de Rawson Marshall Thurber ("Même pas mal").

L'idée vient de Doug (Sudeikis), petit dealer de marijuana qui, pour sauver sa vie, se voit obligé d'aller récupérer une grosse cargaison au Mexique. Histoire de ne pas se faire repérer, il crée une famille de toutes pièces grâce à une voisine strip-teaseuse, un adolescent en plein âge bête et une délinquante en herbe. Mais évidemment, rien ne se passera comme prévu pour les Miller.

Caryl Bussy

Publié le 28 août 2013 à 14:54 - Modifié le 28 août 2013 à 22:39

Les sorties de mercredi et de la semaine prochaine

LES SORTIES DU 28 AOÛT

GRAND CENTRAL de Rebecca Zlotowski. Avec Léa Seydoux, Tahar Rahim, Olivier Gourmet

JEUNE & JOLIE de François Ozon. Avec Marine Vacth, Géraldine Pailhas, Fantin Ravat,

RED 2 de Dean Parisot. Avec Bruce Willis, Anthony Hopkins, Catherine Zeta-Jones,

WE'RE THE MILLERS de Rawson Marshall Thurber. Avec Jennifer Aniston, Emma Roberts

LES SORTIES DU 4 SEPTEMBRE

LES AMANTS DU TEXAS de David Lowery. Avec Rooney Mara, Ben Foster, Casey Affleck

ILO ILO de Anthony Chen Yeo. Avec Yann Yann, Chen Tianwen, Angeli Bayani, Koh Jia Ler

LA DANZA DE LA REALIDAD de Alejandro Jodorowsky. Avec Brontis Jodorowsky, Pamela Flores, Jeremias Herskovits

ONE DIRECTION: THIS IS US de Morgan Spurlock. Avec Harry Styles, Niall Horan, Louis Tomlinson, Zayn Malik

THE BROKEN CIRCLE de Felix Van Groeningen. Avec Veerle Baetens, Johan Heldenburgh

WHITE HOUSE DOWN de Roland Emmerich. Avec Channing Tatum, Maggie Gyllenhaal, Jamie Foxx

L'info cinéma de la semaine

"Gravity", un thriller de l'espace du Mexicain Alfonso Cuaron avec George Clooney et Sandra Bullock a donné le coup d'envoi mercredi soir de la 70e Mostra de Venise, plus vieux festival de cinéma du monde.

Présenté hors compétition, "Gravity" met en scène un astronaute chevronné (George Clooney) et une experte en ingénierie médicale (Sandra Bullock), livrés à eux-mêmes dans l'espace, sans espoir d'être sauvés après la destruction de leur navette spatiale.

Au total, une cinquantaine de films seront présentés au total pendant dix jours au Lido.

Vingt films, auxquels s'ajoutera un film "surprise", seront en compétition pour le lion d'or qui sera décerné le 7 septembre par un jury présidé par Bernardo Bertolucci, 73 ans, et composé notamment des actrices française, allemande et américaine, Virginie Ledoyen, Martina Gedeck et Carrie Fisher (Star Wars).

Sont en lice notamment les Britanniques Stephen Frears ("Philomena") et Terry Gilliam ("The zero theorem"), l'Israélien Amos Gitaï ("Ana Arabia") ou le Japonais Hayao Miyazaki ("Kaze Tachinu"), seul asiatique en compétition avec le cinéaste de Taipei Tsai Ming-Liang ("Jiaoyou").

Le réalisateur Philippe Garrel représentera la France en compétition avec "La jalousie", une histoire d'amour et de couple, avec deux de ses enfants Louis et Esther Garrel, et l'actrice Anna Mouglalis.