Modifié le 24 mai 2013 à 21:22

Les sculpture médiévales de Yoki au Musée d'art et d'histoire de Fribourg

Emile Aebischer dit Yoki, Saint Sébastien vers 1510, atelier fribourgeois.
Dans la collection de l'artiste Emile Aebischer dit Yoki, ce Saint Sébastien, réalisé vers 1510 dans un atelier fribourgeois. [Francesco Ragusa - mahf]
La collection de sculptures médiévales de l'artiste fribourgeois Yoki est à l'honneur d'une exposition que lui consacre le Musée d'art et d'histoire de Fribourg.

L'artiste fribourgeois Emile Aebischer, dit Yoki, était aussi collectionneur de sculptures médiévales. Sa collection entre au Musée d'art et d'histoire de Fribourg (MAHF), à l'occasion d'une exposition visible jusqu'en 2015.

Les oeuvres seront ensuite intégrées aux collections permanentes. Le fils de l'artiste, Patrick Aebischer, président de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), a fait don au musée de cette collection présentée vendredi à Fribourg.

Un amoureux de la sculpture

Artiste aux multiples talents, Yoki était également amoureux de la sculpture, qu'il a lui-même pratiquée dans les années 1940. Dans l'immédiat après-guerre, il a commencé à rassembler plusieurs statues importantes du Moyen-Âge.

Ces oeuvres représentent des sujets religieux, de facture gothique essentiellement gothiques, réalisées entre le 13e et le 16e siècle.

Yoki, qui s'est éteint l'automne dernier dans sa 91e année, était un poète de la lumière et a créé un millier de vitraux, contribuant au renouveau de l'art sacré. Il était aussi peintre et mosaïste.

ats/kkub

Publié le 24 mai 2013 à 12:11 - Modifié le 24 mai 2013 à 21:22