Modifié le 27 avril 2013 à 11:47

Alex Hepburn fait le buzz avec son premier album "Together Alone"

Alex Hepburn est la nouvelle coqueluche du moment.
Alex Hepburn est la nouvelle coqueluche du moment. [Warner Music - www.facebook.com/ALEXHEPBURN.OFFICIAL]
L'Ecossaise Alex Hepburn confirme en grande partie le buzz créé autour de son single "Under" avec son premier album"Together Alone", quelque part entre Adele et Amy Winehouse. La Malienne Rokia Traoré et l'Auvergnat Jean-Louis Murat sont aussi de retour.

Alex Hepburn a commencé comme beaucoup... sur YouTube. Repérée en 2010, l'Ecossaise de 26 anse sort maintenant son premier album, "Together Alone".

Si vous avez encore échappé à son single "Under", tête chercheuse d'une redoutable efficacité, le répit sera de courte durée. Comparée à Adèle et Amy Winehouse pour la voix, avec un grain de folie rock en plus, Alex Hepburn a très vite créée le buzz avec son répertoire pop-rock-soul-blues addictif. Produit par Jimmy Hogarth (Paolo Nutini, KT Tunstall), cet album annonce la couleur, mais il serait dommage de ne pas y jeter un oreille par snobisme.

Du déjà entendu et des promesses

Tout commence avec "Miss Misery", un titre du genre mille fois entendu. Suit le "Bad Girl" qui l'a fait remarquer et dont le but semble de cloner Amy Winehouse, quelques accents rock en plus.

Un peu survendu donc? Mais suivent "Broken Record", une ballade sincère, puis le très soul "Pain is", le blues rock de "Get Heavy", ainsi que le phrasé saccadé de "Two Point Four" qui révèlent le potentiel d'Alex Hepburn. L'Ecossaise s'inscrit dans un registre à succès et elle peut compter sur sa voix, même si l'abus de vocalises rauques peut lasser. Vivement la scène, histoire de vérifier les promesses.

La "Beautiful Africa" de Rokia Traoré

La Malienne Rokia Traoré sort "Beautiful Africa" alors que son pays est plongé dans le chaos. Elle dit sa douleur, mais aussi l'amour de ses racines sur la chanson titre de l'album.

Rokia Traoré chante le plus souvent en bambara, avec quelques touches de français et d'anglais. Mais l'album a été enregistré en Angleterre, sous la hou lette de John Parish, fidèle de PJ Harvey. Guitares, basse et batterie rock rendent cet album très accessible, sans éclipser les instruments traditionnels. Bien accompagnée, la chanteuse laisse sa voix s'épanouir sur cet album, son 5e, qui dit une autre Afrique.

Le "Toboggan" de Jean-Louis Murat

Jean-Louis Murat ronronne sur "Toboggan", un disque tout en simplicité et presque exclusivement habillé de guitares et de claviers.

L'Auvergnat de 61 ans,qui signe son 19e disque studio, glisse des hurlements de loups et des bruits de campagne aux chansons chaloupées de cet album enregistré à la maison, faute de moyens. Languissant, voire lassant, Murat chante ses comptines ("Le chat noir", "Amour n'est pas querelle"), se joue des mots, fascinant et souvent abscons ("Agnus Dei Babe"), et finit par l'inquiétant "J'ai tué parce que je m'ennuyais", une phrase entendue dans un tribunal américain.

Caryl Bussy

Publié le 22 avril 2013 à 10:16 - Modifié le 27 avril 2013 à 11:47

Les sorties en Suisse

IAM, "Arts martiens" (22 avril)

Stooges (Iggy Pop), "Ready to Die" (26 avril)

Hugh Laurie, "Didn't It Rain" (3 mai)

Rod Stewart, "Time" (3 mai)

Joe Satriani, "Unstoppable Momentum" (3 mai)

Zaz, "Recto Verso" (10 mai)

Vanessa Paradis, "Love songs" (13 mai)

Zaz, "Recto Verso" (13 mai)

National, "Trouble Will Find Me" (17 mai)

Jamie Cullum, "Momentum" (17 mai)

Daft Punk, "Random Access Memory" (17 mai)

Texas, "Conversation" (17 mai)

Beth Hart et Joe Bonamassa, "Seesaw" (17 mai)

Tricky, "False Idols" (24 mai)

Queens Of The Stone Age, "Like Clockwork" (31 mai)

Christophe Maé, "Je veux du bonheur" (7 juin)

Wu-Tang Clan, "A Better Tomorrow" (5 juillet)

L'info musicale de la semaine

Les fans d'ABBA, le légendaire groupe de pop, retiennent leur souffle: plus que quelques semaines et ils pourront enfin découvrir le musée consacré aux géants de la musique suédoise, en plein coeur de Stockholm.

Après "ABBA The Movie" en 1977 et l'exposition itinérante "ABBA World" en 2010, ABBA The Museum ouvre le 7 mai.

Sur internet, les billets (195 couronnes soit 23 euros) des premières semaines sont déjà presque totalement vendus, majoritairement à des étrangers, estime le directeur du musée.

Les quatre Suédois d'ABBA ont marqué les années 70 avec leurs mélodies entraînantes, leur exubérance vestimentaire et leurs clips kitsch.

Mais leur popularité dépasse largement le clan des nostalgiques. Grâce notamment à la comédie musicale Mamma Mia, créée en 1999, puis au film éponyme, sorti en 2008, la musique d'ABBA a su toucher un public qui n'était pas né à l'époque de sa création.

Depuis 1974, le groupe, qui s'est produit pendant dix ans, a vendu 378 millions d'albums dans le monde. Seuls Elvis Presley et les Beatles ont fait mieux.