Modifié le 24 février 2013 à 20:38

Steven Spielberg s'empare du mythe Abraham Lincoln

Daniel Day Lewis campe Abraham Lincoln.
Daniel Day Lewis campe Abraham Lincoln. [20th Century Fox - ]
C'est sans doute l'un des films les plus attendus de l'année. "Lincoln", de Steven Spielberg, sort sur les écrans romands, en même temps que "Sugar Man", le biopic de Sixto Rodriguez, "Happiness Therapy", une comédie pas si nunuche, et "Sept psychopathes", à l'humour morbide.

Quand Steven Spielberg s'empare du mythe Abraham Lincoln, le président des États-Unis préféré des Américains, il en résulte "Lincoln", l'un des films les plus attendus de cette année.

Favori des prochains Oscars avec 12 nominations, "Lincoln" a toutefois été battu aux récents Golden Globes n'empochant qu'un prix, celui du meilleur acteur dramatique.

En l'occurence, c'est Daniel Day Lewis qui campe le président des États-Unis de 1861 à 1865. Le casting de... 140 personnages, est notamment complété par Sally Field dans le rôle de Mary Todd, l'épouse du président, et Joseph Gordon-Levitt dans celui de Robert, le seul enfant Lincoln a avoir survécu à l'âge adulte.

Abolition de l'esclavage

"Lincoln" se concentre sur les derniers mois tumultueux du mandat du 16e Président des États-Unis, jusqu'à son assassinat dans un théâtre en avril 1865.

Dans une nation déchirée par la guerre civile et secouée par le vent du changement, Abraham Lincoln met tout en oeuvre pour résoudre le conflit, unifier le pays et abolir l'esclavage en soutenant le 13e amendement à la Chambre des représentants.

Cet homme doté d'une détermination et d'un courage moral exceptionnels va devoir faire des choix qui bouleverseront le destin des générations à venir.

La bande-annonce de "Lincoln":

Lincoln
Sortir.ch - Publié le 21 janvier 2013

"Sugar Man": à la recherche de Sixto Rodriguez

Au début des années 70, Sixto Rodriguez enregistre deux albums sur un label de Motown. C'est un échec, à tel point qu'on raconte qu'il se serait suicidé sur scène. Plus personne n’entendit parler de Rodriguez.Sauf en Afrique du Sud où, sans qu’il le sache, son disque devint un symbole de la lutte contre l'Apartheid.

Des années plus tard, deux fans du Cap partent à la recherche de “Sugar Man”. Ce qu’ils découvrent est une histoire faite de surprises, d’émotions et d’inspiration.

Film réalisé avec les moyens du bord

Réalisé par Malik Benjelloul, le documentaire "Sugar Man" a été tourné avec un budget dérisoire d'un million de dollars, la faute à des producteurs trop frileux qui n'ont commencé à le soutenir qu'à la toute fin de son projet de quatre ans.

Auparavant, le cinéaste, dont c'est le premier long métrage, s'est ainsi débrouillé seul pour peindre des animations (alors qu'il n'avait jamais tenu un pinceau de sa vie), composer la bande originale et monter son film en utilisant un logiciel tout public.

Présenté au récent festival de Sundance, "Sugar Man" a obtenu le prix spécial du jury.

La bande-annonce de "Sugar Man":

Searching for Sugar Man
Sortir.ch - Publié le 21 janvier 2013

La thérapie du bonheur pour un optimiste

"Happiness Therapy" met en scène Pat Solatano, un optimiste à toute épreuve (Bradley Cooper) qui perd tout du jour au lendemain, sa femme, sa maison, son travail.

Bien décidé à reconquérir le coeur de sa belle, il rencontre Tiffany (Jennifer Lawrence), une charmante jeune femme qui accepte de l'aider dans sa démarche, à condition qu'il lui accorde un service en retour.

Sous ses airs de comédie à l'américaine, le film de David O Russell a séduit la critique puisqu'il est nommé 8 fois aux prochains oscars, dont ceux de meilleur film et meilleur réalisateur. Jennifer Lawrence a elle reçu le Golden Globe de la meilleure actrice.

La bande-annonce de "Happiness Therapy":

Silver Linings Playbook
Sortir.ch - Publié le 21 janvier 2013
 

Panne d'inspiration morbide

C'est à une angoisse morbide de la page blanche que convie Martin McDonagh dans sa comédie "7 psychopathes".

Marty (Colin Farrell) est un scénariste hollywoodien sans inspiration, qui décide de rencontrer sept véritables criminels pour lui donner des idées.

Un kidnappeur de chiens, un tueur masqué ou un serial-killer à la retraite viendront ainsi le conseiller, dans un langage souvent très cru qui a valu à "7 psychopathes" d'être classé "interdit aux mineurs non accompagnés" par la commission de censure américaine.

La bande-annonce de "7 psychopathes":

7 Psychopathes
Sortir.ch - Publié le 21 janvier 2013

Victorien Kissling

Publié le 30 janvier 2013 à 09:29 - Modifié le 24 février 2013 à 20:38

L'agenda des sorties

LE 30 JANVIER

AVANTI de Emmanuelle Antille. Avec Jean-Pierre Cos, Monique Melinand, Christophe Reveille

BLANCANIEVES de Pablo Berger. Avec Maribel Verdù, Daniel Giménez Cacho, Angela Molina

I 2 SOLITI IDIOTI de Enrico Lando. Avec Francesco Mandelli, Fabrizio Biggio, Teo Teocoli

LINCOLN de Steven Spielberg. Avec Daniel Day-Lewis, Joseph Gordon-Levitt, Tommy Lee Jones

SEARCHING FOR SUGAR MAN de Malik Bendjelloul

SEVEN PSYCHOPATHS de Martin McDonagh. Avec Colin Farrell, Woody Harrelson, Abbie Cornish, Sam Rockwell

THE SILVER LININGS PLAYBOOK (HAPPINESS THERAPY) de David O. Russel. Avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert DeNiro

UNE HISTOIRE D'AMOUR de Hélène Fillières. Avec Benoît Poelvoorde, Laetitia Casta, Richard Bohringer

LE 6 FEVRIER

SHADOW DANCER de James Marsh. Avec Clive Owen, Andrea Riseborough, Gillian Anderson,

GANGSTER SQUAD de Ruben Fleischer. Avec Sean Penn, Josh Brolin, Ryan Gosling, Emma Stone,

AMITIÉS SINCÈRES de Stephan Archinard & François Prévôt- Leygonie. Avec Jean-Hugues Anglade, Gérard Lanvin, Wladimir Yordanoff

ARBITRAGE de Nicholas Jarecki. Avec Tim Roth, Susan Sarandon, Richard Gere, Brit Marling,

HITCHCOCK de Sacha Gervasi. Avec Anthony Hopkins, Scarlett Johansson, Jessica Biel, Helen

IN THE FOG de Sergei Loznitsa. Avec Vladimir Svirskiy, Vladislav Abashin, Sergei Kolesov,

MAIN DANS LA MAIN de Valérie Donzelli. Avec Valérie Lemercier, Jérémie Elkaïm, Valérie Donzelli,

TU HONORERAS TA MÈRE ET TA MÈRE de Brigitte Roüan. Avec Nicole Garcia, Eric Caravaca

L'info cinéma de la semaine

Le Festival international de films de Fribourg (FIFF) a dévoilé lundi, dans le cadre des 48es Journées de Soleure, les grands axes de sa programmation 2013. La 27e édition du festival sera placée sous le signe des échanges culturels et fera la part belle au cinéma ouzbek et sud-coréen.

Au programme du FIFF, qui aura lieu du 16 au 23 mars, quelque 110 films dont 20 courts métrages produits par 45 pays, indique lundi le festival dans un communiqué. La compétition internationale verra s'affronter 12 films, la section "cinéma de genre" sera centrée sur des réalisations consacrées au sport et la section "décryptage" sur des films liés à l'enfance et sa fragilité.

La compétition internationale et la sélection de courts métrages, points forts de la programmation depuis une trentaine d'années, présenteront des productions de jeunes talents et d'auteurs confirmés. Le titre des films diffusés lors du FIFF, qui attend cette année une quarantaine d'invités de la scène internationale et plus de 30'000 spectateurs, seront dévoilés le 27 février.

Le cinéaste canadien d'origine arménienne Atom Egoyan présentera pour la section dite "diaspora" quelques films que lui-même ou sa communauté d'origine aiment regarder pour se rappeler leurs racines. Le cinéaste belge Bouli Lanners a choisi cinq productions qui lui sont chères pour la section "sur la carte de...", qui propose la sélection personnelle d'un réalisateur.

La section "nouveau territoire", consacrée l'année dernière au Bengladesh, explorera la cinématographie d'Ouzbékistan. Enfin, un hommage sera rendu au travail de la "World Cinema Foundation", fondée en 2007 par Martin Scorsese. Cette année, le FIFF propose huit "séances de minuit", qui projettent des films appartenant aux cinémas populaires méconnus et rarement diffusés dans les salles.