Modifié le 26 septembre 2012 à 11:14

Gaël Métroz revient, après "Nomad's Land", avec "Sâdhu"

Sâdhu
Suraj Baba, le sage qu'a suivi Gaël Métroz, en pleine réflexion. [Gaël Métroz - Tipi Images Productions]
"Sâdhu", le nouveau documentaire du Valaisan Gaël Métroz, auteur du très remarqué "Nomad's Land", est dans les salles, tout comme le premier long métrage d'Alexandre Astier, "David et Madame Hansen".

Après "Nomad's Land", un documentaire qui a reçu le Golden Gate Award au Festival international du film de San Francisco en 2009, le Valaisan Gaël Métroz revient d'un voyage de 18 mois en Inde et au Népal avec "Sâdhu", un film retraçant le voyage initiatique de Suraj Baba.

Sâdhu, c'est aussi une histoire d'amitié entre un réalisateur et son sujet.
Sâdhu, c'est aussi une histoire d'amitié entre un réalisateur et son sujet. [Gaël Métroz - Tipi Images Productions]

Suraj est un sâdhu. Les sâdhus sont des hommes qui font voeu de pauvreté et de chasteté au profit de la vie spirituelle.

L'ermite vit seul depuis huit ans à 3200 mètres d'altitude dans une grotte au coeur de l'Himalaya. Il part rejoindre d'autres sâdhus pour la Kumbha Mela, une fête rassemblant 70 millions de pèlerins au bord du Gange et qui se tient tous les douze ans.

"Sâdhu" ou les doutes d'un sage

Avec sa caméra, Gaël Métroz est parti à la rencontre de Suraj Baba pour marcher dans ses pas durant son périple à travers l'Inde. Il fait découvrir au spectateur un philosophe empli de doutes. Le documentaire donne à voir l'Inde dans toute sa beauté, tant du côté de ses paysages que de sa spiritualité.

Gaël Métroz avait déjà rencontré des sâdhus lors de "Nomad's Land", un voyage où il partait sur les traces de Nicolas Bouvier. Fasciné par leur philosophie du dépouillement, il avait fait plusieurs pèlerinages à leurs côtés. "Sâdhu" est donc une suite logique. Et c'est aussi une belle histoire d'amitié entre un réalisateur et son sujet.

"David et Madame Hansen", avec Isabelle Adjani

Alexandre Astier et Isabelle Adjani sont David et Madame Hansen
Alexandre Astier et Isabelle Adjani sont David et Madame Hansen [ - © Pathé Distribution]

Après avoir été plus que brillant avec sa série culte "Kaamelott", qu'il a écrite, réalisée et dans laquelle il était le roi Arthur, Alexandre Astier passe au grand écran avec "David et Madame Hansen", un long métrage.

Le réalisateur talentueux y joue David, un ergothérapeute qui travaille dans une clinique suisse dans laquelle est soignée Madame Hansen, l'énigmatique Isabelle Adjani, dont on ignore le mal.

David doit accompagner la patiente aux lunettes noires et aux cheveux mystérieusement blancs en ville où elle doit s'acheter des chaussures. C'est à ce moment-là que tout part en vrille.

Ecrit au départ pour Alain Delon

Alexandre Astier avait écrit le scénario pour Alain Delon et le film devait s'appeler Monsieur Karlsson. Mais le projet est tombé à l'eau à cause d'un caprice de la star de "La Piscine". Mais Alexandre Astier, tenant à son long métrage, a sorti la tête de l'eau et réécrit son film pour Isabelle Adjani, celle qui touchait le fond de la piscine en susurrant "Pull marine", écrit par l'insubmersible Serge Gainsbourg.

Voici donc "David et Madame Hansen", un voyage en eaux troubles, une comédie douce-amère, où les deux protagonistes vont s'apprivoiser, par la force des choses, dans leur quête de la guérison.

Resnais, ou l'éternel questionnement

Sabine Azéma et Pierre Arditi, deux des acteurs fétiches d'Alain Resnais.
Sabine Azéma et Pierre Arditi, deux des acteurs fétiches d'Alain Resnais. [ - ]

A 90 ans, Alain Resnais sort son nouveau film, "Vous n'avez encore rien vu", avec ses habituels acteurs fétiches, sa compagne, la pétillante Sabine Azéma, et le toujours épatant Pierre Arditi.

Ceux-ci jouent cette fois leur propre rôle, comme leurs acolytes Mathieu Amalric, Annie Duperey, Anne Consigny, Denis Podalydès, et Lambert Wilson, notamment.

Pour ce qui est du synopsis, Antoine Danthac convoque par delà la mort cette belle brochette d'acteurs, qui autrefois ont joué sa pièce, Euridyce. Ils assistent à la représentation par une jeune troupe théâtre de cette même pièce, d'où une mise en abyme et un questionnement sur l'amour, la mort.

Nathalie Hof

Publié le 26 septembre 2012 à 06:58 - Modifié le 26 septembre 2012 à 11:14

Les sorties de la semaine

MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2012

ROBOT AND FRANK de Jake Schreier. Avec Frank Langella, James Mardsen, Liv Tyler, Susan Sarandon.

DAVID ET MADAME HANSEN d'Alexandre Astier. Avec Isabelle Adjani, Alexandre Astier.

LES SEIGNEURS d'Olivier Dahan. Avec José Garcia, Gad Elmaleh, Omar Sy.

NOCES de Philippe Béziat.

RESIDENT EVIL - RETRIBUTION de Paul W.S. Anderson. AVec Milla Jovovich, Jason Isaacs, Kevin Duran.d

UNE VESTE TRANQUILLE de Giger Ramon.

VOUS N'AVEZ ENCORE RIEN VU d'Alain Resnais. Avec Sabine Azéma, Anne Consigny, Anny Duperey.

MERCREDI 3 OCTOBRE 2012

DO NOT DISTURB d'Yvan Attal. Avec François Cluzet, Yvan Attal, Laetitia Casta.

SAVAGES d'Oliver Stone. Avec Blake Lively, John Travolta, Aaron Johnson, Uma Thurman.

RUBY SPARKS de Jonathan Dayton & Valerie Faris. Avec Paul Dano, Zoe Kazan, Deborah Ann Woll, Antonio Banderas.

LAURENCE ANYWAYS de Xavier Dolan. Avec Nathalie Baye, Melvil Poupaud.

GOLDEN SLUMBERS de Davy Chou. Avec Dy Saveth, Ly Bun Him, Yvon Hem.

TAKEN 2 de Olivier Megaton. Avec Liam Neeson, Maggie Grace, Famke Janssen, Rade Serbedzija.

KIRIKOU, LES HOMMES ET LES FEMMES de Michel Ocelot.