Modifié

Le réalisateur Leos Carax distingué du Léopard d'honneur à Locarno

Séquences choisies - Leos Carax à Locarno
Séquences choisies - Leos Carax à Locarno / L'actu en vidéo / 3 min. / le 4 août 2012
Le réalisateur français Leos Carax a reçu vendredi le Léopard d’honneur 2012 du Festival de Locarno. Ce prix récompense depuis 24 ans un maître du cinéma contemporain.

Devant 8000 spectateurs réunis sur la Piazza Grande, le réalisateur français Leos Carax a reçu vendredi soir le Léopard d'honneur 2012 du Festival de Locarno. La chanteuse pop australienne Kylie Minogue, qui joue dans son dernier film, "Holy Motors", était à ses côtés.

Un film "simple"

Ce "film est simple, si on accepte de ne pas savoir où l'on va", avait déclaré dans l'après-midi Leos Carax, au cours d'une conférence de presse. "Dans mes films, a-t-il encore indiqué, il n'y a pas la peur du ridicule", ajoutant qu'on "fait des films pour des morts, mais on les montre aux vivants".

La chanteuse Kylie Minogue, qui joue dans le dernier film de Leos Carax, était à ses côtés.  [Urs Flueeler - Keystone]La chanteuse Kylie Minogue, qui joue dans le dernier film de Leos Carax, était à ses côtés. [Urs Flueeler - Keystone]

Concernant Kylie Minogue, sa rencontre avec la chanteuse a été qualifiée de "miracle". "Je suis tombé sur quelqu'un de très pur, comme un enfant, j'ai rencontré une fée, et Edith Scob, autre actrice du film, est l'autre fée du film".

Avec ce prix, le festival rend hommage au réalisateur dont il montre cinq longs métrages: Boy Meets Girl (1984), Mauvais Sang (1986), Les Amants du Pont-Neuf (1991), Pola X (1999), Holy Motors (2012), ainsi que le film collectif Tokyo! dont il a réalisé le segment Merde en 2008.

Maîtres du cinéma contemporain

Le Léopard d'honneur est attribué depuis 24 ans à un maître du cinéma contemporain. Ce prix compte parmi ses lauréats des cinéastes tels que Manoel de Oliveira, Bernardo Bertolucci, Ken Loach, Jean-Luc Godard, Abbas Kiarostami, Aleksandr Sokurov, Hou Hsiao-hsien, William Friedkin, Alain Tanner, Jia Zhang-ke et, en 2011, Abel Ferrara.

ats/bkel

Publié Modifié