Modifié le 12 juillet 2012 à 10:42

Iggy Pop révise ses classiques et s'en sort avec les honneurs

Iggy Pop s'assagit le temps d'un album.
Iggy Pop s'assagit le temps d'un album. [BJORN LARSSON ROSVALL - ]
Alors que sa maison de disque lui réclamait un disque punk, Iggy Pop sort dix reprises dont cinq chansons françaises. Le chanteur Glen Hansard sort son premier album solo plein de sensibilité et très réussi, tandis que sur son troisième opus, l'Australienne Missy Higgins se contente du minimum.

Le vieux punk Iggy Pop fait un retour surprenant avec "Après", un disque de 10 reprises classiques dont 5 d'artis tes français: Edith Piaf, Serge Gainsbourg, Joe  Dassin, Henri Salvador et Georges Brassens.

Contre toute attente, la formule fonctionne plutôt bien avec la voix rauque du rockeur se posant parfaitement sur des monuments tels que "La vie en rose" ou "Les passantes". Des morceaux qui, en outre, prennent une couleur particulière grâce à l'accent anglais d'Iggy.

Les autres titres, repris d'artistes anglophones comme les Beatles ("Michelle") ou Frank Sinatra ("Only the Lonely"), passent également la rampe, mais avec moins de panache.

Iggy Pop: "Après" les "Préliminaires"

Le nouveau disque de la légende du punk succède logiquement à son prédécesseur "Préliminaires" (2009) qui reprenait déjà 2 titres français: "Les feuilles mortes", écrit par Jacques Prévert, et "Je sais que tu sais" d'Henri Salvador.

En continuant sur sa lancée, Iggy Pop s'est attiré les foudres de sa maison de disque qui, présageant un échec commercial, n'a pas voulu entendre parler d'"Après".

A la place, elle lui a sug géré de faire un disque punk, un projet que le chanteur a tout bonnement refusé C'est donc tout seul que le chanteur de 65 ans a produit son dernier opus. Une attitude finalement très... punk!

Premier album solo réussi pour Glen Hansard

Le chanteur irlandais Glen Hansard, leader du groupe de rock The Frames, formé en 1990, sort son premier disque en solo: "Rhythm and Response". Un album aux sonorités folk, plein de douceur et souvent mélancolique qui n'est pas sans faire penser au précédent projet musical de l'artiste, Swell Season.

Les 11 titres qui composent "Rhythm and Response" sont pour le moins intimistes, mis à part le plus nerveux "Talking with the wolves". Cependant, malgré la lenteur générale, le disque n'ennuie jamais. Bien au contraire, il captive du début à la fin par ses mélodies intrigantes.

L'efficacité des chansons dénudées

Les meilleurs moments de "Rhythm and Response" se retrouvent avec les chansons les plus dépouillées d'instruments qui laissent flotter la voix grave de Glen Hansard. Une voix qui, d'ailleurs, fait parfois penser à celle de Cat Stevens.

A l'instar du premier titre "You Will Become" où le chanteur, seul avec sa guitare, cogite sur l'échec d'une relation amoureuse. Même recette sur "Races", mais avec un orgue cette fois-ci, et sur "Storm, it's coming" et ses quelques accords au piano. Parmi les titres plus dynamiques, notons "Love don't leave me waiting" entraîné par un rythme jazzy.

Une Missy Higgins trop consensuelle

Cinq ans après "On a Clear Night", la chanteuse australienne Missy Higgins présente un troisième opus, "Ol Razzle Dazzle", empreint de pure pop.

Cuisiné avec les mêmes ingrédients que leurs prédécesseurs, ces 12 nouveaux morceaux font la part belle aux refrains accrocheurs qui n'auront aucune peine à faire leur place sur les bandes originales des dernières séries américaines pour adolescents.

En effet, les chansons de "Ol Razzle Dazzle" font méchamment penser à certaines compositions d'autres artistes en vogue tels que Justin Nozuka ou le jeune Ed Sheeran.

Mathieu Henderson

Publié le 12 juillet 2012 à 10:37 - Modifié le 12 juillet 2012 à 10:42

LES SORTIES RECENTES ET A VENIR


Daniel Powter, "Turn on the lights" (12 juillet)

NAS, "Life Is Good" (13 juillet)

Jimmy Cliff, "Rebirth" (13 juillet)

Missy Higgins, "Ol razzle dazzle" (16 juillet)

Iggy Pop, "Apres" (16 juillet)

Joss Stone, "Soul Sessions 2" (31 juillet)

Lunik, "What is next" (17 août)

Bloc Party, "Four" (20 août)

Alanis Morissette, "Havoc & Bright Lights" (24 août)

Get Well Soon, "Scarlet Beast O'Seven Heads" (24 août)

Tryo, "Ladilafé" (27 août)

Queens of The Stone Age, "Ultraviolet Robot" (31 août)

Mark Knopfler, "Privateering" (31 août)

Emily Loizeau, "Mothers & Tygers" (10 septembre)

Nelly Furtado, "Spirit Indestructible" (11 septembre)

Muse, "2nd Law" (14 septembre)

Green Day, "Uno" (21 septembre)

No Doubt, "Push & Shove" (21 septembre)

Tori Amos, "Gold Dust" (28 septembre)

Céline Dion, "Sans attendre" (5 novembre)

Indochine, nouvel album attendu en 2013

L'INFORMATION MUSICALE DE LA SEMAINE

Le septième festival de musiques militaires "Basel Tattoo", deuxième plus grand rendez-vous du genre au monde après celui d'Edimbourg, débute vendredi 13 juillet à Bâle. Pas moins de 25 formations joueront lors de quinze représentations entre le 13 et le 21 juillet. Environ 120'000 spectateurs sont attendus dans la cité rhénane. Pour la première fois, des ensembles russes participeront au festival. D'autres formations proviennent du Japon, des Etats-Unis, du Danemark, de Nouvelle-Zélande ou de Suisse.