Modifié le 17 juin 2012 à 14:17

Amy MacDonald et sa voix rauque se lancent sur la voie rock

Amy Macdonald.
Amy MacDonald revient avec un album plus maîtrisé que le précédent. [Andreas Pessenlehner - ]
L'Ecossaise Amy MacDonald tente avec succès quelques accents rock. Dans le même temps, deUS revient avec un nouvel album, seulement neuf mois après le précédent, et Yannick Noah rend un hommage raté à Bob Marley.

La chanteuse écossaise Amy MacDonald revient dans les bacs avec "Life in a beautiful light", un troisième album plus lumineux que les précédents. Après avoir relativement déçu ses fans pour son deuxième opus, la jeune femme a poursuivi sa mue, aussi bien physique que vocale. Si les accents country sont encore présents, Amy MacDonald ose des rythmes plus rock qui s'accordent étonnamment bien avec sa voix rauque.


 Le titre d'ouverture, "4th of July", en est d'ailleurs l'exemple concret, avec des percussions débridées, une mélodie entraînante et des effets surprenants, comme l'intro en hymne américain.



Amy s'inspire trop de... Amy MacDonald

Malheureusement, ses bonnes envies de nouveautés sont trop souvent éclipsées par la facilité de retrouver la recette de son succès initial en 2007. Le titre promotionnel "Slow it Down" a d'ail- leurs été calibré pour reconquérir les fans d'origine, si bien qu'on réentend son premier succès "This is the life". Mais l'intro orientale de "The Furthest Star", les cordes de "Human Spirit" ou la sonorité noire de "In the End" insufflent une créativité bienvenue.


Au final, si l'on laisse de côté les titres trop "Amy MacDonald", "Life in a beautiful light" devrait lui permettre de se réconcilier avec son public.


A la surprise générale, deUS revient

A peine neuf mois. C'est le temps de gestation du nouvel album de deUS. Le groupe belge surprend son monde en sor tant "Following Sea" alors que "Keep you close" date de  septembre 2011. "On est en 2012, putain! L'idée d'at-tendre des mois pour sortir du nouveau matériel est tellement démodée!" Tom Barman, chanteur du groupe anversois, se justifie ainsi. En fait, c'est sur tout parce que deUS disposait de titres non exploités dans le précédent album.


Mais "Following Sea" n'en est pas pour autant un disque de face B. Au contraire, il révèle les expérimentations qui manquaient à "Keep you close".



Parlando, western et crescendo

Cette envie d'expérimenter, deUS l'ex pose dès le début avec "Quatre mains", le premier texte en français du groupe, scandé dans un parlando maîtrisé. Idem pour "Sirens", aux sonorités western, ou "Fire up the Google Beast Algorithm" et son accélération exponentielle. "One thing about Waves" rappelle lui que deUS affectionne le crescendo quand "Nothings" offre une mélancolie apaisée et apaisante au milieu du tumulte.


Si "Following Sea" paraît tout de même un peu précipité et manque d'un titre fanion, il n'en est pas moins un nouvel exemple de l'éclectisme réussi de ce groupe phare du rock européen.


Noah rend hommage à Bob Marley: dommage

Yannick Noah.
Yannick Noah. [Stan Honda - ]
Le neuvième album de la personnalité préférée des français, Yannick Noah, est un hommage à son idole Bob Marley. Malheureusement, l'ancien tennisman rate son coup droit et envoie son dis que dans le filet de la facilité.


En vrai fan, Noah a repris les plus grands tubes du reggaeman jamaïcain: "Redemption Song", "Jammin'", "Natural Mystic" sont ainsi adaptés dans une orchestration qui manque de punch, même s'il en a accéléré le rythme. "Hommage" décevra donc les fans de Bob Marley. Seul avantage, Noah donnera en vie à ceux qui ne la connaissent pas de s'initier à la version originale.


Victorien Kissling


Publié le 16 juin 2012 à 15:23 - Modifié le 17 juin 2012 à 14:17

LES SORTIES A VENIR

Deus, "Following Sea" (15 juin)

Smashing Pumpkins, "Oceania" (15 juin)

Justin Bieber, "Believe" (15 juin)

Nelly Furtado, "Spirit indestructible" (15 juin)

Fiona Apple, "The Iddler Wheel" (15 juin)

Maroon 5, "Overexposed" (22 juin)

Linkin Park, "Living Things" (22 juin)

Offspring, "Days go by" (22 juin)

Alanis Morissette, "Havoc & bright lights" (24 août)

Get Well Soon, "Scarlet beast o'seven heads" (24 août)

Tryo, "Ladilafé" (27 août)

Queens of The Stone Age, "Ultraviolet robot" (31 août)

L'INFORMATION MUSICALE DE LA SEMAINE

"Follow your heart": c'est sous ce mot d'ordre qu'aura lieu la 21e Street Parade le 11 août prochain, ont annoncé les organisateurs cette semaine. Une trentaine de "lovemobiles" et sept scènes feront danser les amateurs de musique électronique le long de la rade zurichoise.

Plusieurs centaines de milliers de personnes de Suisse et de l'étranger font chaque année le déplacement. L'affluence dépend généralement des conditions météorologiques: l'édition 2011 s'était déroulée par beau temps et avait attiré 900'000 personnes selon les organisateurs, contre 650'000 malgré la pluie l'année précédente.