Modifié le 07 avril 2011 à 10:34

Le festival Visions du Réel s'offre un lifting

Des longs métrages parleront d'euthanasie, d'une prison de femmes au Brésil ou encore de la vie après la guerre civile au Salvador.
Des longs métrages parleront d'euthanasie, d'une prison de femmes au Brésil ou encore de la vie après la guerre civile au Salvador. [ - ]
Nouvelles catégories et nouveau directeur pour le festival du film documentaire Visions du Réel qui s'ouvre jeudi à Nyon. Cette 17e édition mariera exigence et curiosité: quelque 180 documentaires seront projetés, souvent en première mondiale.

Visions du Réel avait comptabilisé près de 27'000 entrées en 2010. L'arrivée de Luciano Barisone à la direction ouvre une nouvelle ère pour le festival. En effet, il a remodelé la compétition en trois catégories liées au format des films: courts, moyens et longs. D'autres sections - Helvétiques, Etat d'esprit et Premiers pas - complètent le menu de ce festival documentaire, l'un des plus grands d'Europe.


La soirée officielle d'ouverture propose jeudi soir un film d'animation sur la Colombie. Dans "Pequenas Voces", quatre enfants racontent avec leurs mots et leurs dessins la tragédie du conflit, entre guérilla et  combattants para-militaires. Ce même jour, neuf des 54 films en compétition seront projetés.



Colonisation et euthanasie au programme

"Né sous Z" reviendra sur un épisode méconnu de la colonisation: le rapatriement dans des orphelinats français de 5000 enfants métis nés de soldats français en Indochine. D'autres longs métrages parleront d'euthanasie, d'une prison de femmes au Brésil ou encore de la vie après la guerre civile au Salvador. Le palmarès sera dévoilé le 13 avril.


En 2011, le festival s'est recentré au coeur de la ville de Nyon. Il compte toujours cinq salles de projection mais dispose, pour la première fois, d'une billetterie électronique. Depuis plusieurs années, Nyon est un rendez-vous important des professionnels du cinéma documentaire, et accueille une forte proportion d'Alémaniques. Le festival souhaiterait "être un peu plus présent auprès du public de la région, entre Lausanne et Genève", a expliqué Philippe Clivaz, secrétaire général.


ats/jbu


Publié le 07 avril 2011 à 09:08 - Modifié le 07 avril 2011 à 10:34

Budget pas à la hauteur des espérances

Les organisateurs du festival du film documentaire Visions du Réel ont salué le renouvellement de la convention de soutien signée avec le canton de Vaud et la ville de Lausanne.

Les deux collectivités publiques ont promis de verser 2,37 millions de francs au festival pour la période 2012 à 2015.

"Ce montant a été augmenté de 30 à 40'000 francs par an. Cela correspond à ce que nous avions demandé", a expliqué Philippe Clivaz, secrétaire général de la manifestation.

Le festival a été moins heureux avec l'Office fédéral de la culture qui lui a refusé une hausse de 100'000 francs. La subvention fédérale reste à 400'000 francs par an, pour 2011-13.

Gênés aux entournures "Notre budget s'élève à environ 2,5 millions de francs", rappelle le secrétaire général. "Nous avons de quoi faire un festival qui tient la route, mais nous sommes un peu gênés aux entournures. Nous aurions besoin de 200 à 400'000 francs de plus", a-t-il relevé.