Modifié le 21 mars 2011 à 11:33

Les Romands s'illustrent à la remise des Quartz

Quartz
Le film des deux Lausannoises faisait partie des favoris de la soirée. [Sigi Tischler - ]
Le film "La petite chambre" des Vaudoises Stéphanie Chuat et Véronique Reymond a été sacré meilleur film suisse de l'année. Les réalisatrices ont reçu le Quartz de la meilleure fiction à Lucerne des mains de Doris Leuthard. Autre Vaudois, Jean-Stéphane Bron a reçu le Quartz du meilleur documentaire.

"La petite chambre", qui faisait partie des favoris, a battu les quatre autres longs-métrages également nominés: "Sennentuntschi" de Michael Steiner, "Der Sandmann" de Peter Luisi, "Stationspiraten" de Michael Schaerer et "Cosa voglio di più" de Silvio Soldini. Les deux Lausannoises ont également remporté le prix du meilleur scénario.


Un joli succès en Suisse romande

Toutes deux ont expliqué que le succès de ce premier long métrage tenait surtout à la prestation des acteurs, notamment Michel Bouquet et Florence Loiret Caille, les deux protagonistes du film. "La petite chambre" raconte la relation d'un vieil homme avec une jeune femme fuyant dans son travail d'infirmière à domicile la douleur de la perte de son enfant mort-né.


Ce film a rencontré déjà un beau succès en Suisse romande avec près de 40'000 entrées depuis sa sortie le 19 janvier. Il sera à l'affiche outre-Sarine dès le 24 mars.


Le Vaudois Jean-Stéphane Bron a été lui à nouveau récompensé par le Quartz du meilleur documentaire pour "Cleveland contre Wall Street", un film sur la crise financière aux Etats-Unis primé à Soleure. Le réalisateur avait déjà remporté ce prix en 2004 pour "Le génie helvétique".


L'actrice genevoise Isabelle Caillat aussi primée.
L'actrice genevoise Isabelle Caillat aussi primée. [Sigi Tischler - ]
Les Romands à la fête

La Genevoise Isabelle Caillat, qui joue dans "All That Remains" de Pierre-Adrian Irlé et Valentin Rotelli, a été primée dans la catégorie du meilleur rôle féminin. Le film poétique dont l'action a lieu aux Etats-Unis et au Japon a été projeté lors des Journées de Soleure mais sa sortie dans les salles n'est pas encore décidée.


Schwerin Amini a été distingué par le Quartz de la meilleure interprétation masculine pour son rôle de jeune cancéreux dans "Stationspiraten". Le jeune acteur né en 1992 était en compétition aux côtés de Andrea Zogg ("Sennentutschi") et Fabian Krüger ("Der Sandmann").


Le Quartz du meilleur court métrage est allé au Valaisan Anthony Vouardoux pour son film de science-fiction "Yuri Lennon's Landing On Alpha 46". Celui de la meilleure musique a été remis à Marcel Vaid, déjà lauréat en 2009, pour la bande sonore de "Goodnight Nobody". Le Meilleur espoir d'interprétation a été attribué à Carla Juri pour son rôle dans le film "180 Grad" de Cihan Inan.


Enfin, le Zurichois Marcel Hoehn a lui reçu un prix d'honneur pour l'ensemble de son travail de producteur. Le lauréat a notamment financé "Les faiseurs de Suisses" de Rolf Lissy en 1978. La soirée était animée par l'humoriste Marie-Thérèse Porchet.


ats/cer


Publié le 12 mars 2011 à 21:39 - Modifié le 21 mars 2011 à 11:33

Le palmarès de la soirée

Meilleure fiction: "La petite chambre" de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond

Meilleur scénario: "La petite chambre" de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond

Meilleur documentaire: Jean-Stéphane Bron pour "Cleveland contre Wall Street"

Meilleur court métrage: Anthony Vouardoux pour "Yuri Lennon's Landing On Alpha 46"

Meilleur dessin animé: "Miramare" de Michaela Müller

Meilleure interprétation féminine: Isabelle Caillat dans "All That Remains"

Meilleure interprétation masculine: Schwerin Amini dans "Stationspiraten"

Meilleur espoir d'interprétation: Carla Juri dans "180 Grad"

Meilleure musique: Marcel Vaid dans "Goodnight Nobody"

Prix spécial: Gerald Damovsky pour "Sennentuntschi"

Prix d'honneur: Marcel Hoehn pour l'ensemble de son travail