Modifié

Record d'enchères pour un tableau de Picasso

"Nu au plateau de sculpteur" et son créateur Pablo Picasso. [Keystone]
"Nu au plateau de sculpteur" et son créateur Pablo Picasso. [Keystone]
Un tableau de Pablo Picasso a été adjugé pour 116,4 millions de francs mardi à New York. "Nu au plateau de sculpteur" bat ainsi le record mondial pour une oeuvre d'art vendue aux enchères, établi en février par une sculpture de l'artiste suisse Alberto Giacometti.

Le tableau avait été estimé initialement à 80 millions de
dollars mais plusieurs experts avaient prédit ces dernières
semaines que sa valeur pourrait s'envoler. La toile a été acquise
par un acheteur encore non identifié, a annoncé la maison de ventes
Christie's.



La toile, intitulée "Nu au plateau de sculpteur" ou "Nu, feuilles
vertes et buste", a été peinte par Pablo Picasso en 1932. Ce
portrait de grande taille de la maîtresse du peintre, Marie-Thérèse
Walter, était la pièce vedette de la collection de Frances Sidney
Brody, une philanthrope de Los Angeles.

Un Giacometti détrôné

Le produit de la vente ira pour partie à des oeuvres que
soutenait la vendeuse, décédée en novembre dernier, comme la
bibliothèque Huntington et le jardin botanique de San Marino en
Californie.



Le précédent record était détenu par le sculpteur suisse Alberto
Giacometti, dont "L'Homme qui marche I" avait été adjugé chez
Sotheby's à Londres pour 65 millions de livres (104,3 millions de
dollars ou 109,5 millions de francs). Le sculpteur grison avait
détrôné une autre toile de Picasso, "Garçon à la pipe", qui avait
été vendu pour 104,2 millions de dollars en mai 2004.



D'après des sites internet d'experts, ces records sont battus
toutefois par des ventes privées, qui vont jusqu'à 140 millions de
dollars pour une oeuvre de Jackson Pollock vendue en 2006, et
peinte en 1948.



ats/boi

Publié Modifié

Une confiance retrouvée

Selon les experts, le record de mardi soir confirme la confiance retrouvée des marchands d'art.

Ceux-ci affirmaient la semaine dernière, juste avant le début des grandes ventes de printemps d'art impressionniste, moderne et contemporain, que la crise était finie.