Publié

Le Fesses-tival, l'événement qui accueille toutes sortes de fesses

Le Fesses-tival, le lieu qui accueille toutes sortes de "fesses", présenté par Lari Medawar et Naïma Pollet. [RTS]
Le Fesses-tival, le lieu qui accueille toutes sortes de "fesses", présenté par Lari Medawar et Naïma Pollet. / Ramdam / 9 min. / jeudi à 22:52
Jusqu'au 25 septembre à Genève, le Fesses-tival propose films, performances, conférences, discussions et ateliers pour découvrir et échanger sur la diversité des corps et des désirs. Le tout dans un espace bienveillant offrant une vision inclusive des sexualités, des corps et des identités.

Aujourd'hui, les fesses sont devenues un objet de débat. On les revendique comme un signe de ralliement, les réseaux sociaux et les clips vidéo s'en sont emparés. Les artistes engagés les questionnent et en font un symbole d'émancipation.

Les hommes parlent encore des fesses des femmes comme un objet de désir. Et les femmes parlent de leurs propres fesses comme si c'était un problème ou, au contraire, un nouvel étendard. Compliqué? Le Fesses-tival est là pour vous éclairer. "On parle de fesses, on parle de cul en fait, dans le sens où on parle des sexualités. Mais on parle aussi des corps et des identités de genre", explique à la RTS Lari Medawar, co-directrice du Fesses-tival.

Parler de fesses pour parler de notre société

Le but de l'événement: parler des corps, des sexualités, de désir et d'identités. Bien plus que les fesses donc. "On aimait bien l'idée des fesses parce que tout le monde a des fesses. C'est un mot plutôt enfantin et ça évite de dire directement que l'on parle de sexualité, avec ce mot qui fait un peu peur parfois", indique quant à elle Naïma Pollet, l'autre co-directrice de l'événement.

Lorsqu'on parle de fesses, on parle à la fois d'une partie du corps, et en même temps, on parle de culture, de porno, de politique, de danse. "Fesses, c'est presque un mot-valise qui parle de notre société. C'est un mot et des images...", souligne Lari Medawar.

Un événement interdisciplinaire

Le Fesses-tival célèbre cette année son cinquième anniversaire. L'événement se veut interdisciplinaire: "L'idée c'est de dire qu'il y a autant de désirs, de corps, d'identités et de sexualités. Et on a envie de montrer une pluralité de manières de parler de ce sujet. L'idée est de proposer un espace éphémère où l'on peut venir parler, se renseigner, écouter des choses sur les sexualités, échanger", détaille Naïma Pollet.

Et Lari Medawar de conclure: "Les fesses, les sexualités, c'est juste la vie! Le Fesses-tival, c'est vraiment quatre jours où tu viens avec tes fesses, qu'elles soient petites, grandes, musclées, poilues, avec ton bide, tes seines, ton validisme ou pas. Tu viens t'instruire et partager des moments en te sentant le mieux possible".

ld

Le Fesses-tival, du 22 au 25 septembre, dans cinq lieux à Genève.

Publié