Modifié

Un Observatoire romand de la culture va voir le jour en septembre

Musée d'art avec une expertise en art contemporain. [Sianamira - Depositphotos]
L'Observatoire romand de la culture verra le jour en septembre / Le Journal horaire / 24 sec. / le 29 août 2022
Le nouvel Observatoire romand de la culture (ORC) aura pour objectif de documenter la situation des institutions, acteurs et actrices culturels, de mener des études sur diverses thématique et de développer des outils d’aide à la décision en matière de politique culturelle.

Fruit d'une association entre les milieux de la culture, quatorze villes romandes et les hautes écoles, l'Obervatoire romand de la culture (ORC) sera rattaché administrativement à l’Université de Lausanne et débutera ses activités en septembre 2022 pour une phase pilote de trois ans.

Comme l’a mis en évidence la situation pandémique, disposer d’une telle structure apparaît plus que jamais nécessaire, écrivent les partenaires du projet lundi dans un communiqué. L’Observatoire permettra de développer un pool de compétences scientifiques à disposition à la fois des entreprises, structures et associations culturelles, des hautes écoles et des collectivités publiques.

Soutenu par quatorze villes romandes

Le projet associe l'Université de Lausanne (UNIL), la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), la conférence des chefs de service et délégués aux affaires culturelles (CDAC), les milieux professionnels de la culture et la Ville de Lausanne, rejointe par treize autres villes romandes.

Parmi ses tâches, collecter, valoriser et compléter les données existantes en lien avec le secteur culturel, mener des recherches sur diverses thématiques (par exemple, financement de la culture, évolution de la formation dans la culture, emploi dans la culture, accès à la culture, etc.). L'ORC organisera également des rencontres entre les partenaires des milieux culturels.

Phase pilote

L’ORC s’inspire de modèles d’observatoires culturels existants à Grenoble et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Une étude de faisabilité a démontré la validité du concept au niveau de la Suisse romande, selon le communiqué.

La direction de l’ORC a été confiée à Olivier Glassey, professeur à l’Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP). Une journée inaugurale sera organisée par l’ORC le 7 novembre sur le campus de l’UNIL à Lausanne.

ats/mh

Publié Modifié