Banner MPM Yves Montand. [AFP]
Publié Modifié

Yves Montand aurait eu 100 ans

>> Mercredi 13 octobre 2021 marque le centenaire de la naissance d'Yves Montand, et dans quelques jours, le 9 novembre, le trentenaire de sa mort.

>> De son vivant, l'acteur et chanteur français fut une star internationale, adoré aux Etats-Unis comme en Russie. Le fils d'immigrés italiens a tenu sa revanche: devenir un symbole de la France et le prototype du "French lover". Sa liaison avec Marilyn Monroe reste célèbre.

>> Yves Montand, qui a commencé à travailler à l'âge de 11 ans à l'usine, a longtemps été le compagnon de route du communisme avant de perdre ses illusions. Il n'en a pas moins incarné, avec sa femme Simone Signoret, une certaine gauche française. Il a même failli se présenter aux élections présidentielles de 1988.

>> Pour célébrer ce double anniversaire, sa dernière épouse, Carole Amiel, publie "Yves Montand, la force du destin", tandis que le documentaire "Montand est à nous", réalisé par Vincent Josse et Yves Jeuland, sera diffusé jeudi 13 octobre sur France 3.

>> Retour sur le parcours exceptionnel d'Ivo Livi de son vrai nom, à travers des archives audiovisuelles de la RTS.

mcm

Un fils d'immigrés italiens

De Ivo Livi à Yves Montand

De son vrai nom Ivo Livi, Yves Montand est né le 13 octobre 1921 dans le village toscan de Monsummano Terme. Il n’a que deux ans lorsque sa famille décide de s’installer dans les quartiers pauvres de Marseille pour fuir le fascisme.

Son origine prolétarienne déterminera toute sa vie son engagement politique aux idéaux de gauche, sans jamais appartenir à un parti.

>> Tout savoir, et en détail, sur Yves Montand:

Yves Montand et Simone Signoret.  [François Guillot - AFP]François Guillot - AFP
L'Essentiel d'Yves Montand / L'Essentiel / 56 min. / le 19 juillet 2021

Les premières années de l’enfant à Marseille se passent au sein d’une famille unie, mais pauvre. Il grandit en se passionnant pour le cinéma, notamment pour les comédies musicales américaines où il admire Fred Astaire et ses numéros de claquettes.

>> A écouter, l'ascension d'un immigré:

Yves Montand en 1973. [Robert Picard - INA / AFP]Robert Picard - INA / AFP
Yves Montand, la trajectoire lumineuse d'un immigré / L'horloge de sable / 90 min. / le 17 octobre 2015

Mais, à l’heure où d’autres jouent aux billes, Ivo travaille à l’usine à l'âge de 11 ans puis obtient un CAP de coiffeur pour assister sa sœur.

A 17 ans, attiré par la scène, il fait ses débuts à Marseille, d'abord comme chauffeur de salle avant de se mettre à chanter.

Chanteur avant d'être acteur

Le protégé de Piaf

Yves Montand et Edith Piaf dans "Etoile sans lumière", film de Marcel Blistene de 1946. [Societe Universelle de Films / U / Collection ChristopheL via AFP]Yves Montand et Edith Piaf dans "Etoile sans lumière", film de Marcel Blistene de 1946. [Societe Universelle de Films / U / Collection ChristopheL via AFP]

C'est d'abord par le music-hall qu'Yves Montand s'est fait connaître."Battling Joe", "Les grands boulevards", "Les feuilles mortes", "A bicyclette", les succès jalonnent une carrière entamée en 1941.

Le chanteur, sous l'influence d'Édith Piaf dont il devient l'amant, peaufine ses entrées en scène, abandonne son accent méridional, se constitue un nouveau répertoire et renouvelle son jeu de scène. Le chanteur emporte l'adhésion du public en février 1945 au Théâtre de l'Etoile, en première partie d'Édith Piaf, laquelle lui a écrit plusieurs chansons, notamment "Elle a...".

Le couple se sépare en 1945 à l'initiative de Piaf qui estime que son protégé commence à lui faire trop d'ombre.

En 1948, il rencontre Simone Signoret. Coup de foudre. Ils se marient en 1951, année où il triomphe avec un tour de chant de vingt-deux chansons, qui marque l'histoire du music-hall et du one-man-show.

>> Yves Montand, quelques mois avant sa mort, évoque Simone Signoret:

Le chanteur et comédien français Yves Montand en 1991. [RTS]
Yves Montand et Simone Signoret / Spécial cinéma / 6 min. / le 14 janvier 1991

En 1957, accompagné de Simone Signoret, il entreprend une tournée spectaculaire dans tous les pays du bloc de l'Est, dont il revient profondément désabusé, déçu par le communisme dévoyé de l'Europe de l'Est.

>> A lire, le couple Montand/Signoret, à la vie et à la mort:  Simone Signoret et Yves Montand, un siècle pour deux monstres sacrés

Il délaisse la scène pendant quelques années, mais y revient brusquement en 1973, après le coup d'Etat de Pinochet, pour marquer son soutien au peuple chilien. Sa démarche est filmée par Chris Marker dans "La solitude du chanteur de fond".

>> A écouter, Yves Montand en séance de dédicace à Lausanne:

Séance de dédicace pour le chanteur et comédien français Yves Montand en 1963. [RTS]
Dédicace d'Yves Montand / Carrefour-Soir Information / 42 sec. / le 3 mai 1963

Le début des années 1980 marque son grand retour à la chanson et à la scène, après treize ans d'absence. Le chanteur enregistre l'album "Montand d'hier et d'aujourd'hui", avec une chanson qui lui tient particulièrement à coeur, "Le mégot", qui raconte l'horreur des camps soviétiques. Il se produit à guichets fermés plusieurs mois à l'Olympia.

Naissance au cinéma

Des débuts difficiles

En 1946, Yves Montand se lance dans le cinéma avec "Les portes de la nuit" de Marcel Carné qui est un échec aussi bien critique que commercial, même si aujourd'hui le film est devenu un classique. Yves Montand estime qu'il y est très mauvais, n'ayant jamais appris à jouer la comédie. Mais il fait une rencontre capitale, celle de Jacques Prévert qui deviendra un ami et qu'il l'inspirera toute sa vie.

Il faut attendre 1953 et "Le salaire de la peur" de Clouzot pour qu'il obtienne un rôle marquant. Le film connaît un grand succès mais Montand n'a pas aimé ce tournage, ni le metteur en scène, qu'il juge cruel sur le plateau.

En 1959, il conquiert l'Amérique via Broadway et tourne quelques films aux Etats-Unis, dont "Le milliardaire" de Cukor, avec Marilyn Monroe. Eloignés de leur partenaire respectif, les deux acteurs auront une liaison largement commentée dans la presse people.

Simone Signoret, grande classe, en souffre mais confiera plus tard: "Je ne peux pas me permettre de juger ce qui a pu se passer entre un homme, mon mari et une femme, ma copine, qui travaillaient ensemble, vivaient sous le même toit et par conséquent partageaient leur solitude, leurs angoisses et leurs souvenirs d’enfants pauvres".

>> Yves Montand parle de Marilyn Monroe:

Montand et Marilyn [20th Century Fox / The Kobal Collection - AFP]20th Century Fox / The Kobal Collection - AFP
Souvenir de Marilyn / Sous réserve / 3 min. / le 14 janvier 1995

Pourtant, malgré ses succès français et outre-Atlantique, Yves Montand dit qu'il a vraiment commencé à faire du cinéma en 1962 avec "Compartiment tueurs" de Costa-Gavras, avec qui il tournera plusieurs films marquants comme "Z" ou "L'aveu". Montand a besoin d'être en communion de pensée avec son metteur en scène. Il s'en explique dans cet entretien avec Christian Defaye:

>> A écouter, Yves Montand faisant une sorte de bilan de sa carrière touche-à-tout:

Yves Montand [RTS]
Yves Montand / Spécial cinéma / 25 min. / le 1 avril 1980

Il abandonne alors le music-hall pour s'adonner au cinéma. Il travaillera sous la direction d'Alain Resnais, René Clément, Claude Lelouch, Philippe de Broca, Jean-Pierre Melville, Gérard Oury, Jean-Luc Godard et, surtout, Claude Sautet, avec qui il tournera trois films, incarnant la fragilité des hommes à la cinquantaine.

Durant les années 1970, Montand alterne films engagés et comédies, s'imposant comme un des acteurs français les plus populaires. Malgré ses combats, ses coups de gueules et ses engagements politiques, Montand reste profondément un troubadour, un amuseur qui aime amuser.

>> Yves Montand raconte Alain Resnais:

Le comédien français Yves Montand en 1966. [RTS]
Yves Montand raconte Alain Resnais / Cinéma-vif / 3 min. / le 6 septembre 1966

Montand et la politique

Un Reagan à la française

En février 1984, au retour d'une tournée triomphale de récitals en France et aux États-Unis, Montand crée l'événement en assurant le commentaire de "Vive la crise", l'un des premiers docu-fictions de l'histoire du petit écran.

Il évoque, sous la forme de faux reportages, l'état de l'économie dans le monde. Les vingt millions de téléspectateurs qui ont suivi ce programme et la classe politique sont impressionnés par son sens de la pédagogie.

Certains lui prédisent une carrière politique et une folle rumeur commence à courir: l'acteur envisagerait de se présenter à l'élection présidentielle de 1988. Les premiers sondages, très prometteurs, font dire aux observateurs qu'il a toutes les chances de devenir le "Ronald Reagan français".

ll s'en défend dans un entretien accordé à Christian Defaye dans l'émission "Spécial cinéma", où il résume sa position ainsi: "Pour me faire entendre, si j'ai quelque chose à dire, faut-il viser la présidence?". La réponse est "non".

>> Face à Christian Defaye, Yves Montand explique son rapport à la politique:

Le chanteur et comédien Yves Montand en 1986. [RTS]
Yves Montand et la politique / Spécial cinéma / 7 min. / le 9 septembre 1986

La mort de Simone Signoret, en 1985, lui enlève toute ambition présidentielle et marque le début de son automne, malgré sa nouvelle compagne, Carole Amiel, et la naissance de son seul enfant, Valentin.

Pourtant, Yves Montand sera bien président... mais président du jury au Festival de Cannes en 1987, où sera primé "Sous le soleil de Satan", de Maurice Pialat.