Modifié

Quand les productions sonores se font une place à la télévision

Kad Merad et Olivier Baroux signent le troisième opus des aventures de Pamela Rose à travers "Bullit et Riper, un film qui se regarde avec les oreilles". [Fifou / Canal+]
"Bullit et Riper", "Calls" et "Affaires sensibles": décibels VS pixels / Vertigo / 5 min. / le 6 janvier 2021
Trois productions sonores se distinguent ces dernières semaines chez nos voisins français. Deux produits Canal+, avec la 3e saison de la série "Calls" et une fiction audio de Kad et Olivier, et l'adaptation télévisée de l'émission de France Inter "Affaires sensibles".

Le son s'épanouit à l'écran, si l'on se base sur ces trois exemples français: Kad Merad et Olivier Baroux signent le troisième opus des aventures de Pamela Rose à travers "Bullit et Riper", un film qui se regarde avec les oreilles", la série "Calls" revient sur Canal+ pour une troisième et ultime saison entre podcast et feuilleton télé. Et l'émission de France Inter, "Affaires sensibles", sera quant à elle adaptée à la télévision sur France 3 dès le mois de mars, en remplacement de "Pièces à conviction" qui tirera sa révérence après vingt ans d'antenne.

Un film à regarder avec les oreilles

Pour Kad et Olivier, il s'agit d'une aventure commencée dans les années 1990 en audio déjà, sur Ouï FM. Le personnage de "Pamela Rose" était une réponse à celui de Laura Palmer, dans la série "Twin Peaks". L'idée a ensuite été reprise dans "La grosse émission" sur Canal+, puis au cinéma avec "Mai qui a tué Pamela Rose?" (2003), suivi de "Mais qui a re-tué Pamela Rose" (2012). Aujourd'hui, "Bullit et Riper" est présenté, à l'instar des opus précédents, comme "un film à regarder avec les oreilles".

>> A voir, la bande-annonce de "Bullit et Riper":

Il ne se passe rien ou presque à l'écran, tandis que le son s'écoule des haut-parleurs. D'ailleurs on peut écouter cette fiction de Canal+ décalé en une fois nonante minutes, ou alors en six épisodes d'un quart d'heure.

Un court métrage sans images

Toujours sur Canal+, l'avertissement est clair: "Attention, les images que vous allez imaginer peuvent heurter la sensibilité d'un public non averti". "Calls" est un programme court créé, réalisé et écrit par Timothée Hochet. Il revendiquait récemment sur France info l'idée du court métrage sans image. Cette fiction n'est donc pas un podcast: vous avez besoin des indications qui s'affichent sur l'écran pour savourer le récit. Mais ce n'est pas vraiment une série télé non plus. Il n'y a pas d'acteurs ou de décor visible.

>> A voir, la bande-annonce de la série "Calls":

Le podcast adapté à la télé

"Affaires sensibles", c'est avant tout une émission de la radio France Inter. Le journaliste Fabrice Drouelle y raconte chaque jour une histoire, un fait divers... mais pas seulement. En six ans, "Affaires sensibles" est devenu l'un des podcasts les plus téléchargés de France mais, surtout, une marque adaptée en livre, au théâtre et bientôt à la télévision.

Le journal "Le Parisien" révélait récemment que cette adaptation remplacera en mars l'émission "Pièces à conviction" diffusée sur France 3 depuis vingt ans.

Une nouvelle créativité sonore

La bonne nouvelle avec ces trois exemples, si l'on est adeptes de contenus audio, est que le son est toujours davantage mis en valeur. Il y a une nouvelle créativité sonore, un renouveau médiatique pour nos oreilles, un renouveau entamé il y a quelques années déjà avec les podcasts natifs.

La nouvelle peut-être un peu moins bonne est que le son pourrait être phagocyté par l'écran. Il y a peut-être un danger: celui, à terme, de n'envisager les décibels qu'à travers les pixels.

Sujet radio: Antoine Droux

Adaptation web: Lara Donnet

Publié Modifié