Modifié

Le Montreux Palace au rythme du jazz

Le Montreux Palace. [Manuel Lopez - Keystone]
Le Montreux Palace. [Manuel Lopez - Keystone]
Durant le Montreux Jazz Festival, il n'y a pas que le Miles Davis Hall ou l'Auditorium Stravinski qui vibrent au rythme des concerts. Le Montreux Palace, qui accueille une bonne partie des artistes, est aussi en ébullition.

B.B.King, Miles Davis, James Brown, Eric Clapton, David Bowie,
Freddie Mercury... la liste des stars qui ont fréquenté le Montreux
Palace est longue et prestigieuse. Affilié au groupe Fairmont, cet
hôtel cinq étoiles accueille en effet, comme d'autres
établissements de la place, les artistes qui se produisent lors du
festival créé par Claude Nobs en 1966.



Le programme de cette année est comme
à son habitude riche en événements, avec la venue de Leonard Cohen
ou la soirée spéciale en l'honneur de Quincy Jones. Et l'accueil
des célébrités requiert une organisation particulière.

En plus d'héberger les stars du Montreux Jazz, le Palace est
associé au festival, qui se tient cette année du 4 au 19 juillet.
Les workshops sont organisés au Petit
Palais, annexe du Palace. On y retrouvera cette année notamment
Richard Galliano et Al Jarreau. Et le salon Rotary donne, lui, à
voir gratuitement au public les films des concerts des années
précédentes.

Un "hall of fame" prestigieux

Quant à l'accueil des personnalités qui se produisent lors du
festival, l'établissement s'y prépare des mois à l'avance. Les 235
chambres de l'hôtel sont évidemment réservées depuis belle lurette,
pour les stars comme pour les festivaliers.



Rompu à ce genre d'exercice, le personnel est au grand complet et
sur le pied de guerre pour répondre à toutes les attentes durant la
quinzaine. L'équipe est même renforcée pour pouvoir assurer un room
service 24 heures sur 24. Le piquet technique est aussi à pied
d'oeuvre pour parer à tout problème. Et le mot d'ordre est
discrétion.

Luxe, rock and roll

Si le reste de l'année l'ambiance est luxe, calme et volupté,
durant le Montreux Jazz Festival, c'est plutôt luxe, rock and roll.
Entre les festivaliers et les artistes, le Palace voit en effet
défiler jeans troués, vestes en cuir et tatouages en tous genres.
Un changement d'atmosphère qui n'est pas pour déplaire à l'hôtel ou
au voisinage.



Les horaires sont chamboulés - le Harry's bar est par exemple
ouvert jusqu'à 5 heures du matin tous les jours - et il arrive
souvent que les artistes continuent à faire de la musique après
leurs concerts, comme Prince l'an dernier, surpris à jouer du
piano, seul, à 4 heures du matin, dans le lobby du Palace. Ou
encore comme Carlos Santana, qui a fait un "boeuf" sur sa terrasse
(lire encadré).

Des caprices? No comment

A la question de savoir si les stars ont des désirs particuliers
ou si la cuisine s'attend à des demandes particulières, c'est avec
un "no comment" sans concession que l'hôtel répond. Même si on se
doute que des personnalités comme Michael Jackson doivent bien
avoir quelques requêtes curieuses. La cuisine est parée à toute
éventualité, nous glisse-t-on. On n'en saura pas plus. Discrétion,
maître mot de l'établissement.



Quant à savoir qui sont les hôtes de marque de cette année, on ne
peut que spéculer en consultant l'affiche du festival. Réponse
peut-être auprès des fans et autres groupies qui feront le pied de
grue devant l'hôtel dans l'espoir de voir leurs idoles ou de
décrocher un autographe. Mais en tout cas pas de la bouche d'un
employé de l'hôtel. Discrétion, vous disait-on, discrétion...



Nathalie Hof

Publié Modifié

Le voisin qui aimait Carlos Santana

Quand Carlos Santana et ses amis musiciens ont décidé de poursuivre la soirée en musique sur une terrasse du Montreux Palace en faisant un "boeuf", l'hôtel a reçu l'un des rares coups de fil de mécontentement d'un voisin de l'établissement.

Notre homme se plaignait de ne pouvoir dormir en raison du bruit, et, comme il était rentré tard pour avoir assisté au concert de... Carlos Santana, il espérait pouvoir dormir un brin avant d'aller travailler.

Quand la réception lui a signifié que le "bruit" provenait de son idole en personne, ses récriminations se sont envolées comme par enchantement. Comme quoi, comme le dit si bien l'adage, la musique adoucit les moeurs!

Les clients célèbres

Créé à partir de l'Hôtel du Cygne en 1906, le Montreux Palace ne doit pas seulement ses clients célèbres au Montreux Jazz Festival à qui il a consacré tout un étage.

Ce 5 étoiles, qui a abrité la signature du Traité des Dardanelles en 1936, a en effet hébergé des personnalités d'autres horizons. Petit aperçu.

En 1897, Sarah Bernhardt loge à l'Hôtel du Cygne, prédécesseur du Palace.

En 1947, Richard Strauss y passe les mois d'hiver.

De 1961 à sa mort en 1977, l'auteur de "Lolita" Vladimir Nabokov y prend ses quartiers.

En 1964, Peter Ustinov tourne "Lady L" avec Sophia Loren.

En 1995, Mikael Gorbatchev et son épouse y séjournent.

En 1997, Michael Jackson y reste deux semaines, le temps d'enregistrer une chanson.

En 1999, Valéry Giscard d'Estaing et Henry Kissinger y donnent une conférence.

En 2004, la Reine Noor de Jordanie et sa fille y logent à l'occasion du "Panda Ball" du WWF.