Modifié

Le dernier "Big bisou" du chanteur Carlos

Le fils de Françoise Dolto aurait eu 65 ans en février [TSR]
Le fils de Françoise Dolto aurait eu 65 ans en février [TSR]
L'interprète des inoubliables «Big Bisou» ou «Tout nu et tout bronzé» s'est éteint dans un hôpital parisien, victime d'un cancer foudroyant. Il avait 64 ans.

Le chanteur est décédé à l'hôpital Beaujon à Clichy, dans la
banlieue parisienne. «Il a été très courageux», a souligné
Catherine Dolto-Tolitch, la soeur de Carlos. Elle a indiqué que les
obsèques de Carlos auraient lieu «sans doute mardi», sans autre
précision. Selon le site internet du journal français L'Express,
Carlos avait appris il y a deux mois qu'il était atteint d'un
cancer foudroyant.

Chanteur populaire

Né Jean-Chrysostome Dolto le 20 février 1943, il était le fils
de Françoise Dolto, la célèbre pédopsychiatre française. Barbe
fleurie, silhouette de bon vivant enveloppée dans des chemises à
fleurs et des salopettes amples, il a enchaîné les tubes populaires
et rigolos dans les années 70/80.

En 1970, il obtient son tout premier disque d'or avec son deuxième
45 tours «Y'a des Indiens partout». Puis «Tout nu et tout bronzé»
en 1973, «Senior météo» en 1974, «La Cantine» disque d'or en 1972,
«Big Bisou» en 1977, etc. Avec l'aide de Joe Dassin et Claude
Lemesle, il publie «Rosalie» en 1978 et interprète ce tube
célébrissime déguisé en Doudou.

La chanson française lui doit encore «Papayou» en 1983, «T'as
l'bonjour d'Albert» en 1985 ou encore «Le tirelipimpon» en
1989.

Carlos était une figure du show-biz français, collaborateur puis
grand ami de Johnny Hallyday, proche de Michel Drucker, Sylvie
Vartan, Joe Dassin, Coluche...

Héros et réalisateur de BD

Carlos avait aussi réalisé pour les chaînes TV du câble «Voyage»
et «Odyssée» des reportages dans diverses contrées sur la pêche au
gros, sa passion. C'est ainsi que «Le Gros homme et la mer» (un
panel de petits films) a vu le jour.

Il était également devenu le héros d'un dessin animé, Les
aventures de Carlos. Enfin, il était aussi l'un des habitués de
l'émission "Les Grosses têtes" de son ami Philippe Bouvard.

ats/tac

Publié Modifié

Quelques réactions

Nicolas Sarkozy: "Il avait choisi d'être un chanteur populaire et les Français l'aimaient beaucoup (...). Ses nombreux succès connus de tous, son sens de l'humour, sa bonne humeur légendaire, sa grande gentillesse et sa silhouette inimitable resteront dans les mémoires".

Jack Lang, ex-ministre de la Culture: "Son humour décapant était toujours empreint de tendresse (...) Il incarnait la grande tradition française de l'art populaire qui marie l'intelligence scénique, la virtuosité verbale et le sens aigu de l'improvisation".

Philippe Bouvard: "Il était le plus joyeux de nos compagnons, à la fois doté d'une bonne humeur inextinguible et d'un coeur à sa mesure. Et puis il était aussi à la fois célèbre et méconnu. Parce que derrière le chanteur adoré des enfants, et le talentueux raconteur d'histoires, se cachait un homme fin, réfléchi, cultivé. C'était peut-être non seulement le plus drôle d'entre nous, mais aussi le plus humain".

Michel Drucker: "Il a eu une vie très, très heureuse. Il est parti content, heureux. Il a fait ce qu'il a voulu, et c'est rare de faire ce qu'on veut, de vivre librement et de vivre tous ses rêves. c'est ce qu'a fait Carlos".

Sylvie Vartan: "C'était un membre de ma famille. Il faisait tout. C'était d'abord mon ami, évidemment. Et puis ensuite il m'a accompagné partout, dans tous mes voyages autour du monde, en tant qu'assistant, nounou, ami des bons et des mauvais jours. C'était quelqu'un de formidable".

Stéphane Collaro:"C'était évidemment aussi un des rois de la fête, mais c'était une relation très sentimentale, parce que Carlos n'était pas le fils de Françoise Dolto pour rien. Donc c'était quelqu'un de très sensible, très cultivé, qui avait un sens profond de l'amitié. c'est-à-dire qu'il se préoccupait beaucoup de ses amis".