Publié

En Suisse, la diaspora se mobilise pour valoriser la culture africaine

Le visuel du festival Afrik Rire & Culture. [afrik-rire.com]
La Suisse d'où l'on fait rayonner la culture africaine / Vertigo / 6 min. / le 13 octobre 2020
Un prix littéraire et un festival du rire: deux associations à but non lucratif s'engagent activement à faire rayonner la culture africaine en Suisse romande.

Dimanche dernier à Genève se déroulait la troisième édition de "Afrik, Rire & Culture", seul festival réservé aux humoristes africains en Suisse romande. Alors qu'à Lausanne, "La CENE littéraire" va décerner le 30 octobre son cinquième "Prix littéraire Les Afriques 2020".

Ces deux associations à but non lucratif visent un même but: faire rayonner la culture africaine et afrodescendante.

Faire connaître ici et en Afrique

Petit retour en arrière. C'est en 2015 que Flore Agnès Nda Zoa Meiltz fonde "La CENE littéraire", à Ecublens, pour promouvoir "la lecture des écrivain.es africain.es et afrodescendant.es engagé.es dans une cause politique, économique, philosophique, historique ou sociétale". Mais aussi pour œuvrer à la médiatisation de leurs actions et les soutenir financièrement si nécessaire.

Concrètement, la CENE ne se contente pas de décerner un Prix littéraire à une fiction, elle contribue à la faire circuler autant en Suisse qu'en Afrique, où les jeunes ne lisent pas. "Pas par désintérêt mais parce les livres coûtent cher. Si vous additionnez euros et frais de douane, c'est un bien très onéreux". Pour y remédier, l'Association rachète les droits des livres et les fait imprimer sur place, d'où ils seront par la suite redistribués, notamment via des cafés littéraires destinés aux adultes et aux jeunes de différents pays africains francophones.

J’ai réalisé en arrivant en Suisse pour mes études de droit, en 1997, que je ne connaissais pas la littérature africaine. Je n’y avais pas eu accès en Afrique. Il m’a fallu venir en Europe pour la découvrir. Alors, comme je disposais de quelques petits moyens grâce à mes revenus d’avocate, j’ai décidé de mettre en lumière cette littérature.

Flore Agnès Nda Zoa Meiltz, fondatrice de la CENE littéraire

L'humour pour drainer un large public

En 2017, c’est à Genève qu’Angèle Monteleone fonde l’association "Afrik Rire & Culture" pour promouvoir la scène artistique africaine contemporaine et valoriser la diversité des expressions. C'est aussi la naissance du Festival qui veut attirer à Genève les humoristes africain.es qui éclatent sur la scène internationale, comme cette année Waly Dia, également chroniqueur sur France inter, ou Lenny M’Bunga.

"Pour parvenir à pallier le manque de visibilité d'une Afrique contemporaine, avec ses nouveaux codes culturels, l'humour est parfait. Il permet de mobiliser un large public" dit Angèle Monteleone qui, en revanche, ne pense pas qu'il existe un humour typiquement africain, sinon "qu'il est très vivant et contagieux".

>> A regarder, un sketch de Waly Dia à Montreux:

Plus largement, l’association souhaite profiter de l’événement pour mettre en lumière des artistes africains actifs dans toutes les disciplines.

Marlène Métrailler/mcm

Publié