Modifié le 28 juin 2010 à 13:51

Jean Nouvel remporte le prix Pritzker

Jean Nouvel est récompensé pour l'ensemble de son oeuvre.
Jean Nouvel est récompensé pour l'ensemble de son oeuvre. [Keystone]
L'architecte français Jean Nouvel, créateur de l'Institut du monde arabe à Paris et du centre culturel de Lucerne, a été désigné lauréat 2008 du prix Pritzker, plus prestigieuse récompense de l'architecture mondiale.

Jean Nouvel, 62 ans, est distingué pour l'ensemble de sa
carrière, marquée par "sa poursuite courageuse de nouvelles idées
et sa remise en cause des normes acceptées, afin de repousser les
limites de son champ d'activité", a déclaré à Thomas Pritzker,
président de la fondation Hyatt qui décerne ce prix depuis 1979. à
Los Angeles.

Le jury de sept membres, parmi lesquels des architectes de
renommée internationale, des historiens et des universitaires, a
reconnu "la cohérence, l'imagination et surtout un besoin
insatiable d'expérimentations créatives" dans l'oeuvre de Jean
Nouvel.

"Nouvelles approches"

De son côté, le président du jury, le baron Peter Palumbo, a mis
en exergue les "nouvelles approches" de l'architecture dont Jean
Nouvel a selon lui fait preuve.





"Pour Nouvel, en architecture il n'y a pas de style a priori.
C'est plutôt un contexte, interprété dans le sens le plus large
pour inclure la culture, l'endroit, le programme et le client, qui
le conduit à développer une stratégie différente pour chaque
projet", a encore affirmé le président du jury.





"Si l'essentiel de son oeuvre se trouve en France, il a conçu des
projets dans le monde entier, plus de 200 bâtiments au total", ont
souligné les jurés (voir la liste ci-contre).

"Honoré et surpris"

L'architecte Jean Nouvel s'est dit "honoré" et "un peu surpris"
par cette distinction, "car ce n'était pas automatiquement l'année
où je l'attendais, étant donné que le jury du Pritzker était déjà
venu trois ou quatre fois visiter mes bâtiments et que j'ai livré
des bâtiments plus importants" les années précédentes.





Ce prix "permettra peut-être d'aller un peu plus loin", espère
Jean Nouvel. L'important pour un architecte "est de pouvoir
réaliser dans les moindres détails et dans l'esprit ce qu'il a
proposé, et il est certain que la crédibilité liée à des prix
internationaux aide beaucoup".





Enfin, Jean Nouvel souhaite que l'architecture de demain "ne
corresponde pas à cette couche d'objets clonés que l'on voit
maintenant sur toutes les villes de tous les continents". "La pire
chose serait de se trouver devant cette architecture générique et
parachutée, qui ferait que le monde serait de plus en plus uniforme
et sans saveur", a déclaré l'architecte.

"Nobel de l'architecture"

Doté de 100'000 dollars et symbolisé par une médaille de bronze,
ce prix qui est parfois surnommé "Le Nobel de l'architecture" sera
remis à Jean Nouvel lors d'une cérémonie à la Bibliothèque du
Congrès à Washington le 2 juin.





Parmi ses anciens lauréats figurent l'Américain Frank Gehry, le
Sino-Américain Ieoh Ming Pei ou encore l'Italien Renzo Piano. Jean
Nouvel devient le deuxième Français à obtenir la plus importante
consécration du monde de l'architecture, après Christian de
Portzamparc, lauréat en 1994.





Dans un communiqué, Nicolas Sarkozy a rendu hommage à Jean Nouvel,
"un immense créateur, au génie particulièrement fécond, qui a su
sans cesse renouveler ses approches". "Ses réalisations révèlent de
manière éclatante son goût des belles formes, ainsi que son souci
de les insérer dans l'environnement urbain et symbolique".





agences/boi

Publié le 30 mars 2008 à 21:37 - Modifié le 28 juin 2010 à 13:51

Principales réalisations

Le siège social de la société Richemont, à Genève, en 2007.

Le Musée du quai Branly, à Paris, en 2006

L'extension du musée Reina Sofia, à Madrid, en 2005.

La Tour Agbar, à Barcelone, en 2003.

Le monolithe éphémère du lac de Morat durant Expo.02.

Le Centre culturel et de congrès, à Lucerne, en 2000.

Le Palais de Justice de Nantes, en 2000.

Euralille, à Lille, en 1995.

La Fondation Cartier, à Paris, en 1994.

La rénovation de l'Opéra de Lyon, en 1993.

L'Institut du Monde Arabe, à Paris, en 1987.

En 2009, Jean Nouvel achèvera la Salle symphonique de Copenhague.

Un ans après, ce sera la Tour Doha au Qatar.

L'architecte est aussi impliqué dans le futur musée "Louvre-Abou Dhabi" , la Philharmonie de Paris, une tour à Manhattan , une bibliothèque à Chypre ou le Centre de la Mer du Havre.

Multiples distinctions

Né à Fumel (Lot-et-Garonne) le 12 août 1945, Jean Nouvel s'inscrit en 1964 à l'Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux. En 1966, il est admis premier au concours d'entrée de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris dont il est diplômé en 1972.

Immanquablement vêtu de noir, le crâne rasé, il a toujours privilégié une architecture de verre et de métal, faite de jeux d'ombre et de lumière, de transparences et de reflets, en jouant dit-il lors d'interviews, de tous les effets du cinéma, les "séquences, le cadre ou le travelling" pour construire un parcours. Nouvel est actuellement à la tête d'une équipe de quelque 140 personnes.

Jean Nouvel est bardé de distinctions internationales: Lion d'Or de la Biennale de Venise en 2000, médaille d'or du Royal Institute of Architects (Grande-Bretagne), Equerre d'Argent (France), Prix Francesco Borromini (Italie) et Praemium Imperiale (Japon). Il est aussi chevalier de la Légion d'honneur et commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres.