Modifié le 28 juin 2010

Rentrée littéraire des éditeurs romands

Le Vaudois de 59 ans tirera sa révé- rence à la tsr le 31 mars 2008
Bertrand Duboux publie un livre sur la carrière de journaliste sportif. [DR]
Les éditeurs romands organisent leur "rentrée littéraire" et lancent plusieurs dizaines de livres ces prochaines semaines. Le volet littéraire promet des retrouvailles avec des auteurs confirmés et l'heureuse découverte de jeunes talents.

Parmi les premiers romans, "Tache de beur" de Leyla Tazber, aux
éditions de l'Hèbe, a pour héroïne une Algérienne établie à Genève.
L'ouvrage aborde le thème de la liberté face au poids des
traditions dans le monde musulman.

Les éditions Infolio inaugurent une collection littéraire avec
quatre romans, dont une première oeuvre. "Le butoir étoilé" de
Jacques-Pierre Amée place l'action dans un hameau. Né à Dakar, cet
auteur suisse vit dans les montagnes jurassiennes.

Premiers romans

Les éditions de l'Aire programment trois premiers romans, dont
"Le canular divin" de Valérie Gilliard. Dans ce récit, Zora raconte
un canular religieux à une pseudo-thérapeute. La cinéaste romande
Dominique de Rivaz signe "Douchinka" (Petite âme/Aire). Son premier
roman se déroule dans une Russie futuriste plongée dans le chaos.
Des mafieux y collectionnent les âmes.





L'éditeur Bernard Campiche annonce quatorze nouveautés. Il va
proposer en octobre le quatrième roman de Thierry Luterbacher "Le
Sacre de l'inutile". L'auteur domicilié à Romont (FR) s'intéresse à
Raoul, un peintre voyageur ayant hérité de sa mère de la maladresse
à vivre et de son père l'amour de l'inutile.

Walser et Ramuz réédités

Une demi-douzaine de titres sont prévus aux éditions Zoé, dont
le roman d'Etienne Barilier "La fête des lumières" en septembre.
Ces éditions valorisent toujours les écrits de Robert Walser, mort
en 1956. "Morceaux de prose" réunit 18 textes savoureux tandis que
"Poèmes" rassemble 50 écrits. Ces deux ouvrages paraissent dans
quelques jours.





Une quinzaine de nouveautés paraîtront aux éditions Age d'Homme,
dont "Les jumeaux de Neptune", roman historique et scientifique du
Lausannois François Rothen. "Le jour ou l'autre" de Serge
Heughebaert, auteur établi dans le Jura bernois, réunit des
nouvelles teintées de fantastique et d'inattendu.





Chez Slatkine, une dizaine de livres seront lancés dont les tomes
11 et 12 des oeuvres complètes de Ramuz (nouvelles et chroniques).
Parmi les nouveautés, l'ouvrage de photos "Ambiances urgences"
témoigne du quotidien des ambulanciers.





En octobre, deux journalistes de la Télévision suisse romande,
Bertrand Duboux et Benoît Aymon, dévoileront un livre chez
Slatkine. Dans "Chroniques d'un insoumis" Bertrand Duboux porte un
regard critique sur sa réalité de journaliste sportif. Benoît Aymon
évoque quant à lui quinze ans de son émission fétiche "Passe-moi
les jumelles". Les éditions Mon Village fêtent elles leurs 50 ans
d'existence (lire encadré).

Sport et cuisine à l'honneur

Les éditions d'en bas préparent une dizaine de nouveautés. Ce
sont en particulier le journal intime et littéraire du Valaisan
Jean-Daniel Biolaz "Deux milans sous les nuages" et l'ouvrage du
photographe Luc Chessex "Avis aux amateurs!", album de 170
instantanés sur le sport amateur à Lausanne.





Les éditions Favre prévoient une douzaine de titres, avec à
mi-septembre "M2, le défi" racontant le chantier de la nouvelle
ligne de métro lausannoise. A mi-octobre sortira "Le pont des
délices", soit 172 recettes de l'illustre cuisinier Gérard
Rabaey.





ats/hof

Publié le 25 août 2008 - Modifié le 28 juin 2010

Mon Village a 50 ans

Les éditions Mon Village fêtent leur jubilé et vont publier "50 ans de Mon Village" sur l'histoire de cette entreprise vaudoise dont le catalogue compte quelque 150 titres. Parmi les nouveautés figure "Les vagabonds de l'espérance" de Gino Jeanneret sur la saga de réfugiés russes en Suisse au siècle dernier.

Les éditions Mon Village voient le jour en 1955 quand Albert-Louis Chappuis, un paysan de Vulliens, édite un roman du terroir, refusé par tous les éditeurs qu'il a contactés, à compte d'auteur, peut-on lire sur cultur@ctif.ch. C'est donc pour auto-publier son roman "La moisson sans grain" qu'il créée les Editions Mon Village.

Il le distribue lui-même dans les campagnes de Suisse romande et c'est le succès. Il publie ensuite des romans d'autres auteur du terroir, contribuant notamment à faire connaître l'auteur franc-comtois André Besson.

En 1959, il publie "Les labours d'espérance" illustrés par le peintre Hans Erni. En 1963, il lance le Prix littéraire du terroir romand, qui sera remporté par l'auteur franc-comtois André Besson pour "La grotte aux loups". Une cinquantaine d'ouvrages de cet auteur suivront.

Les éditions sont reprises en 2006 par Jean-Claude Piguet, rédacteur en chef du Journal de Sainte-Croix et environs, ainsi que par Olivier Maillefer, avec la collaboration d'Eliane Rittener, qui déménage du Jorat à Sainte-Croix. Si Mon Village continue de privilégier la littérature régionale, ses tirages ont parfois atteint les 20'000 exemplaires.