Banner pour le dossier "Beyrouth vu par ses artistes" [Dia Mrad/Keystone/AFP]
Publié Modifié

Beyrouth, une capitale meurtrie racontée par ses artistes

>> Le 4 août 2020, depuis son bureau, l’architecte franco-libanais Jean-Marc Bonfils diffuse en direct sur Facebook les images du port de Beyrouth en flammes. La seconde explosion va le tuer, et détruire l’immeuble dans lequel il travaille.

>> Il est aujourd’hui l’une des 180 victimes recensées. Il était aussi une étoile montante de l’architecture avec ses travaux primés dans le monde entier. Une fierté libanaise, au même titre que cet incroyable melting pot de bâtiments disparates, certains sans âge, de tours ultra-modernes, d’êtres humains de toutes provenances et de toutes religions qui constituaient le "miracle libanais".

>> Beyrouth, ville culturelle majeure du Moyen-Orient, est de nouveau frappée, en pleine crise économique et politique, et pendant l’épidémie de coronavirus.

>> Quelques artistes témoignent ici de l'ampleur du désastre et de la manière dont la société civile s'est substituée à l'Etat pour surmonter cette épreuve. Dans l'intervalle, l'Unesco a aussi mis sur pied fin septembre une conférence internationale pour collecter des fonds au profit du patrimoine architectural de Beyrouth et du monde culturel libanais.

>> A écouter également: l'intégralité de l'émission Vertigo du 26 août 2020 consacrée à la vie culturelle de Beyrouth après les explosions et dont certains propos proposés ci-dessous sont extraits.

Le regard du photographe et architecte Dia Mrad

Quand il a commencé en 2016 à documenter en images les bâtiments historiques des quartiers de Beyrouth, le jeune architecte et photographe Dia Mrad ne savait pas que son travail allait devenir essentiel dans la reconstruction de la ville après la tragique explosion du 4 août. Il raconte avec émotion la relation intime qu’il a avec sa ville, ses rues et ses constructions, aujourd’hui fortement endommagées.

>> A voir: Entretien avec Dia Mrad

Artistes à Beyrouth: Dia Mrad, architecte et photographe, gardien de la mémoire architecturale [RTS]
Artistes à Beyrouth: Dia Mrad, architecte et photographe, gardien de la mémoire architecturale / RTSculture / 4 min. / le 28 septembre 2020

>> A voir, une galerie de photos prises par Dia Mrad après les explosions

Plus d'images à découvrir sur son compte Instagram

Hanane Hajj Ali, actrice et activiste

Référence incontournable dans le monde du théâtre libanais, l’artiste et militante culturelle Hanane Hajj Ali, est l'une des femmes de théâtre les plus versées dans l'agit-prop.

Elle incarne une grande partie de la mémoire théâtrale et culturelle du Liban.

HANANE HAJJ ALI7
Artistes à Beyrouth: Hanane Hajj Ali, actrice et activiste, l’incontournable référence du théâtre libanais / RTSculture / 4 min. / le 3 septembre 2020

Elle raconte avec émotion la destruction de la scène théâtrale libanaise et la disparition des théâtres mythiques de la capitale, comme le Théâtre de Beyrouth ou le Grand Théâtre, victimes de l'urbicide que vit le pays depuis la guerre.

Yasmine Hamdan, chanteuse libanaise

Installée à Paris depuis les années 2000, la chanteuse Yasmine Hamdan a "son cœur au Liban". Depuis la guerre civile, l’exode des Libanais se poursuit au gré des soubresauts politiques.

A écouter, les propos de Yasmine Hamdan (extrait de l'émission "Vertigo" du 26 août 2020):

Yasmine Hamdan. [Flavien Prioreau - DR]Flavien Prioreau - DR
Yasmine Hamdan, chanteuse libanaise / Vertigo / 1 min. / le 26 août 2020

Elle souligne que l’explosion "a touché tous les secteurs culturels" et que la communauté artistique beyrouthine restée au pays s’engage dans des projets d’entraide.

>> A écouter, la chanson en forme d'ode à Beyrouth de Yasmine Hamdan:

Alexandre Medawar, éditeur libano-suisse

Dans la zone entourant le port, les quartiers détruits en partie comptent parmi les plus riches, mais accueillent aussi les plus modestes. Dans ce secteur de la ville à majorité chrétienne, ces lieux très recherchés par les artistes et les personnes à faibles revenus étaient en voie de transformation.

Depuis 1990, la ville bénéficie d’investissements pour près de un milliard de dollars. Pour Alexandre Medawar, éditeur libano-suisse, cette partie de la ville était le poumon artistique de Beyrouth, certes, mais voué à la transformation.

A écouter, les propos d'Alexandre Medawar (extrait de l'émission "Vertigo" du 26 août 2020):

L'écrivain Alexandre Medawar. [DR]DR
Alex Medawar, éditeur / Vertigo / 35 sec. / le 26 août 2020

Beyrouth est une ville qu’on détruit et qu’on construit en permanence, entre explosions et attentats!

Alexandre Medawar, éditeur libano-suisse

>> A lire aussi: A Beyrouth, la vie culturelle est en ruine après l'explosion

Perla Joe Maalouli, cinéaste et activiste

C'est par l'art que le Liban pourra renaître, estime la cinéaste et activiste Perla Joe Maalouli.

Cette figure de la Révolution libanaise évoque depuis Beyrouth le destin tragique des artistes du pays, la rage qui la traverse et l'espoir d'un nouveau Liban.

>> A voir, le témoignage de Perla Joe Maalouli:

Vignette Perla Joe
Artistes à Beyrouth: Perla Joe Maalouli, cinéaste et activiste, une des figures de la Révolution libanaise / RTSculture / 4 min. / le 28 août 2020

A 28 ans, elle est à la fois cinéaste, musicienne, poète et activiste et elle est l’une des voix de la thawra (Révolution) libanaise de 2019.

Elle a notamment lu des poèmes devant le bâtiment de l'Électricité publique du Liban. C'est aussi elle qui a encouragé des dizaines de femmes à intercéder auprès des militaires afin d'éviter un probable bain de sang.

>> A lire aussi: Beyrouth, reportage au cœur d'une capitale sinistrée et en colère

Bernard Khoury, architecte à Beyrouth

Tout est à refaire, après la reconstruction entamée en 1991, à la fin de la guerre civile. Bernard Khoury, architecte, estime que Beyrouth est en convalescence perpétuelle. Il faudra reconstruire, "mais ne pas faire comme si rien ne s’était passé".

>> A écouter, les propos de Bernard Khoury (extraits de l'émission "Vertigo" du 26 août 2020):

L'architecte Bernard Khoury. [DR]DR
Bernard Khoury, architecte à Beyrouth (1/2) / Vertigo / 58 sec. / le 26 août 2020

La société civile a fait preuve d’un courage et d’un comportement exceptionnels.

Bernard Khoury, architecte à Beyrouth
Une réalisation de l'architecte Bernard Khoury. [Ieva Saudargaite - DR]Ieva Saudargaite - DR
Bernard Khoury, architecte à Beyrouth (2/2) / Vertigo / 24 sec. / le 26 août 2020