Modifié

"Orestes in Mossoul", la tragédie qui dénonce la guerre débarque à Vidy

Une scène du spectacle "Orestes in Mosul" de Milo Rau. [Fred Debrock]
Le metteur en scène Milo Rau présente "Orestes in Mossul" au théâtre de Vidy / Le 12h30 / 2 min. / le 3 décembre 2019
La pièce est annoncée comme un évènement. Milo Rau, célèbre metteur en scène suisse et directeur du Théâtre National de Gand en Belgique, présente à guichets fermés "Oreste à Mossoul" à Vidy-Lausanne jusqu’au 7 décembre.

Milo Rau est connu pour son théâtre engagé. Quand Mossoul, la deuxième ville du pays, a été libérée de Daech, il se rend en Irak pour recréer l'Orestie, cette tragédie grecque classique d'Eschyle revisitée avec des comédiens irakiens et quelques comédiens belges qu'il a emmenés avec lui. La pièce est jouée en flamand, en arabe et en anglais au théâtre de Vidy, à Lausanne.

L’Orestie, c'est un cycle de vengeances comme sait si bien l'imaginer le théâtre grec: sur les ruines fumantes de la guerre de Troie, les meurtres s'enchaînent à titre de représailles. "Oreste à Mossoul" est donc la transposition d'une tragédie grecque dans le monde d'aujourd'hui.

Une pièce jouée à Mossoul

"C’est vrai que c’est dur, mais c’est aussi un contexte qui donne vraiment du sens pour comprendre la difficulté à pardonner une guerre de seize ans", explique Milo Rau à la RTS. "Tous les côtés ont tellement souffert. Il n’y a pas une personne de notre équipe irakienne qui n’ait pas souffert, que ce soit en perdant quelqu'un de proche ou en étant un combattant."

>>A lire aussi, cet article très complet: "Milo Rau fait du théâtre sur un champ de ruines à Mossoul en Irak"

Qu'est-ce qui est possible, et qu'est-ce qu'il est impossible de faire lorsqu'on joue une pièce dans un pays encore si proche de la guerre civile? La question s'est par exemple posée pour les comédiennes irakiennes. L'une d’entre elles a finalement décidé de jouer voilée à cause du regard du public. La scène de baiser entre deux hommes a également dû être adaptée pour le public de Mossoul.

Avec une pièce vieille de plusieurs millénaires, Milo Rau nous met le nez dans la violence d'aujourd'hui. Comme ses acteurs l'incarnent sur scène ou en vidéo, les menaces de mort et les exécutions prennent une dimension beaucoup plus personnelle. En tant que spectateur, on est saisi autrement que devant des images de journaux télévisés.

Sylvie Lambelet/ms

"Orestes in Mossoul" de Milo Rau,  jusqu'au 7 décembre au Théâtre de Vidy.

Publié Modifié