Des réalisatrices, des comédiennes et productrices se tiennent la main sur le tapis rouge de Cannes pour protester contre le peu de femmes primées sur la Croisette.

Quotas féminins en Suisse romande

Publié le 02 avril 2019 à 14:19 - Modifié le 08 avril 2019 à 09:00

Parité hommes-femmes: faut-il imposer des quotas dans la culture?

> Selon plusieurs études dans différents pays, les femmes sont sous-représentées aux postes de direction dans la culture. Si l’objectif est d’atteindre une représentation femmes-hommes raisonnablement équilibrée aux postes de direction, imposer un quota de femmes pourrait être un moyen efficace.

> En 2018, Locarno est le premier festival de catégorie A, après Cannes, à signer la charte pour l’égalité et la diversité dans les festivals, ainsi que le premier festival de cinéma en Suisse. A l’initiative de cette signature, le Swiss Women’s Audiovisual Network (SWAN), la réalisatrice Ursula Meier, marraine de la Charte et la productrice Pauline Gygax, conseillère à la Charte.

> Que disent les personnes travaillant dans la culture? Quels sont les arguments en faveur des quotas de femmes, qu’apporteraient-ils vraiment? Nous avons interrogé plusieurs acteurs de la vie culturelle romande dans différentes branches: Musées, cinéma, musiques actuelles et théâtre.  

Un dossier réalisé par RTS Culture avec la collaboration de SRF Kultur et RTSInfo.

Des sujets réalisés par Sylvie Lambelet, Miruna Coca-Cozma, Thierry Sartoretti, Michel Masserey, Tybalt Félix.

  • Pour ou contre les quotas?

    Débat et analyse

    La représentation des femmes dans la culture, c'est la question posée dans le débat de l'émission Forum en cette année de la grève des femmes. Un face à face entre Laurence Desarzens, directrice de la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU), favorable aux quotas et Sandrine Kuster, directrice du Théâtre Saint-Gervais à Genève, qui estime que les femmes sont bien représentées dans le domaine des arts de la scène.   

    >> A écouter: Faut-il introduire des quotas pour favoriser la représentation des femmes dans les milieux culturels?

    Laurence Desarzens et Sandrine Kuster.
    - inconnu - Jean-Christophe Bott - - inconnu - Keystone
    Forum - Publié le 02 avril 2019

    Les femmes sont toujours sous-représentées aux postes de direction, à la mise en scène au théâtre, à la réalisation au cinéma, ou dans le milieu de la musique. Elles restent aussi moins payées.

    Analyse de la situation dans l'émission Vertigo avec les journalistes Michel Masserey, Raphaële Bouchet et Thierry Sartoretti, et Stéphane Mitchell, scénariste et co-fondatrice de SWAN (Swiss Women's Audiovisual Network), un réseau qui met en relation les professionnelles du milieu du cinéma et promeut l'égalité dans le domaine.

    >> A écouter: L'émission Vertigo

    Faut-il imposer les quotas dans le monde de la culture?
    depositedhar
    Vertigo - Publié le 02 avril 2019

  • La question du genre dans l’encouragement du cinéma

    Les chiffres de l'OFC

    Selon une étude réalisée à la demande de l'Association suisse des scénaristes et réalisateurs de films(l'ARF/FDS), FOCAL et Cinésuisse, en 2014, les hommes créent 72% des films suisses avec 78% du budget.

    Selon cette même étude, les projets de femmes obtiennent seulement 22% des aides financières.

    2017, nouvelles statistiques

    En 2017, l'OFC aborde la question du genre dans l'encouragement du cinéma et publie des chiffres sur la question du genre.

    Dans le domaine de la réalisation de longs métrages (tous genres de films confondus), alors que la proportion des demandes portant sur des projets de réalisatrices est relativement constante (autour de 27-34%), le pourcentage des approbations et des montants obtenus fluctuent de 20 à 35%, ou encore de 17 à 42%. 

    Proportion de films réalisés par des femmes dans l'aide sélective, étude de l'OFC.
    Proportion de films réalisés par des femmes dans l'aide sélective, étude de l'OFC. [Office fédéral de la culture]

    Des budgets moins élevés pour les réalisatrices

    Selon l'étude publiée par l'OFC, les coûts des films réalisés par des femmes sont nettement plus bas que ceux des films réalisés par des hommes, qu'il s'agisse de films de fiction (-17%) ou de documentaires (-8%).

    Moyenne des budgets et des contributions aux films de fiction de l'aide sélective 2013-2016, selon une étude de l'OFC.
    Moyenne des budgets et des contributions aux films de fiction de l'aide sélective 2013-2016, selon une étude de l'OFC. [L'Office fédéral de la culture]

    Des honoraires sensiblement différents

    Le salaire des réalisatrices est inférieur de 23% pour les films de fictions et de 8% pour les documentaires, résultat qui découle des budgets bas.

    Moyenne des honoraires du réalisateur et du scénariste des films de fiction de l'aide sélective 2013-2016, selon une étude de l'OFC.
    Moyenne des honoraires du réalisateur et du scénariste des films de fiction de l'aide sélective 2013-2016, selon une étude de l'OFC. [L'Office fédéral de la culture]

    L'Office fédéral de la culture a adopté deux mesures en faveur de l'égalité des sexes dans l'encouragement du cinéma.

    En ce qui concerne l'encouragement sélectif du cinéma, l'OFC s'est fixé comme objectif une proportion hommes-femmes qui apparaît dans les demandes déposées et qui doit se retrouver d'une manière équilibrée dans les projets soutenus.

    Ainsi, les demandes des autrices seront privilégiées à qualité égale dans l'aide à l'écriture de scénario et l'aide au développement de projet. Les films faits par des réalisatrices peuvent à qualité égale être privilégiés.

    Des données fiables

    La deuxième mesure concerne la saisie de chiffres fiables concernant l'égalité des sexes, afin de pouvoir fournir une base solide pour les futures discussions sur la question de l'égalité hommes-femmes. Tout cela en collaboration avec les institutions régionales, cantonales et privées de promotion du cinéma, la SRG SSR et les productrices et producteurs suisses.

  • Arts du spectacle

    Deux tiers de comédiennes, un tiers de comédiens et pourtant...

    Les chiffres en Suisse romande

    Dans les arts du spectacle, on constate qu'il y a une quasi parité en Suisse romande. Parmi les membres de la FRAS, la Fédération romande des Arts de la scène qui regroupe 54 théâtres ou centres culturels, sur 63 postes de direction, 29 sont tenus par des femmes. Soit 46% de femmes directrices ou co-directrices.

    Rude concurrence

    En Suisse romande, interprète de théâtre devrait se conjuguer au féminin! Dans le registre professionnel, elles sont en effet deux tiers de comédiennes pour un tiers de comédiens. Rude concurrence. D’autant plus que les femmes sont confrontées à deux obstacles de taille.

    D’abord, la majorité du théâtre dit classique, écrite par des messieurs, qui donne la plus belle part de jeu aux comédiens. Ensuite, les rôles féminins à disposition se réduisent grosso modo à deux types: les jeunes premières et le petit personnel de maison, avec une taille de rôle inversement proportionnelle à l’importance sociale du personnage.

    Des mains photographiées sur le portrait de William Shakespeare, lors de la cérémonie de la pose de la première pierre des travaux de construction de la nouvelle Comédie de Genève.
    Des mains photographiées sur le portrait de William Shakespeare, lors de la cérémonie de la pose de la première pierre des travaux de construction de la nouvelle Comédie de Genève. [MARTIAL TREZZINI - Keystone]

    Passée la quarantaine (cap que l’on doit souvent cacher), ce n’est pas la foire aux rôles pour les comédiennes. Alors que ces messieurs n’hésitent jamais à jouer les jeunes premiers poursuivant des nymphettes alors qu’ils ont passé le cap de la cinquantaine.

    Longtemps, le métier de metteur en scène ne s’enseignait pas. C’était souvent des comédiens qui s’improvisaient metteur en scène, s’attribuant également volontiers le premier rôle. Une réalité encore bien présente en Suisse romande.

    Les carottes sont-elles dès lors cuites pour les comédiennes? Heureusement pas. Le théâtre change. L’écriture contemporaine laisse plus de place aux rôles féminins ainsi qu’aux minorités. Les filières théâtrales romandes se sont professionnalisées. La mise en scène fait l’objet d’un master, l’enseignement du bachelor de comédien-ne tient compte d’une certaine parité et les volées de diplômé-e-s s’ pratiquent, notamment, une écriture en collectif qui renverse la hiérarchie des rôles invoquée plus haut.

    Idéalement, le théâtre questionne la société dans lequel il se crée et donc accompagne ses mouvements. Se contente-il de répéter une recette éprouvée, il entre dans la catégorie de l’objet muséal et s’éloigne de sa vocation d’art vivant.

    Diriger un théâtre

    Voici un poste longtemps dévolu au profil suivant: un ancien comédien, devenu metteur en scène en vue, se voit confier la direction d’une institution, suprême récompense d’une carrière. Là aussi, les temps changent. Heureusement. Le métier s’est professionnalisé et les pouvoirs publics ont là-aussi souci de parité et de promotion des femmes. Ce qui donne au final une palette de proposition plus élargie. Comme par hasard.

  • Arts visuels

    Parité quantitative

    Si on prend comme périmètre tous les musées et centres d'art qui présentent plus d'une exposition temporaire par année dans le domaine des beaux-arts et des arts appliqués, on trouve en Suisse romande 45 institutions. 25 sont dirigées par des femmes et 20 par des hommes.

    >> A écouter: les femmes sont fortement présentes à la tête des musées de Suisse romande dans le Journal de 7h

    Des réalisatrices, des comédiennes et productrices se tiennent la main sur le tapis rouge de Cannes pour protester contre le peu de femmes primées sur la Croisette.
    Anne-Christine Poujoulat - AFP
    La Matinale - Publié le 02 avril 2019
     

    Ces chiffres semblent tordre le cou aux idées reçues qui veulent que les femmes soient encore très minoritaires à la tête des institutions.

    Cela dit, comme le fait remarquer le sociologue de la culture Olivier Moeschler, les femmes sont moins présentes dans les grandes institutions des grandes villes, et davantage dans les plus petites structures en périphérie.

    Méthodologie: tous les Musées et centres d'art affiliés à l'Association Suisse des Musées, qui présentent plus d'une expo temporaire par an dans le domaine beaux-arts et arts appliqués.

  • "Sixty years", une expo entièrement dédiée aux femmes

    La Tate Britain tente de corriger le déséquilibre

    Les musées britanniques font la part belle aux femmes cette année. Elles seront notamment à l’honneur à partir du 22 avril à la Tate Britain de Londres, dans une exposition entièrement dédiée aux femmes artistes qui ont marqué la scène culturelle contemporaine britannique ces soixante dernières années.

    >> A écouter: la chronique de notre correspondante à Londres, Catherine Ilic

    La Tate Modern à Londres.
    Stefan Wermuth - Reuters
    La Matinale - Publié le 02 avril 2019

    "Sixty Years", c’est le titre de l’exposition, sera visible pendant un an et gratuite.

    Même si les artistes femmes sont de plus en plus présentes dans les expositions, elles sont encore nettement sous-représentées. La Tate Britain tente de corriger ce déséquilibre en proposant une relecture 100% féminine de l’art britannique de 1960 à aujourd’hui.

    Dora Maar Untitled (Main Shell) Centre Pompidou, dans le cadre de la retrospective de l'artiste à la Tate Modern. Dora Maar Untitled (Main Shell) Centre Pompidou, dans le cadre de la retrospective de l'artiste à la Tate Modern. [Grand Palais/Jacques Faujour - Tate Modern] Les visiteurs pourront découvrir une soixantaine d’œuvres de femmes qui se sont distinguées aussi bien dans les domaines de la peinture, la sculpture, la photographie et le film. De Mona Hatoum à Sarah Lucas, en passant par Bridget Riley, une trentaine d’artistes femmes seront à l’honneur.

    Sur les autres sites de la Tate, diverses créatrices seront aussi célébrées cette année.

    Il y aura notamment à la Tate Modern une rétrospective en novembre de Dora Maar, artiste française connue pour ses clichés surréalistes, dont la carrière fut longtemps éclipsée par son amant Picasso. Participant d’une volonté affirmée de montrer plus d’œuvres de femmes artistes, Maria Balshaw, la première femme directrice de la Tate, espère qu’à terme cette discrimination positive ne sera plus nécessaire dans les musées.

  • Analyse d'Olivier Moeschler, sociologue de la culture

    Le nombre ne fait pas la parité

    A lire différentes statistiques, le pourcentage d'hommes et de femmes travaillant dans le milieu culturel serait presque équivalent. Mais la valeur quantitative suffit-elle à prouver la parité?

    Pour avoir un tableau réaliste, il faut tenir compte de tous les autres paramètres: niveau des revenus, poste hiérarchique, le prestige des institutions et les lieux où sont basées ces institutions.

    Olivier Moeschler, sociologue de la culture

    Dans le domaine des arts vivants, les institutions membres de la Fédération romande des arts de la scène (FRAS) les théâtres de création sont majoritairement tenus par les hommes (9 sur 13), tandis que l'égalité est presque parfaite dans les théâtres d'accueil.

    >> A écouter: Le sociologue décrypte l'apparente parité hommes-femmes dans le domaine des arts du spectacle

    Olivier Moeschler, sociologue et chercheur à l'UNIL.
    RTS
    RTSculture - Publié le 02 avril 2019

    "Le milieu culturel n'est pas plus vertueux qu'un autre. On y retrouve les mêmes structures et les mêmes stratégies qu'ailleurs: là où l'argent se concentre, il y a plus de prestige, plus de pouvoir, et plus d'hommes", précise Olivier Moeschler. Le constat vaut aussi, et plus encore peut-être, pour une branche aussi technique que le cinéma.

    >> A écouter: Le sociologue Olivier Moeschler explique ce qui peut être fait pour atteindre la parité hommes-femmes

    Olivier Moeschler, sociologue et chercheur à l'UNIL.
    RTS
    RTSculture - Publié le 02 avril 2019
     

    Pour ou contre les quotas?

    Olivier Moeschler pense que les quotas féminins peuvent être une solution dans un premier temps. "Pendant des siècles, il n'y a eu que des quotas masculins, alors oser le 100% féminin comme l'a fait le Staatstheater de la ville allemande de Karlsruhe, qui a confié toutes les mises en scène de sa saison à des femmes, peut apporter une autre manière de gérer et de créer", précise-t-il.

    Mais à terme le sociologue vaudois craint que le système reste prisonnier d'une conception déjà dépassée du rapport binaire hommes/femmes. "Il faut aller vers plus de diversité, de sexes, de genres, d'ethnies et d''âges si l'art, comme il le prétend, veut refléter au mieux son époque".

    >> A voir: Le sociologue Olivier Moeschler sur des quotas femmes dans la culture

    Parité hommes-femmes: Olivier Moeschler estime qu’il faut dédramatiser les quotas dans le domaine de la culture
    Culture - Publié le 02 avril 2019

  • Musique

    Laurence Desarzens, directrice du site du Flon de la Haute école de Musique

    Nommée en septembre 2016 directrice du site du Flon de la Haute école de musique de Lausanne (HEMU) qui accueille le jazz et les musiques actuelles, Laurence Desarzens s'exprime sur la nécessité, ou pas, des quotas dans le domaine musical.

    >> A écouter, Laurence Desarzens qui s'exprime sur certains effets d'annonce suite à la nomination de femmes:

    Laurence Desarzens, directrice du site du Flon de la Haute école de musique de Lausanne.
    RTS
    RTSculture - Publié le 02 avril 2019

    Issue des milieux alternatifs, l'ancienne programmatrice de la Rote Fabrik de Zurich a été une des premières à s'impliquer dans les possibilités de promotion et de diffusion artistique sur Internet.

    Son passé de pionnière dans le domaine digital, mais surtout le fait d'être une femme, influencent fortement, dit-elle, sa manière de fonctionner, "moins pyramidale, plus dans l'échange."

    >> A écouter, les implications du manque de modèle féminin dans le domaine de la musique

    Laurence Desarzens, directrice du site du Flon de la Haute école de musique de Lausanne.
    RTS
    RTSculture - Publié le 02 avril 2019

    Laurence Dezarsens croit à la différence et plaide pour la mixité: "Dans un environnement trop homogène, on perd de la créativité, des idées, de la curiosité."

    Les quotas sont-ils une solution? Laurence Desarzens rappelle que l'inégalité dans le milieu musical n'est pas propre à la Suisse. Même dans les pays plus engagés, l'échelle est toujours d'environ 20% de femmes pour 80% d'hommes, et jusqu'à 90 % dans le milieu du jazz. Alors que faire?

    >> A voir: Laurence Desarzens est favorable aux quotas femmes

    Parité hommes-femmes : Laurence Desarzens, Directrice de la HEMU s’exprime en faveur des quotas femmes dans la culture
    Culture - Publié le 02 avril 2019

    Rare femme à la tête d'une institution musicale, Laurence Desarzens dit avoir conscience tous les jours d'être minoritaire. "Quand, en réunion, je suis la seule femme, comment l'oublier?".

  • Compositrices dʹhier et dʹaujourdʹhui

    Femmes dans les musiques actuelles

    Un festival consacré aux musiques d’aujourd’hui dans les domaines de la musique écrite, de l’improvisation, de l’électroacoustique et des installations sonores, c’est Archipel, dont la 28e édition se déroule à Genève jusqu’au 7 avril 2019, et sous-titré "Archip-elles" pour sa programmation cette année 100% féminine.

    >> A écouter: Compositrices dʹhier et dʹaujourdʹhui 

    L'affiche du Festival Archipel 2019.
    archipel.org
    Magnétique - Publié le 28 mars 2019

    Julie Semoroz, artiste sonore, les compositrices Graciane Finzi et Camille Pépin, Claire Bodin, directrice artistique de Présences Féminines, et Marc Texier, directeur du festival Archipel sont au micro de la RTS.

  • Le jazz et le rock, bastions machos

    L'engagement de l'association Helvetia Rockt

    C’est peut-être un cliché, mais il reste bien vivace. En Suisse, dans le domaine du jazz et du rock, les femmes présentes tiennent soit le micro, soit sont assises derrière un piano. Les instruments emblématiques de la furie rock’n roll (guitare, batterie) et des notes bleues (saxophone, trompette) sont joués le plus souvent par des musiciens. Ce constat parmi d’autres et à l’origine de la création de Helvetia Rockt. Cette association lancée voilà dix ans se bat pour que plus de femmes soient présentes dans les différentes activités liées à l’industrie musicale.

    A juger des quelques chiffres affichés sur leur site, basés sur des décomptes effectués par l’association, les femmes ne représenteraient que 2% dans la production musicale et le pourcentage de professeures dans les conservatoires avoisinerait les 18% à peine, alors qu’on compte près de 50% de femmes sur les bancs de ces mêmes écoles de musique.

    Ces statistiques ont incité Helvetia Rockt à engager une réflexion globale avec les différents intervenants de l’industrie. Mais pour nourrir ce dialogue, il faudrait bénéficier de statistiques fiables sur le plan suisse. Ce qui n’est pas le cas actuellement.

    Cette étude scientifique réalisée idéalement par l’Office fédéral de la statistique permettrait de dégager des tendances et potentiellement de nourrir l’exigence de quotas de femmes, dans les écoles, les festivals.

    Sur le plan international, une campagne intitulée Keychange a été lancée afin d’instaurer une égalité des sexes dans la programmation des festivals. Une centaine d’organisateurs ont signé le manifeste, trois festivals suisses l’ont fait. Mais ne cherchez pas les noms du Montreux Jazz Festival ou de Paléo.

  • Quelle place pour les femmes dans un monde de la culture dominé par les hommes?

    L'enquête de nos collègues de SRF

    Anna Bergmann, directrice de la section théâtre à Karlsruhe, rêvait de travailler avec des metteuses en scène: "80%, par exemple".

    Peter Spuhler, son chef et le directeur général du Staatstheater de Karlsruhe, répond du tac au tac: "Et pourquoi pas 100 %?" Il suffisait de le demander: toutes les productions théâtrales de la saison 2018/2019 sont confiées à des metteuses en scène – 100 % de femmes, ce qui, transposé au monde de l’entreprise, reviendrait pour un CEO à autoriser une cheffe à nommer uniquement des femmes à la tête de ses équipes.

    De la joie et des critiques

    Si la décision de Bergmann et de Spuhler a été accueillie avec joie, comme on peut le lire sur le portail Nachtkritik (site en allemand), ses détracteurs ont aussi parlé de "coup de pub" et de "racisme". Les metteurs en scène masculins ont été invités à porter plainte.

    D’autres ont apprécié l’idée, car les femmes sont clairement sous-représentées aux postes de direction dans la culture, comme en témoigne une étude allemande de 2016 portant sur les femmes dans la culture et les médias (en allemand).

    Si l’objectif est d’atteindre une représentation femmes-hommes raisonnablement équilibrée aux postes de direction, imposer un quota de femmes pourrait être un moyen efficace.

    Qui gagne combien? Le "gender pay gap" dans les métiers de la culture. Salaires annuels moyens dans quelques catégories des arts du spectacle en Allemagne, par sexe, en euros. Enquête de 2014 par le Conseil culturel allemand.
    Qui gagne combien? Le "gender pay gap" dans les métiers de la culture. Salaires annuels moyens dans quelques catégories des arts du spectacle en Allemagne, par sexe, en euros. Enquête de 2014 par le Conseil culturel allemand. [Conseil culturel allemand]

    Que disent les personnes travaillant dans la culture? Quels sont les arguments en faveur des quotas de femmes, qu’apporteraient-ils vraiment?

    Nos collègues de SRF ont étudié ces questions dans trois branches: Théâtre, Musées et Cinéma.

    >> A lire : l'enquête de SRF Kultur sur les quotas en Suisse allemande.

    Quelle place pour les femmes dans un monde de la culture dominé par les hommes? 

  • Le financement de la culture en Suisse

    Le rôle de la SSR et des collectivités publiques

    - Selon l'Unesco, la culture est considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances.

    - Dans la dernière année de référence (2014), Confédération, cantons, villes et communes ont dépensé au total quelque 2,838 milliards de francs pour la culture en Suisse. Cela correspond grosso modo à 1,7% des dépenses totales des pouvoirs publics et 0,44% du produit intérieur brut.

    - On estime que les industries culturelles et créatives de Suisse employaient plus de 275'000 personnes dans quelque 71'000 entreprises (chiffres 2013) et ont généré une valeur ajoutée d’environ 22 milliards de francs et un chiffre d’affaires global avoisinant 69 milliards de francs.

    - Dans la répartition du budget global (1,6 milliard), la SSR octroie à l'information 39% de son budget, aux émissions de divertissement et films 23%, pour les contenus culture, société et de formation 18%, pour le sport 13%, et pour les programmes musicaux et pour la jeunesse 7%. Les 18% du budget dédié aux émissions culture, société et formation représentent un montant d'environ 280 millions de francs (chiffres 2016).

    >> A lire: notre dossier sur le financement de la culture en Suisse, réalisé dans le cadre des votations fédérales du 4 mars 2018

    Le financement de la culture en Suisse