Modifié le 29 mars 2019 à 17:31

Une bottine médiévale "unique en Suisse" a été retrouvée à St-Ursanne

Reconstitution de la bottine en cuir retrouvée à St-Ursanne
Une bottine datant du Moyen Age a été retrouvée à St-Ursanne Le Journal horaire / 26 sec. / le 28 mars 2019
Les archéologues de l'Office cantonal de la culture ont découvert à Saint-Ursanne (JU) un fragment de bottine d'enfant datant du XIVe siècle. Seuls cinq souliers semblables sont connus en Europe.

Les spécialistes sont tombés sur cette bottine en cuir lors des travaux d'assainissement du réseau de canalisations de Saint-Ursanne initiés en 2016. Plus de cent fragments divers en cuir ont été retrouvés jusqu'ici sous les pavés de la vieille ville. Parmi eux figurait un morceau de 17 x 13 cm de cette chaussure d'enfant, confectionnée en cuir de chèvre pour le dessus et en cuir bovin pour la semelle.

Il s'agit d'une bottine montante avec des fermoirs faits de boutons en cuir, "une forme populaire vers la fin du XIVe siècle, quoique rarement conservée", a expliqué jeudi la Chancellerie d'Etat jurassienne. La chaussure est décorée avec un motif de feuillage et des éléments géométriques. Elle devait être portée par un enfant d'environ 12 ans.

Conservée grâce à l'humidité

Le fragment retrouvé St-Ursanne date du XIVe siècle Le fragment retrouvé St-Ursanne date du XIVe siècle [Marquita Volken - Office de la culture et Gentle Craft] La découverte a été faite dans la partie orientale de la vieille ville, dans une zone humide laissée par un ancien méandre du Doubs, un endroit "particulièrement propice à la bonne conservation d'éléments organiques", précise la Chancellerie. Le cuir enseveli, tout comme le bois, ne se conserve en effet que s’il reste gorgé d’eau. Il peut alors traverser les siècles, mais perd toutefois sa coloration initiale.

C'est la première fois qu'une telle trouvaille est effectuée en Suisse. Preuve supplémentaire de la rareté de la découverte des archéologues jurassiens, seuls cinq souliers semblables ont été retrouvés jusqu'ici en Europe: trois à Londres et deux aux Pays-Bas.

Les mêmes conditions ont permis la conservation de nombreux éléments d’architecture en bois, dont un aménagement particulièrement complexe qui remonte lui aussi au Moyen Age et dont la fonction n’a pas encore pu être déterminée.

ats/vic

Publié le 28 mars 2019 à 15:43 - Modifié le 29 mars 2019 à 17:31