Modifié

Lorsque la bande dessinée cartonne sur Instagram

Post Instagram de la BD "Eté".  [DR]
Média: La bd cartonne sur Instagram / Vertigo / 7 min. / le 25 mars 2019
A l'instar d"Eté", des publications sous forme de bandes dessinées sont désormais pensées et produites uniquement pour le réseau social Instagram. Un phénomène encore nouveau mais qui a pourtant déjà trouvé son public.

La bande dessinée, ce sont des histoires en images dans des cases. Comme Instagram. Entre la bande dessinée et ce réseau social, l'histoire d'amour ne pouvait donc que naître. Et cela bourgeonne, en effet!

Il existe de nombreux comptes qui proposent de la bande dessinée sur Instagram, dans toutes les langues, comme "Fumetti Brutti", "Manger vers le futur", Les Histoires courtes", "Mrs Frollein, "La Vie Moderne". Des bandes dessinées futuristes, sociétales, sexy, érotiques, culturelles, historiques, féministes. Il y a de tout.

"Eté", bande dessinée numérique

Parmi ces publications, "Eté", une bande dessinée numérique qui se lancera cet été dans une troisième saison sur Instagram. Feuilleton qui propose 60 épisodes par saison, "Eté" raconte l'histoire d’Abel et Olivia, un jeune couple qui se lance un défi. Avant de plonger dans l’âge adulte et de construire vraiment une vie à deux, ils décident de passer l'été séparément et de faire tout ce dont ils ont envie, chacun de leur côté. Une histoire qui est en lien avec les préoccupations de la cible audience sur Instagram, soit les 25-35 ans.

Interagir avec le public

Ce projet a été conçu uniquement pour Instagram avec des épisodes courts proposés sous forme de feuilleton, afin d'être en adéquation avec les usages de la plateforme. Mais qui dit réseau social, dit aussi, likes, commentaires et partages.

Lors de la première saison diffusée en été 2017, les réactions postées sur Instagram ont été scrutées de très près. Observer, par exemple, quels étaient les personnages les plus appréciés a permis de savoir comment faire évoluer le scénario pour la saison suivante.

Mais le feuilleton est allé encore plus loin. Producteur d'"Eté", Julien Aubert explique à la RTS: "On a observé que le public avait envie qu'on interagisse avec lui, que l'on joue davantage avec cette proximité".

Dans la deuxième saison, un dispositif d'échanges à la fin de chaque épisode a donc été introduit à travers des quiz et des sondages. "On demande au public quelle va être la suite de l'histoire ou comment va réagir tel ou tel personnage", poursuit Julien Aubert qui précise que 60% du public répond aux questions posées. "Un engagement exceptionnel".

>> A voir: Une publication du compte Instagram ete_bd

Une équipe de 25 personnes

Une équipe de 25 personnes, composée de deux scénaristes, une créatrice du format, des auteurs graphiques, un groupe de musique, des animateurs, des coloristes et des motion designers, travaillent sur ce projet. Julien Aubert indique qu'il a fallu une année de travail pour produire les deux premières saisons d'"Eté".

Une belle réussite puisqu'aujourd’hui ce sont plus de 90’000 personnes qui suivent le compte Instagram @ete_bd. Des fans qui ne sont pas forcément des amateurs de BD mais plutôt, selon Julien Aubert, "des utilisateurs d'Instagram qui ont été sensibles à cette proposition nouvelle".

Financement participatif

Afin de se faire connaître sur le réseau social, les producteurs d'"Eté" ont dû agir comme une marque et trouver des partenariats médias. Arte, très actif dans les nouveaux formats, leur a permis de débuter ce projet, mais la coproduction s'est arrêtée après deux saisons.

"Eté" cherche donc de nouveaux soutiens financiers pour sa troisième saison et a décidé, comme beaucoup d’acteurs dans le milieu culturel, de solliciter l’aide de ses abonnés. Un financement participatif a donc été lancé et actuellement près 6'000 euros sur les 20’000 souhaités ont été récoltés.

Sujet radio: Magali Philip

Adaptation web: Andréanne Quartier-la-Tente

Publié Modifié