Banner pour la réouverture du Grand Théâtre de Genève.

Rénovation d'un édifice historique

Publié le 14 février 2019 à 08:01 - Modifié le 18 février 2019 à 09:07

Le Grand Théâtre de Genève rouvre ses portes après trois ans de travaux

>> Construit en 1879, le Grand Théâtre de Genève est la plus grande institution culturelle de Suisse romande et l'un des principaux théâtres lyriques en Europe.

>> Débutés en février 2016, des travaux d'envergure ont permis de rénover ce bâtiment historique et de découvrir des décors d'origine qui avaient été couverts par le passé. Ces travaux avaient aussi pour but de mieux organiser les espaces de travail et d'améliorer le confort du public et des artistes. Suite à des retards provoqués en particulier par des inondations et des infiltrations d'eau, le coût final du chantier s'élève à 73 millions contre les 67 millions initialement budgétés.

>> L'édifice réhabilité et rénové est inauguré le mardi 12 février avec le "Ring des Nibelungen" de Richard Wagner, dont les quatre volets sont présentés sur une semaine, avec un total de 16 heures de musique.

Un dossier réalisé par RTSCulture.

  • L'Opéra, art majeur ou déclinant

    Emission spéciale

    À l'occasion de la réouverture du Grand Théâtre de Genève, la plus grande institution culturelle de Suisse romande dont le budget annuel dépasse de loin toutes les autres, on s'interroge sur l'accessibilité de l'art lyrique aujourd'hui pour le grand public.

    L'Opéra, art majeur ou déclinant?
    La puce à l'oreille - Publié le 14 février 2019

    À l'ère des écrans démultipliés, des réseaux sociaux et du "tout, tout de suite", qu'est-ce qui pousse les gens à payer cher pour s'enfermer des heures dans une salle d'opéra?

    Avec: Lorella Bertani, présidente du Conseil de Fondation du Grand Théâtre, Sami Kanaan, maire de Genève, Carine Séchaye, mezzo-soprano, Jean-Jacques Roth, journaliste pour le cahier Cultura du Matin Dimanche et Benoît Perrier, journaliste RTS.

  • Le Ring de Wagner en ouverture

    16 heures de musique

    L'édifice réhabilité et rénové du Grand Théâtre ouvre officiellement ses portes le 12 février 2019 avec le "Ring des Nibelungen" de Richard Wagner dans une production signée Dieter Dorn et Jürgen Rose. L'ensemble de la tétralogie est présentée sur une semaine, avec un total de 16 heures de musique.

    >> A écouter: "Das Rheingold" ("L'Or du Rhin"). Prologue du "Ring des Nibelungen" de Richard Wagner enregistré le 12 février 2019 en direct du Grand Théatre de Genève. Suivi d'une émission spéciale.

    Une scène de l'opéra "Das Rheingold" au Grand Théâtre de Genève.
    Carole Parodi - GTG
    Emission spéciale - Publié le 12 février 2019

    Déjà monté en 2013-14, avant sa fermeture, le "Ring des Nibelungen" de Wagner s'est imposé comme l'oeuvre à présenter pour la réouverture du Grand Théâtre. En tête d’affiche, Petra Lang, l'une des plus grandes chanteuses de Wagner. Née à Francfort en Allemagne en 1962, elle fait ses gammes au violon puis au chant. De mezzo lyrique elle passe soprano.

    >> A voir: Petra Lang sur le plateau du 12h45

    Petra Lang, artiste lyrique au Grand Théâtre de Genève.
    12h45 - Publié le 14 février 2019

    En plus de sa mue, le Grand Théâtre va aussi accueillir un nouveau directeur. Le Zurichois Aviel Cahn, qui a dirigé l'Opéra des Flandres à Anvers durant de nombreuses années, succédera à Tobias Richter à partir de l'été 2019. Parmi les défis à relever, la place du Grand Théâtre sur la scène lyrique internationale mais aussi l'élargissement de son public.

    >> A voir: Les défis à relever pour le Grand Théâtre

    Elsa Anghinolfi dans le siège historique du Grand Théâtre de Genève
    19h30 - Publié le 09 février 2019

    >> A lire : Le Zurichois Aviel Cahn prend la tête du Grand Théâtre de Genève

  • Une nouvelle jeunesse pour un bâtiment mythique

    Deux rénovations en 140 ans d'existence

    Plus grande institution culturelle de Suisse romande, le Grand Théâtre de Genève programme des opéras, des ballets et des récitals. Sa grande salle peut accueillir jusqu'à 1500 personnes.

    Dessiné par Jacques-Elisée Goss, le bâtiment a été construit de 1875 à 1879 pour remplacer le théâtre des Bastions.

    En 1951, durant une répétition de "La Walkyrie" de Wagner, l’essai d’un effet pyrotechnique propage un incendie dans tout le théâtre. Après plusieurs années de travaux, le bâtiment est rouvert au public le 10 décembre 1962, avec une salle en palissandre coiffée de "La Voie lactée", un plafond de lumières, argent, or et verre de Murano imaginé par Jacek Stryjenski.

    >> A voir: La "Voie lactée", l'oeuvre cachée du Grand Théâtre de Genève

    La "Voie lactée", l'oeuvre monumentale et secrète du Grand Théâtre de Genève
    Culture - Publié le 12 février 2019

    Au début de l'année 2016, de gros travaux de rénovation débutent avec un triple objectif: patrimonial, fonctionnel et sécuritaire. Les travaux durent trois ans durant lesquels les représentations ont lieu dans la salle éphémère de l'Opéra des Nations.

    Aujourd'hui, après un chantier qui a duré trois ans, l'auguste façade du Grand Théâtre de Genève a retrouvé tout son éclat d'antan.

    >> A voir: Réouverture du Grand Théâtre après trois ans de travaux

    Nouvelle jeunesse du Grand Théâtre de Genève: réouverture après trois ans de travaux.
    19h30 - Publié le 09 février 2019

  • La rénovation historique

    Des éléments d'origine découverts

    Fresques et plafonds restaurés, décors d'origine découverts sous des couches de peinture et de plâtre apposés dans les années 60, tapisseries et parquets refaits selon le motif d'origine, les travaux de rénovation ont permis au Grand Théâtre de retrouver son apparence d'origine.

    >> A voir: Un reportage durant les travaux en 2018

    GE: à la découverte du Grand Théâtre, en pleine rénovation
    Couleurs locales - Publié le 12 février 2018

    Dans le hall d'entrée, le faux plafond a été retiré pour découvrir les moulures d'origine. Les escaliers ont retrouvé leurs teintes vertes, bordeaux et dorées. A l'étage, les travaux dans l'avant-foyer et le grand foyer ont aussi permis aux murs et plafonds de retrouver leur apparence d'origine, en particulier le Carré d'or. Libérés de la moquette, les parquets ont été entièrement restaurés.

    >> A voir: Le Grand Théâtre achève sa mue

    Le Grand Théâtre de Genève achève sa mue.
    Couleurs locales - Publié le 15 janvier 2019

    >> A lire également: Des travaux révèlent les décors d'origine du Grand Théâtre de Genève

  • Des travaux d'extension en sous-sol

    Inondations et coûts supplémentaires

    En plus de la rénovation historique du bâtiment, une extension a permis une mise aux normes de sécurité, un meilleur système de ventilation et plus de confort pour les employés et les artistes. Cette extension ne se voit pas de l'extérieur puisque tout a été construit en sous-sol. Désormais, 800 m2 supplémentaires abritent des locaux techniques et des salles de répétition. 

    >> A écouter : Un reportage sur les travaux d'extension

    La façade du Grand Théâtre, à Genève.
    Fabien Bergerat - DR
    Ici la Suisse - Publié le 11 janvier 2019

    Des retards et des coûts supplémentaires

    Mais ces travaux souterrains ont provoqué des inondations qui ont retardé les travaux de plusieurs mois. La saison 2018-2019 qui était prévue sur les planches du Grand Théâtre, a été compromise. Les premières représentations ont dû finalement être présentées dans la salle éphémère de l'Opéra des Nations.

    >> A lire: Les travaux de rénovation du Grand Théâtre de Genève prennent du retard

    De plus, ces retards ont engendré des coûts supplémentaires. En décembre 2018, le Conseil municipal a dû ainsi accorder une rallonge de 6 millions. Rallonge qui a été refusée par Ensemble à gauche et acceptée du bout des lèvres par d'autres groupes politiques, certains politiciens pointant des risques mal gérés.

    A ces critiques, Rémy Pagani, magistrat en charge du département des constructions et de l'aménagement de la Ville de Genève qui a piloté les travaux, rétorque au micro de la RTS "qu'au contraire, on a résorbé les risques, minimisé les difficultés et qu'on s'en est sorti de manière assez extraordinaire".

    Le coût réel final du chantier se chiffre à 73 millions de francs à la place des 67 millions prévus.