Modifié le 17 janvier 2019 à 12:59

L'Art's Birthday 2019 célèbre abondamment l'art sonore

L'artiste français Thomas Tilly.
L'artiste français Thomas Tilly. [http://thomas.tilly.free.fr - RTS]
L'anniversaire de l'art imaginé par Robert Filliou (1926-1987) se célèbre tous les 17 janvier. A cette occasion, Espace 2 a décidé de focaliser son attention cette année sur l'art sonore à travers plusieurs créations et performances.

L'anniversaire de l'art (Art’s Birthday) est un événement international, né de l’imagination de Robert Filliou (1926-1987), artiste français affilié au mouvement Fluxus. L’idée émerge en 1963 dans son poème "L’Histoire chuchotée de l’art", dans lequel il instaure le 17 janvier 1963 comme millionième anniversaire de l'art.

Dix ans plus tard, le 17 janvier 1973, il organise à Aix-La-Chapelle en Allemagne, le premier anniversaire de l’art. Orchestres, bals, feux d’artifice: toute la ville est en fête. Ainsi, l’artiste réaffirme par cet évènement un de ses fondamentaux, propre à Fluxus: l’art est la vie et plus encore l’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art... Depuis la fin des années 1990, toujours plus d’artistes aux quatre coins du monde célèbrent l’art chaque 17 janvier.

Visuel d'Art's Birthday 2019.
Visuel d'Art's Birthday 2019. [RTS]

Art’s Birthday est un projet international conduit par l’UER et le groupe Ars Acustica, auquel participent de nombreuses radios européennes, toutes connectées par satellite lors de la soirée.

Cette année, Espace 2 s'installe au cinéma Bellevaux à Lausanne pour célébrer un art très sonore via plusieurs créations et performances artistiques.

Les festivités débuteront par la projection de "Curupira", un film de Felix Blume.

Pièce sonore de Thomas Tilly

S'ensuivra notamment une création sonore de Thomas Tilly dont le travail a été présenté dans plus d'une quinzaine de pays et dans ne nombreux festivals internationaux dédiés aux musiques expérimentales et improvisées.

Musicien utilisant le microphone et le haut-parleur comme principaux instruments de création, Thomas Tilly a centré son travail sur l'étude de l'environnement sonore et sa confrontation avec l'espace dans lequel il existe. L'expérimentateur français emprunte autant à la recherche musicale expérimentale que scientifique.

Dans sa démarche, l'écoute reste centrale au détriment de toutes formes de représentations. Ce qui se passe sur le terrain doit être interprété puis transmis à l'auditeur dans des conditions d'immersion totale, la subjectivité de cette restitution résidant dans le sensible plutôt que dans une mise en œuvre technique complexe.

Toujours connectées à l'idée d'un autre "possible musical", ses pièces sonores, diffusions, ou installations, sont les fruits d'études ou la recherche tente de supplanter l'esthétique, c'est l'exposition de l'onde sonore qui est importante.

olhor

Publié le 17 janvier 2019 à 10:29 - Modifié le 17 janvier 2019 à 12:59

Pivophone en première mondiale

Deux inventeurs fous, Michael Egger et Jean Morris, présentent par ailleurs en première mondiale leur Pivophone à faire blémir Edison.

Une nouvelle machine diffusant le son des pives qui pourrait s’inscrire comme la cerise sur le gâteau d’une histoire des machines à bruits: "Des Intonarumori du futuriste Luigi Russolo aux tubes robotiques des frères Décosterd, c’est toute une généalogie glorifiant la virilité agressive, la force, le pouvoir, l’industrie et la guerre que révèle le pivophone".