Le discours de Donald Trump. [Mike Segar - Reuters]
Publié Modifié

Donald Trump élu à la présidence des Etats-Unis

Donald Trump a remporté la course à la Maison Blanche face à sa rivale démocrate Hillary Clinton, grande favorite des sondages, qui a reconnu sa défaite. Le républicain a dépassé le seuil des 270 grands électeurs suffisants pour être élu.

Déjouant tous les pronostics, Donald Trump s'est imposé dans de nombreux Etats-clés, dont les très disputés Ohio et Floride.

Les marchés mondiaux ont ouvert en baisse face à l'élection surprise du milliardaire. Ils devraient connaître une forte volatilité ces prochains jours.

Au total, plus de 225 millions d'Américains ont voté au terme d'une campagne intense, jalonnée de scandales.

Suivi assuré par Valentin Tombez, Tamara Muncanovic et Tybalt Félix.

13h30

Suivre les analyses

Pour suivre la suite des analyses et les débats:

Donald Trump élu à la Maison Blanche. Et maintenant?

13h25

Rappel des faits

Le candidat républicain Donald Trump a été élu comme 45e président des Etats-Unis en devançant la démocrate Hillary Clinton.

Le milliardaire a notamment empoché les Etats-clés de la Floride, de l'Ohio et de la Caroline du Nord.

>> Le récit des dernières heures

Présidentielle américaine: l'espérance des démocrates s'est muée en cauchemar [RTS]
Présidentielle américaine: l'espérance des démocrates s'est muée en cauchemar / 12h45 / 2 min. / le 9 novembre 2016

>> Les résultats Etat par Etat:

13h22

Donald Trump félicité par Barack Obama

Le président américain en exercice Barack Obama a appelé Donald Trump tôt mercredi matin afin de le féliciter pour sa victoire à l'élection présidentielle et lui a exprimé "son admiration pour la solide campagne qu'il a menée à travers le pays", selon un communiqué de la Maison Blanche.

"Le président a invité le président élu à venir le rencontrer à la Maison Blanche jeudi 10 novembre pour faire le point sur le planning de transition sur lequel son équipe travaille depuis presque un an", ajoute le communiqué.

13h08

Pourquoi une victoire de Trump n’a-t-elle pas vraiment été envisagée?

Presque tous les sondages et spécialistes se sont trompés en annonçant une victoire de la candidate démocrate.

Pourquoi tout le monde croit aux sondages? Notre société n’est pas si moderne que ça…

Alain Garrigou, professeur à l’Université de Paris-Nanterre

>> Ecouter l'interview d'Alain Garrigou, spécialiste des sondages:

Alain Garrigou. [Politiste/YouTube]Politiste/YouTube
Pourquoi une victoire de Trump n’a-t-elle pas été vraiment envisagée? / Le 12h30 / 3 min. / le 9 novembre 2016

13h03

"Une soirée si belle et importante", tweete Trump

Donald Trump n'avait pas encore tweeté depuis l'annonce des résultats de l'élection. C'est désormais chose faite.

"Une soirée si belle et importante! Les hommes et femmes oubliés ne le seront plus jamais. Nous nous unirons tous comme jamais", a-t-il écrit, après avoir changé la description de son profil en "président élu des Etats-Unis".

12h57

Ce que promet de faire Trump en arrivant à la Maison Blanche

Donald Trump, qui gouvernera à partir du 20 janvier prochain, désire remanier la politique américaine durant ses cent premiers jours de fonction.

>> Tour d'horizon des principaux points de son programme: Ce que promet de faire Donald Trump en arrivant à la Maison Blanche

12h50

Les démocrates assommés par la défaite d'Hillary Clinton

Les partisans de la candidate démocrate Hillary Clinton sont dépités. Certains craignent le pire, avec l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

Sa politique risque d’avoir un effet dévastateur sur les Etats-Unis et le reste du monde

Sam, un étudiant américain

>> Ecouter le reportage du 12h30:

Le quartier général des Démocrates à New York, après l'annonce de la défaite d'Hillary Clinton. [Carlos Barria - Reuters]Carlos Barria - Reuters
Les démocrates assommés par la défaite de Hillary Clinton / Le 12h30 / 57 sec. / le 9 novembre 2016

12h46

"Donald Trump président, trois mots qui paraissaient improbables"

Les éditorialistes des principaux journaux américains partagent leurs craintes au sujet d'une présidence qui risque de faire tanguer les Etats-Unis et le monde. Leur espoir: une présidence "moins pire que prévu".

>> Lire notre revue de presse: "Donald Trump président, trois mots qui paraissaient improbables"

12h20

"C'est un choix démocratique, il faut faire avec"

>> Réactions circonspectes de plusieurs responsables européens:

"C'est un choix démocratique, il faut faire avec:" Réactions circonspectes de plusieurs responsables européens [RTS]
"C'est un choix démocratique, il faut faire avec:" Réactions circonspectes de plusieurs responsables européens / L'actu en vidéo / 52 sec. / le 9 novembre 2016

12h15

L'élection de Trump "ouvre une période d'incertitude"

Le président français François Hollande a averti que la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle aux Etats-Unis "ouvre une période d'incertitude" et a appelé à une "Europe unie".

François Hollande s'est entretenu avec Angela Merkel avant de prendre la parole sur la victoire de Donald Trump. La chancelière allemande a de son côté proposé une "coopération étroite" au républicain sur la base de valeurs communes.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a également félicité le nouveau président élu américain, qualifié de "véritable ami de l'Etat d'Israël".

>> Lire aussi: L'espoir d'un dialogue constructif avec Trump, voeu commun des chefs d'Etat

12h05

Réactions politiques en Suisse

"Les interrogations sont très nombreuses" concernant les possibles répercussions de la victoire électorale de Donald Trump sur la Suisse, affirme la présidente du Conseil national Christa Markwalder (PLR/BE). Le monde politique a toutefois intérêt à poursuivre les bonnes relations avec les Etats-Unis. Les points d'interrogation portent surtout sur le libre-échange et l'ouverture des marchés, selon la politicienne libérale-radicale.

Le Parti socialiste suisse (PS) se dit très inquiet de l'élection du "mégalomane, narcissique et populiste" Donald Trump. Il s'agit d'un signal d'alarme, en particulier pour les droits de femmes, la diversité culturelle et sociétale et le multilatéralisme, écrit le PS mercredi.

"I need a drink", "j'ai besoin de boire un verre", s'est exclamée la secrétaire générale des femmes PLR, Claudine Esseiva. Pour son collègue de parti, le sénateur appenzellois Andrea Caroni, l'élection de Trump est "un énorme coup de théâtre politique".

>> Lire aussi: "Le monde change, les Etats-Unis changent, la Suisse ne change pas"

12h01

Les partis d'extrême droite jubilent

Les droites nationalistes européennes ont réagi avec enthousiasme à la victoire de Donald Trump, à l'image du Front national en France qui espère y voir un présage pour 2017.

Au Royaume-Uni, Nigel Farage, qui avait mené la campagne référendaire pro-Brexit du parti UKIP, a salué la campagne "courageuse" du républicain. Le populiste dit "passer le relais" à Donald Trump:

De son côté, le Premier ministre hongrois Viktor Orban, figure de proue des droites nationalistes européennes, a vu dans la victoire de l'homme d'affaires new-yorkais une "grande nouvelle". "La démocratie est toujours en vie", a-t-il écrit dans un message sur sa page Facebook.

En Grèce, le parti néo-nazi Aube dorée a salué "une victoire des forces qui s'opposent à la mondialisation, qui combattent l'immigration clandestine et sont favorables à des Etats ethniquement purs et à l'autosuffisance en matière d'économie nationale".

11h45

Manifestations anti-Trump en Californie

Des manifestations ont éclaté dans la nuit dans le secteur de la baie de San Francisco après la victoire de Donald Trump. Les manifestants ont mis le feu à une effigie du magnat de l'immobilier, brisé des vitrines et incendié des poubelles et des pneus dans le centre d'Oakland.

Plusieurs manifestations, regroupant des centaines voire des milliers d'étudiants, se sont également déroulées sur les campus de plusieurs universités californiennes, comme celle de Los Angeles.

11h25

Inquiétudes internationales

Après la victoire de Donald Trump, les réformes entreprises par Barack Obama pourraient être menacées, comme l'assurance-maladie baptisée "Obamacare". Mais ce changement à la Maison Blanche crée également certaines incertitudes sur le plan international.

Accords sur le climat et avec l'Iran menacés

Les principales interrogations portent sur l'accord de Paris sur le climat et celui sur le nucléaire iranien, conclus en 2015. "Il va falloir essayer de savoir ce que veut faire ce nouveau président. Ce qu'il a dit jusqu'à présent provoque bien des inquiétudes", a déclaré le chef de la diplomatie française. Son homologue iranien a appelé Donald Trump à "respecter les accords" internationaux conclus par son pays.

En matière économique, les craintes portent aussi sur une possible fermeture des Etats-Unis, qui se tourneraient vers davantage de protectionnisme. Les milieux économiques et industriels craignent un déséquilibre de l'économie mondiale si les Etats-Unis se coupent du reste du monde.

11h12

L'UE invite Donald Trump à un sommet

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président du Conseil, Donald Tusk, ont invité Donald Trump à un sommet UE-Etats-Unis en Europe dès que cela lui sera possible.

"Ce n'est que grâce à une coopération étroite que l'Union européenne et les Etats-Unis pourront continuer à faire bouger les choses face aux défis sans précédent que constituent l'EI, les menaces à l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine, le changement climatique et les migrations", soulignent les deux hommes dans une lettre de félicitations au président américain élu.

11h05

"Nous traiterons équitablement avec chacun"

>> Le premier discours de Donald Trump après sa victoire sous-titré:

>> Lire aussi: Donald Trump s'engage à être "le président de tous les Américains"

10h59

Les républicains contrôleront le Congrès

Le Parti républicain a remporté mercredi le Sénat et continuera ainsi de contrôler l'ensemble du Congrès des Etats-Unis.

La chambre haute du Congrès, qui était renouvelée mardi à un tiers (34 membres), avait basculé dans le camp républicain en 2014, restreignant considérablement la marge de manoeuvre du président Obama.

Donald Trump pourrait s'appuyer sur cette majorité pour revenir sur les réformes de Barack Obama.

>> Lire: Avec le contrôle du Congrès et de la Maison Blanche, l'héritage d'Obama est menacé

10h48

La nuit du Washington Post

De "trop serré pour annoncer un résultat" à "Trump triomphe": le Washington Post a dévoilé l'évolution de sa maquette de Une durant cette nuit électorale

10h35

Les Bourses réduisent leurs pertes

Les principales Bourses européennes ont ouvert mercredi en nette baisse avant de réduire leurs pertes, réagissant négativement mais sans panique à la victoire de Donald Trump.

A contre-courant des places financières mondiales, les marchés russes sont passés dans le vert en fin de matinée.

>> Lire: Les bourses mondiales en baisse après l'élection surprise de Donald Trump

10h25

Les promesses électorales de Trump

Retour sur les principaux points du programme de Donald Trump avec une vidéo de Nouvo:

10h00

Les félicitations des partenaires internationaux

Le président russe Vladimir Poutine a félicité Donald Trump pour sa victoire, espérant un "dialogue constructif" selon le Kremlin. A l'annonce des résultats, la Douma a pour sa part applaudi le prochain chef d'Etat américain.

Dans un tweet, le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a également félicité Donald Trump en qualifiant les Etats-Unis de partenaire indispensable:

Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie de l'Union européenne, a de son côté rappelé que les liens entre Bruxelles et les Etats-Unis sont plus forts que les changements politiques. Elle a appelé les Etats à continuer de travailler ensemble:

"La victoire de Donald Trump doit être respectée", a écrit Martin Schulz, président du Parlement européen. "De la Syrie à l'Irak, de l'Ukraine à la Libye, le rôle de Trump dans la diplomatie et les négociations sera testé dès le premier jour", a-t-il ajouté:

>> Lire aussi: L'espoir d'un dialogue constructif avec Trump, voeu commun des chefs d'Etat

09h45

L'épilogue d'une nuit électorale "que personne n'attendait"

09h25

"L'Amérique vient de se lancer dans une aventure dont la lisibilité est trouble"

Le commentaire de Patrick Nussbaum, rédacteur en chef de l'actualité radio.

Patrick Nussbaum. [Laurent Bleuze - RTS]Laurent Bleuze - RTS
Le commentaire de Patrick Nussbaum, rédacteur en chef de l’actualité radio / Tout un monde / 2 min. / le 9 novembre 2016

09h17

Les bourses européennes ouvrent en baisse

La Bourse de Paris a ouvert en forte baisse de 2,83%, face à des investisseurs inquiets de l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. A 07h00, l'indice CAC 40 perdait 126,82 points à 4.350,07 points.

La Bourse de Francfort a elle aussi connu une forte baisse, l'indice Dax lâchant presque 3%. L'indice vedette Dax a démarré la séance sur un plongeon de 2,87% à 10.181,89 points mais avait réduit ses pertes à -1,76% à 10.297,63 points à 08H12 GMT.

Côté suisse, la bourse a finalement ouvert en hausse. Le Swiss Market Index (SMI) gagnait ainsi 0,67% à 09h17, progressant tout près des 7800 points.

>> Réaction de Georges Ugeux, président de la banque d'affaires Galileo Global Advisors et ancien vice-président de la Bourse de New York, qui s'attend à "des temps extrêmement difficiles"

Georges Ugeux. [georgesugeux.com]georgesugeux.com
"Nous nous préparons à des temps extrêmement difficiles et même la récession!" / Le Journal du matin / 1 min. / le 9 novembre 2016

>> Lire aussi: Les bourses mondiales dévissent face à l'élection surprise de Donald Trump

09h10

"Depuis août, Donald Trump a formé son cabinet fantôme"

"Depuis le mois d'août, Donald Trump a formé son cabinet fantôme", analyse dans l'émission Tout un monde Walid Phares, conseiller en politique internationale de Donald Trump:

Walid Phares, conseiller de Donald Trump pour la politique étrangère.  [Yonhap - EPA/Keystone]Yonhap - EPA/Keystone
L’analyse de Walid Phares, conseiller en politique internationale de Donald Trump / Tout un monde / 6 min. / le 9 novembre 2016

08h52

"Je promets d'être le président de tous les Américains"

Devant ses partisans rassemblés à New York, Donald Trump a appelé les Américains à s'unir et ne former qu'un seul peuple, malgré la campagne présidentielle tendue de ces derniers mois.

"Je promets d'être le président de tous les Américains", a annoncé le républicain. Donald Trump a également félicité sa rivale Hillary Clinton pour le combat mené dans cette course à la Maison Blanche, confirmant que l'ancienne secrétaire d'Etat a concédé sa défaite par téléphone.

Donald Trump a rappelé les principaux éléments de son programme, notamment dans le domaine économique, soulignant qu'"aucun défi n'est trop grand" pour lui et les Etats-Unis. Il a finalement remercié ses soutiens au sein du Parti républicain, dont ses anciens rivaux de la primaire du parti.

>> L'intégralité de son discours (en anglais):

Le premier discours de Donald Trump après son élection [RTS]
Le premier discours de Donald Trump après son élection / L'actu en vidéo / 15 min. / le 9 novembre 2016

08h49

Les larmes des supporters d'Hillary Clinton

Larmes et sidération: les supporters dans le quartier général de Hillary Clinton encaisse les défaites dans des états-clés [RTS]
Larmes et sidération: les supporters dans le quartier général de Hillary Clinton encaisse les défaites dans des états-clés / L'actu en vidéo / 57 sec. / le 9 novembre 2016

08h41

Hillary Clinton reconnaît sa défaite

La candidate démocrate Hillary Clinton a reconnu sa défaite dans un appel téléphonique à son rival Donald Trump, selon les médias américains.

08h32

DONALD TRUMP ELU PRESIDENT

Donald Trump sera le prochain président des Etats-Unis, annonce Associated Press.

Le candidat républicain a remporté l'Etat du Wisconsin et ses 10 grands électeurs, dépassant ainsi la barre fatidique des 270 grands électeurs.

>> L'évolution des résultats Etat par Etat:

08h24

"Nous pourrons travailler avec n'importe quelle administration"

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères Didier Burkhalter a réagi aux résultats intermédiaires donnant Donald Trump vainqueur de la présidentielle américaine, assurant que la Suisse pourra travailler avec n'importe quelle administration.

"Le monde change, les Etats-Unis changent, la Suisse ne change pas tellement. Nous regardons toujours les choses du point de vue de l'intérêt de la Suisse", a-t-il déclaré au micro du Journal du Matin de la RTS.

>> L'interview de Didier Burkhalter:

Didier Burkhalter: "Le monde change, les Etats-Unis changent. La Suisse pas tellement." [RTS]
Didier Burkhalter: "Le monde change, les Etats-Unis changent. La Suisse pas tellement." / L'actu en vidéo / 6 min. / le 9 novembre 2016

>> Lire aussi: "Le monde change, les Etats-Unis changent, la Suisse ne change pas"

08h09

Hillary Clinton ne concédera pas la défaite dans l'immédiat

Le camp Clinton ne fera pas de déclaration dans la nuit de mardi à mercredi sur les résultats, a annoncé le directeur de campagne de la démocrate.

John Podesta a appelé les soutiens d'Hillary Clinton à rentrer chez eux et se coucher en attendant le lendemain matin et les résultats finaux.

07h59

"Une femme capable d'appuyer sur le bouton du nucléaire génère du scepticisme"

L'ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey réagit au résultat de l'élection américaine et à la probable non élection d'Hillary Clinton.

Micheline Calmy-Rey: "le symbole d'une femme capable d'appuyer sur le bouton du nucléaire génère du scepticisme" [RTS]
Micheline Calmy-Rey: "le symbole d'une femme capable d'appuyer sur le bouton du nucléaire génère du scepticisme" / L'actu en vidéo / 2 min. / le 9 novembre 2016

07h52

Marine Le Pen félicite Donald Trump

La cheffe du Front national en France a adressé dans un tweet ses félicitations à Donald Trump, qu'elle qualifie déjà de "nouveau président des Etats-Unis":

07h45

Le point avec Sébastien Faure depuis New York

Une militante pro-Trump, "pas surprise", dit son bonheur.

07h40

La Pennsylvanie à Donald Trump

Donald Trump remporte la Pennsylvanie et atteint les 264 grands électeurs.

Le résultat de l'élection est encore suspendu au vote de quelques Etats dont le Michigan, le Wisconsin et le Minnesota. Si le candidat républicain gagne un de ces trois Etats, il remportera l'élection présidentielle.

>> Résultats actuels:

264 grands électeurs pour Donald Trump

215 grands électeurs pour Hillary Clinton

>> L'évolution des résultats Etat par Etat et en temps réel sur notre carte:

07h30

"Trump a pu donner l'énergie aux électeurs"

Réaction de James Foley, membre des Republicans Overseas en Suisse.

James Foley, membre des Republicans Overseas Switzerland. [RTS]RTS
"Trump a pu donner l'énergie aux électeurs" / Le Journal du matin / 1 min. / le 9 novembre 2016

07h25

Le Sénat sous contrôle républicain

Les républicains, qui ont déjà maintenu leur contrôle de la Chambre des représentants, conservent le contrôle du Sénat des Etats-Unis. Un tiers des sièges - 34 sur 100 - étaient remis en jeu lors des élections de mardi.

La Chambre est aux mains des républicains depuis 2011 et le Sénat depuis deux ans.

07h15

Le site de l'immigration canadienne ne répond plus

L'accès au site du ministère canadien de l'Immigration a progressivement ralenti à mesure que Donald Trump emportait des Etats clés. Il est devenu inaccessible quand le candidat républicain s'approchait de la barre des 270 grands électeurs.

Ce site expliquant les démarches à engager ou donnant les critères d'éligibilité pour obtenir la résidence ou la nationalité canadienne, a commencé à envoyer un message d'erreur quand la Floride a basculé dans l'escarcelle de Donald Trump.

Depuis plusieurs mois, bon nombre d'Américains ont manifesté leur intention de déménager de l'autre côté de la frontière en cas de victoire du milliardaire. Des agences immobilières et même quelques régions en mal de population ont profité de l'occasion pour se faire de la publicité.

07h05

Tous les bureaux de vote fermés

Les bureaux de vote de l'Alaska ont fermé leurs portes. Le vote est donc terminé pour tous les citoyens américains.

06h45

"Si Trump gagne, ça sera une défaite cinglante pour l’establishment des deux partis"

L’interview de Jared Taylor, nationaliste blanc pro Trump.

Jared Taylor. [CC-BY-SA]CC-BY-SA
"Si Trump gagne, ça sera une défaite cinglante pour l’establishment des deux partis" / Le Journal du matin / 5 min. / le 9 novembre 2016

06h25

La possible victoire de Donald Trump affole les marchés

Les marchés américains dévissent de plus de 5% sur les contrats à terme, l'indice élargi S&P500 chute de 5,01% tandis que l'indice technologique Nasdaq s'effondre de 5,08%, reflétant l'inquiétude grandissante des marchés sur les risques économiques associés à une présidence Trump.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo chute quant à lui de près de 6% à moins d'une heure de la clôture. Le Nikkei des 225 valeurs vedettes est tombé à 16.145,94 points, soit une dégringolade de plus de 1.025 points (-5,97%).

06h24

Clinton rafle le Nevada

Après une longue attente, les résultats du Nevada sont tombés. L'Etat a voté Hillary Clinton, qui rafle donc les six grands électeurs.

>> Résultats actuels:

215 grands électeurs pour Clinton

244 grands électeurs pour Trump.

>> L'évolution des résultats Etat par Etat et en temps réel sur notre carte:

06h09

"Les mines s'allongent dans le camp Clinton"

L'analyse de Pierre Gobet depuis New York:

"Les mines s'allongent dans le camp Clinton", analyse de Pierre Gobet en direct de New York [RTS]
"Les mines s'allongent dans le camp Clinton", analyse de Pierre Gobet en direct de New York / L'actu en vidéo / 2 min. / le 9 novembre 2016

05h57

L'Utah aussi pour Trump

L'Utah a aussi basculé du côté de Donald Trump. Le magnat de l'immobilier conforte ainsi son avance sur Hillary Clinton.

>> Résultats actuels:

209 grands électeurs pour Clinton

244 grands électeurs pour Trump.

>> L'évolution des résultats Etat par Etat et en temps réel sur notre carte:

05h51

Le point dans les QG des deux candidats à la présidentielle

Le point avec Alain Franco et Nicolas Vultier à New York.

Supporters de Donald Trump réunis à New York. [Evan Vucci - AP/Keystone]Evan Vucci - AP/Keystone
Le point dans les QG des deux candidats à la présidentielle / Audio de l'info / 3 min. / le 9 novembre 2016

05h50

La victoire de Trump célébrée dans l'Ohio

Donald Trump a remporté l'Etat décisif de l'Ohio. Ses sympathisants à Colombus célèbrent cette importante victoire sur Hillary Clinton.

Les républicains de Colombus célèbrent la victoire de Trump dans l'Ohio [RTS]
Les républicains de Colombus célèbrent la victoire de Trump dans l'Ohio / L'actu en vidéo / 24 sec. / le 9 novembre 2016

05h48

"Les sondages n’ont pas vu cette armée de votants pour Trump"

La première analyse de Philippe Revaz, correspondant de la RTS, et de Harvey Feigenbaum professeur à l’Université de Washington.

Harvey Feigenbaum. [Philippe Revaz - RTS]Philippe Revaz - RTS
"Les sondages n’ont pas vu cette armée de votants pour Trump" / Audio de l'info / 1 min. / le 9 novembre 2016

Le camp Trump lui-même ne s'attendait pas à de tels résultats, analyse de Sébastien Faure depuis New York.

"Le camp Trump ne s'attendait pas à de tels résultats", analyse de Sébastien Faure en direct de New York [RTS]
"Le camp Trump ne s'attendait pas à de tels résultats", analyse de Sébastien Faure en direct de New York / L'actu en vidéo / 1 min. / le 9 novembre 2016

05h33

Washington et Utah tombent

Hillary Clinton s'est imposée à Washington et compte donc 12 grands électeurs de plus.

Son rival a lui remporté la Géorgie (16) et l'Iowa (6).

>> Résultats actuels:

209 grands électeurs pour Clinton

238 grands électeurs pour Trump.

>> L'évolution des résultats Etat par Etat et en temps réel sur notre carte:

05h53

Réunion d'expatriés à Genève

Les expatriés des deux camps réunis au même endroit à Genève pour suivre l’élection:

Les expatriés de Genève réunis pour la "Nuit américaine", 09.11.2016. [Cédric Guigon - RTS]Cédric Guigon - RTS
Les expatriés des deux camps réunis au même endroit à Genève pour suivre l’élection / Audio de l'info / 2 min. / le 9 novembre 2016

05h16

Hillary Clinton en posture délicate

A ce stade, Hillary Clinton doit remporter la Pennsylvanie (20 grands électeurs), le Michigan (16) et le Wisconsin (10) pour préserver ses chances d'accéder à la Maison Blanche.

Ces trois Etats ont voté démocrate aux six dernières élections. Mais il n'est pas exclu que les électeurs blancs issus de la classe ouvrière, qui constituent une large part de l'électorat dans ces Etats, soient davantage favorables à Donald Trump.

5h13

A New York, les supporters républicains sont confiants dans la victoire de Trump

Devant le QG du candidat républicain, les sympathisants de Donald Trump sont rassemblés dans l'attente des résultats de l'élection.

A New York, les supporters républicains sont confiants dans la victoire de Trump [RTS]
A New York, les supporters républicains sont confiants dans la victoire de Trump / L'actu en vidéo / 31 sec. / le 9 novembre 2016

05h05

Clinton gagne la Californie et Hawaï

La Californie et ses 55 grands électeurs sont tombés dans l'escarcelle d'Hillary Clinton, ainsi que les 4 grands électeurs d'Hawaï et les 7 de l'Oregon.

De son côté, Trump remporte les 4 grands électeurs de l'Idaho et les 15 de la Caroline du Nord. Cet Etat côtier était déjà républicain lors de la réélection du président Barack Obama.

197 grands électeurs pour Clinton et 216 pour Trump.

5h00

Les émissions spéciales de la RTS

L'émission spéciale de RTS La Première:

L'émission spéciale de RTS Un, TV5 Monde et la RTBF

Donald Trump. [AP Photo/Alex Brandon]
L'émission spéciale pour les élections américaines / RTS Un en direct / En direct

5h00

Fermeture des derniers bureaux de vote

A l'exception de l'Alaska, les derniers bureaux de vote attendus ferment à 5h00: Washington (12 grands électeurs), l'Oregon (7), l'Idaho (4), le Dakota du Nord (3), Hawaï (4) et la Californie avec ses 55 grands électeurs a priori acquis à Hillary Clinton.

04h53

La Floride à Trump!

Après l'Ohio, Trump s'est imposé en Floride au terme d'un combat très serré. La Floride et ses 29 grands électeurs repassent donc dans le giron républicain après avoir voté pour le président démocrate Barack Obama lors de sa réélection en 2012.

Le candidat républicain prend ainsi une belle option sur le bureau ovale, avec 197 grands électeurs. Sa rivale Hillary Clinton compte elle 131 grands électeurs.

04h45

Le suivi de la nuit

Pour revivre les événements de la nuit et les premiers résultats:

Le suivi de la nuit américaine