128 morts et 300 blessés, dont 80 en danger de mort, après les attaques de Paris. [AFP]
Publié Modifié

Plus de 128 morts vendredi soir dans six attaques au coeur de Paris

Au moins 128 personnes ont été tuées et 300 autres blessées, dont 80 sont dans un état "d'urgence absolue", vendredi soir à Paris lors d'une série d'attaques terroristes en six endroits différents de la capitale, des attaques revendiquées par le groupe Etat islamique.

Au moins une Suissesse a été blessée. La Confédération indique ne pas avoir connaissance d'autres victimes helvétiques, mais n'a aucune certitude.

La fusillade la plus meurtrière s'est déroulée dans la salle de concert du Bataclan, où au moins 82 personnes ont perdu la vie au terme d'une prise d'otages. Un des auteurs de cette fusillade sanglante a été identifié, ont annoncé les autorités françaises. Il s'agirait d'un ressortissant français âgé de 30 ans.

D'autres fusillades ont eu lieu dans plusieurs rues parisiennes et des explosions ont retenti au Stade de France durant une match amical de l'équipe de France.

Huit des assaillants, dont le nombre exact demeure inconnu, sont morts, a confirmé la police. Sept d'entre eux se sont fait exploser. Ils auraient invoqué l'intervention française en Syrie alors qu'un passeport syrien a été retrouvé à proximité. Plusieurs personnes ont par ailleurs été arrêtées en Belgique samedi.

Devant la presse, François Hollande a accusé le groupe Etat islamique d'être responsable et a promis d'être impitoyable avec les djihadistes. Le président français a décrété l'état d'urgence et ordonné le rétablissement des contrôles aux frontières. De nombreux lieux publics ont été fermés jusqu'à nouvel ordre et un deuil national de trois jours a été prononcé.

De Vladimir Poutine à Barack Obama et Simonetta Sommaruga, toute la classe politique mondiale a envoyé ses condoléances et fait part de sa solidarité. De nombreux appels à une meilleure coordination internationale contre le terrorisme ont été lancés.

Suivi assuré par Cécile Rais, Frédéric Boillat, Mélanie Ohayon, Olivier Horner, Mathieu Henderson, Pauline Turuban et Michael Maccabez.

12h20

La politique française responsable, selon Assad

Le président syrien Bachar al-Assad a estimé que c'est la politique française qui a contribué à "l'expansion du terrorisme". Il avait auparavant déclaré que ces actes terroristes étaient semblables aux violences que les Syriens vivent depuis des années en raison de la guerre civile.

Bachar al-Assad: "Nous souffrons de la même menace terroriste" [RTS]
Bachar al-Assad: "Nous souffrons de la même menace terroriste" / L'actu en vidéo / 24 sec. / le 14 novembre 2015

12h10

Les abords du Bataclan toujours bouclés par la police

Les abords du Bataclan bouclés par la police [RTS]
Les abords du Bataclan bouclés par la police / L'actu en vidéo / 43 sec. / le 14 novembre 2015

12h02

Pas de Suisse identifié parmi les victimes pour le moment

Dans un communiqué, la Confédération s'est dit "choquée et attristée" par les attentats et les a condamné avec la plus grande fermeté. La présidente Simonetta Sommaruga et le chef du DFAE Didier Burkhalter ont envoyé des messages de condoléances à la France.

En l'état, le DFAE ne dispose pas d'informations faisant état de victimes suisses. Le département est en train d'essayer d'obtenir davantage de précisions. La Confédération dit travailler en étroite collaboration avec la France, notamment en vue de déterminer d'éventuelles connections avec la Suisse.

L'Office fédéral de la police (fedpol) a renforcé la sécurité autour des bâtiments diplomatiques français en Suisse. Le corps des garde-frontières est aussi en alerte renforcée. Le niveau de vigilance des polices romandes a aussi été élevé.

>> Lire Fedpol renforce la sécurité des bâtiments diplomatiques français

11h50

Le groupe Etat islamique revendique les attentats

Le groupe Etat islamique a revendiqué dans un communiqué la responsabilité des attentats, parlant de "huit frères portant des ceintures d'explosifs qui ont visé des sites choisis soigneusement au coeur de Paris".

L'EI ajoute que ces attaques visaient à démontrer que la France demeurera une cible privilégiée tant qu'elle poursuivra la même politique au Moyen-Orient.

11h30

Nicolas Sarkozy demande des mesures

Après avoir rendu hommage aux victimes, salué le travail des forces d'intervention et appelé à la solidarité de tous les Français, l'ancien président Nicolas Sarkozy a demandé des "inflexions majeures" pour renforcer la sécurité en France. Toutes les mesures allant en ce sens seront soutenues. "Notre politique extérieure doit intégrer que nous sommes en guerre, et notre politique intérieure aussi", a-t-il déclaré.

Rien ne peut être comme avant. Le terrorisme a fait trop de victimes

Nicolas Sarkozy

"Les terroristes ont engagé la guerre à la France, notre pays ne doit pas céder à la barbarie djihadiste", a ajouté le chef de l'opposition, assénant que la guerre que la France doit désormais livrer doit être "totale".

Nicolas Sarkozy: "La guerre doit être totale" [RTS]
Nicolas Sarkozy: "La guerre doit être totale" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

11h20

Le récit des événements

Au moins 127 morts en une nuit, le récit des événements [RTS]
Au moins 129 morts en une nuit, le récit des événements / L'actu en vidéo / 3 min. / le 14 novembre 2015

11h10

Les manifestations interdites jusqu'à jeudi

La préfecture de police de Paris a fait savoir que les manifestations sur la voie publique sont interdites jusqu'à jeudi prochain en ville de Paris et dans les départements voisins d'Ile de France.

10h59

François Hollande accuse le groupe Etat islamique

S'exprimant devant la presse après un conseil de défense, François Hollande a de nouveau dénoncé un "acte de guerre", une agression "lâche et violente", un "acte de barbarie absolue".

La France sera impitoyable

François Hollande

Le président français a aussi accusé le groupe Etat islamique d'avoir perpétré cette attaque planifiée et coordonnée de l'extérieur. Il a assuré que la France sera "impitoyable" avec les barbares en utilisant tous les moyens possibles, sur "le terrain intérieur et extérieur", en concertation avec tous ses alliés.

Dans sa troisième intervention en douze heures, François Hollande a aussi appelé à l'unité nationale et internationale et il a décrété trois jours de deuil national.

>> Les parties du discours de Hollande:

François Hollande proclame trois jours de deuil national [RTS]
François Hollande proclame trois jours de deuil national / L'actu en vidéo / 57 sec. / le 14 novembre 2015
François Hollande: "La France sera impitoyable" [RTS]
François Hollande: "La France sera impitoyable" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

10h54

Le soutien d'Angela Merkel

Nous mènerons le combat à vos côtés

Angela Merkel
Angela Merkel: "Nous mènerons le combat à vos côtés" [RTS]
Angela Merkel: "Nous mènerons le combat à vos côtés" / L'actu en vidéo / 59 sec. / le 14 novembre 2015

10h50

Hommages devant l'ambassade de France en Russie

Hommages en Russie devant l'ambassade française [RTS]
Hommages en Russie devant l'ambassade française / L'actu en vidéo / 28 sec. / le 14 novembre 2015

10h45

La chronologie des faits

Selon Le Monde, les fusillades et explosions se sont produits dans l'ordre suivant:

- 21h20 : première explosion à la porte D du Stade de France


- 21h 25: Le Petit Cambodge, rue Bichat, et le bar Le Carillon, rue Alibert, sont visés par une fusillade. Le premier bilan atteint 13 morts


- 21h30: deuxième explosion au Stade de France porte H


- 21h32: une explosion à la Fontaine au Roy fait 5 morts


- 21h43: un terroriste se fait exploser boulevard Voltaire

- 21h38: un homme tire sur la terrasse d'un café au croisement à rue de Charonne faisant 19 victimes

- 21h49: quatre hommes entrent dans la salle de spectacles du Bataclan, où se tenait un concert, et tirent dans la foule. Au moins 80 personnes sont mortes

- 21h53 : troisième explosion à 400 mètre du Stade de France

- 0h20: début de l'assaut au Bataclan

10h35

Les drapeaux européens en berne

Le drapeau de la chancellerie allemande à Berlin était, lui aussi, en berne samedi matin:

10h21

Appels à une coordination internationale contre le terrorisme

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius estime qu'il est "nécessaire" de "coordonner la lutte internationale contre le terrorisme".

Ces attaques montrent la nécessité d'efforts internationaux pour lutter contre le terrorisme et l'éliminer dans tous les pays, a renchéri le Premier ministre irakien Haider al-Abadi.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a lui évoqué "la nécessité pour la communauté internationale de s'unir".

"Une lutte efficace contre ce fléau demande une union réelle des efforts de toute la communauté internationale", a ajouté le président russe Vladimir Poutine.

10h00

Le point sur la situation devant le Bataclan samedi matin

Devant le Bataclan, complètement bouclé. [CHRISTOPHE PETIT TESSON]CHRISTOPHE PETIT TESSON
La situation samedi matin devant la salle du Bataclan / Le 12h30 / 1 min. / le 14 novembre 2015

09h46

La classe politique suisse réagit

Le président du PDC Christophe Darbellay:

Le président du PS Christian Levrat:

Le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger:

Le conseiller national socialiste Jean Christophe Schwaab:

Le conseiller national PDC Claude Béglé:

Le Conseil d'Etat vaudois:

09h38

128 morts et 180 blessés, dont 99 graves

Des sources policières relayées par plusieurs médias français font état de 128 morts et 180 blessés, dont 80 en "urgence absolue".

09h35

Eclairage sur l'utilisation des réseaux sociaux

L'image "Pray for Paris" circule sur les réseaux sociaux. [RTS]RTS
L’utilisation des réseaux sociaux pendant les attaques à Paris / Le 12h30 / 4 min. / le 14 novembre 2015

09h30

Les mesures annoncées par François Hollande

- L’état d’urgence sur tout le territoire français

- La mise en place de contrôles aux frontières

- La mobilisation de 1500 soldats supplémentaires en renfort

- La fermeture des écoles, des universités et des équipements municipaux, notamment sportifs.  Les voyages scolaires ont été annulés

- L’annulation des compétitions sportives en Iles de France

- François Hollande a annulé sa participation au G20 en Turquie dimanche et lundi

- La suspension de la campagne électorale pour les élections régionales par un grand nombre de candidats

>> Les conséquences de l'état d'urgence:

François Hollande devant le Bataclan. [MIGUEL MEDINA ]MIGUEL MEDINA
Etat d’urgence déclaré en France: quelles conséquences? / Le 12h30 / 1 min. / le 14 novembre 2015

>> Lire aussi L'état d'urgence décrété par François Hollande est une procédure rarissime

09h28

Une nuit de terreur en images

09h22

Réunions de crise

Le président français François Hollande, le Premier ministre britannique David Cameron et la chancelière allemande Angela Merkel ont convoqué des séances en urgence de leurs états-majors pour réagir à la crise.

>> La solidarité des dirigeants mondiaux:

"Nous sommes prêts à fournir toute l'assistance dont le gouvernement et la population de la France auront besoin", a notamment déclaré Barack Obama. [ANDREW HARRER /POOL - EPA/Keystone]ANDREW HARRER /POOL - EPA/Keystone
Les chefs d’Etat apportent leur soutien à la France / Le 12h30 / 55 sec. / le 14 novembre 2015

09h14

Un gigantesque déploiement policier

Le Monde fait état d'un dispositif impressionnant de la police, des pompiers et de l'armée dans la capitale:

- 450 hommes de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris et 280 hommes de renforts pompiers venus de la grande couronne

- Les 200 policiers du 36, quai des Orfèvres et 800 policiers de voie publique


- 46 équipages (environ 150 personnes) venus en renfort de la grande couronne pour appuyer la sécurité de voie publique


- 3 escadrons de gendarmes mobiles projetés sur zone (environ 200 hommes)


- 4 compagnies de CRS, soit 300 hommes au Stade de France


- 1500 militaires déployés en renfort


- 36 hôpitaux engagés pour recevoir des blessés

09h07

Le témoignage glaçant d'un journaliste d'Europe 1

Ils exécutaient froidement les gens sur le sol

Un journaliste d'Europe 1
"Ils exécutaient froidement les gens sur le sol" [RTS]
"Ils exécutaient froidement les gens sur le sol" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

09h00

Le point de la situation dans le flash de la radio

Un homme ensanglanté près du Bataclan. [Elyxandro Cegarra]Elyxandro Cegarra
Le point de la situation samedi à 9h / Le 12h30 / 3 min. / le 14 novembre 2015

08h56

Les compétitions suspendues

Toutes les compétitions sportives ont été suspendues ce week-end en région parisienne, ont annoncé les autorités.

Ecoles, musées, bibliothèques, gymnases, piscines et marchés alimentaires sont aussi fermés ce samedi. Idem pour tous les sites touristiques, dont le parc d'attraction Disneyland.

08h40

Le récit des événements

C’était une boucherie, un carnage. On s’est caché pendant deux heures, à 25 dans un pièce, les uns sur les autres, recroquevillés, à entendre tous les coups de kalachnikov.

Une rescapée du Bataclan
Attentats de Paris, le récit des événements [RTS]
Attentats de Paris, le récit des événements / L'actu en vidéo / 2 min. / le 14 novembre 2015

08h33

Le témoignage d'un chauffeur de taxi

C'est un carnage, ils ont fusillé tout le monde

Un chauffeur de taxi

L'enregistrement audio d'un chauffeur de taxi Uber après la fusillade rue de la Fontaine au Roi.

"Ils ont fusillé tout le monde" [RTS]
"Ils ont fusillé tout le monde" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

08h20

Le bilan des victimes

- Au Bataclan, au moins 82 personnes sont mortes après une fusillade et une prise d'otages dans la salle de concert. Quatre assaillants sont morts, dont trois en actionnant leurs ceintures d'explosifs.

- A la rue Charonne, dans le 11ème arrondissement, 18 personnes ont été tuées lors d'une fusillade devant un café et un restaurant japonais.

- A la rue Bichat, dans le 10ème arrondissement, au moins 12 morts sont à déplorer à la suite de tirs sur la terrasse du restaurant Le Petit Cambodge.

- A la rue Fontaine au roi, dans le 11ème, une terrasse de pizzeria a été visée et au moins cinq personnes ont été abattues.

- Au boulevard Voltaire, une fusillade a aussi éclaté, mais seul le tireur est mort.

- Au Stade de France, trois explosions ont retenti autour de l'enceinte sportive pendant le match France-Allemagne. Au moins une personne est morte, ainsi que les trois kamikazes. Deux explosions ont eu lieu à la rue Jules-Rimet et une à la La Plaine-Saint-Denis.

>> La carte de ces lieux:

08h12

Le témoignage du préfet de police Michel Cadot

L'intervention du RAID au Bataclan a été très difficile

Le préfet de police
"L'intervention du RAID au Bataclan a été très difficile" [RTS]
"L'intervention du RAID au Bataclan a été très difficile" / L'actu en vidéo / 28 sec. / le 14 novembre 2015

07h50

Divers monuments illuminés en hommage

La Tour CN de Toronto aux couleurs françaises [RTS]
La Tour CN de Toronto aux couleurs françaises / L'actu en vidéo / 23 sec. / le 14 novembre 2015

07h45

D'éventuels complices recherchés

D’après I-Télé, les assaillants ne sont pas "des loups solitaires" et les services de renseignements "sont à la recherche de complices". Les auteurs des attaques n’ont pas été officiellement identifiés pour le moment.

07h34

Le communiqué officiel de l'Elysée

Le Conseil des ministres, convoqué par le Président de la République, s’est réuni le 14 novembre à 0h. Sur le rapport du Premier ministre, du ministre de l’Intérieur et de la Garde des sceaux, ministre de la justice, un décret déclarant l’Etat d’urgence a été adopté. Il prend effet immédiatement sur l’ensemble du territoire métropolitain et en Corse. Il permet notamment d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité.

Un second décret a également été adopté pour mettre en œuvre des mesures renforcées dans l’ensemble des communes d’Ile-de-France. Ces dispositions permettent l’assignation à résidence de toute personne dont l’activité est dangereuse, la fermeture provisoire des salles de spectacles et des lieux de réunion, la remise des armes et la possibilité de procéder à des perquisitions administratives.

Par ailleurs, le Président de la République a décidé le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières. Les services des douanes sont également mobilisés à cet effet.

Les écoles, lycées et établissements scolaires et universitaires seront fermés ce samedi en Ile-de-France et les voyages scolaires annulés.

Les hôpitaux ont été mobilisés. Le plan blanc a été déclenché.

La cellule d’aide aux victimes des ministères des affaires étrangères, de la justice et de la santé, en lien avec la Préfecture de police, a été activée.

Un conseil de défense a été convoqué ce samedi à 9h. D’ores et déjà 1500 militaires supplémentaires ont été mobilisés.

Le Président de la République restera à Paris et ne participera pas au G20. Il sera représenté par le ministre des affaires étrangères et du développement international et par le ministre des finances et des comptes publics.

07h21

120 morts, 200 blessés, dont 80 grièvement

Le bilan est toujours à au moins 120 morts et plus de 200 blessés, dont 80 grièvement atteints, selon une source proche de l'enquête.

07h18

Le trafic très perturbé en région parisienne

Onze stations de métro sont toujours fermées et le trafic de dix lignes de bus est perturbé, a fait savoir la RATP. Les vols sont en revanche à l'heure dans les aéroports de la capitale, mais les contrôles ont été fortement renforcés aux passages de sécurité.

07h12

Témoignage: "J'ai vu deux jeunes avec des kalachnikov"

"J'ai vu deux jeunes avec des Kalachnikov" [RTS]
"J'ai vu deux jeunes avec des Kalachnikov" / L'actu en vidéo / 26 sec. / le 14 novembre 2015

07h03

La carte des lieux des attaques

07h00

Les Unes de la presse romande

"Paris à feu et à sang", titre Le Nouvelliste samedi en première page, alors que Le Quotidien Jurassien évoque "l'horreur à Paris". De son côté, Le Matin parle de "bain de sang" et de "soirée de terreur" dans la capitale française.

"Sept attentats terroristes endeuillent à nouveau Paris", titre 24 Heures, alors que la Tribune de Genève écrit: "Paris cible d'une série d'attentats terroristes". En pages intérieures, les deux journaux lémaniques parlent de "scènes de guerre à Paris".

Quant à la "Une" de La Liberté, elle titre "Terreur à Paris". Tout comme, dans la presse alémanique, le Bund et le Tages-Anzeiger, qui ajoutent après les deux-points "prise d'otages, assaut armé, explosions".

06h48

"Paris est en deuil"

Paris est à nouveau en deuil

Anne Hidalgo, maire de Paris
Anne Hildalgo: "Paris est à nouveau en deuil" [RTS]
Anne Hildalgo: "Paris est à nouveau en deuil" / L'actu en vidéo / 28 sec. / le 14 novembre 2015

06h40

C'était la "guerre en plein à Paris"

La presse française appelle samedi à "faire front" après les attentats simultanés qui ont frappé la capitale. "La guerre en plein Paris" titre le quotidien conservateur Le Figaro. "Cette fois, c'est la guerre", renchérit Le Parisien.

"La barbarie terroriste a franchi une étape historique", écrit le directeur du quotidien de gauche Libération, Laurent Joffrin.

Les victimes des attentats de vendredi "sont le témoin terrible et insupportable d'une guerre mondiale dont la France devient contre son gré un des champs de bataille principaux", estime le quotidien régional La Charente libre.

Pour l'Est républicain, "la menace terroriste a désormais fait souche sur le sol français. De fait, elle nous installe en un état de guerre permanent".

06h30

Les réactions choquées se poursuivent

Le président iranien Rohani a condamné samedi matin des "crimes contre l'humanité" et a dans la foulée reporté son voyage prévu en Europe.

Le gouvernement japonais s'est dit "choqué et en colère" que "des actes de terrorisme inhumains et odieux aient fait tant de victimes" et travaillera avec la communauté internationale à "la prévention du terrorisme".

Le président chinois Xi Jinping a adressé ses condoléances et s'est dit prêt à aider la France et la communauté internationale à intensifier la coopération en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme.

>> Lire aussi L'émotion des chefs d'Etat internationaux suite aux attaques de Paris

06h20

Le groupe qui jouait au Bataclan a échappé au massacre

Le groupe Eagles of Death Metal, qui jouait au Bataclan lorsque la célèbre salle de concerts parisienne a été attaquée, est un groupe originaire de Californie dont les membres auraient, d'après des informations de presse, échappé au massacre.

La femme du batteur Julian Dorio a déclaré au Washington Post que son mari l'avait "appelée pour dire qu'il m'aimait et qu'il était en sécurité. Tout le monde sur scène a pu s'échapper".

6h10

Réactions attristées dans le monde du sport

De Johan Djourou à Fabian Cancellara, le monde du sport a exprimé sa solidarité et sa colère:

>> Lire Attentats à Paris:

05h55

Hollande annule un déplacement

François Hollande a annulé un déplacement dimanche en Turquie pour un sommet du G20.

Un conseil de Défense exceptionnel est annoncé ce matin.

05h00

Les plus meurtriers après Madrid

Les attaques de vendredi à Paris, qui ont fait 120 morts et 200 blessés selon un bilan encore provisoire, sont les attentats les plus meurtriers en Europe depuis 40 ans, après ceux de Madrid le 11 mars 2004.

04h50

Huit assaillants morts

Huit assaillants sont morts dans les attentats de Paris, dont sept en se faisant exploser, selon les premières constatations des enquêteurs:

- Quatre sont morts au Bataclan, dont trois en actionnant leur ceinture d'explosifs. Le dernier a été tué lors de l'assaut de la police.

- Trois kamikazes sont morts au Stade de France.

- Un autre assaillant est mort boulevard Voltaire, à proximité du Bataclan.

04h45

Le World Trade Center aux couleurs françaises

L'antenne de la tour du World Trade Center de New York s'est illuminée aux couleurs du drapeau français en signe de solidarité après les attentats de Paris. L'antenne restera illuminée pendant plusieurs jours.

L'antenne du World Trade Center aux couleurs françaises. [Daniel Pierce Wright/Getty ]L'antenne du World Trade Center aux couleurs françaises. [Daniel Pierce Wright/Getty ]

04h30

"On est sorti par les toits du Bataclan", témoignage en vidéo

On est sorti par les toits du Bataclan a temoigne un rescape [RTS]
On est sorti par les toits du Bataclan a temoigne un rescape / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

04h10

Plus de 200 blessés

Plus de 200 personnes ont été blessées dans la vague d'attentats qui a frappé Paris, dont 80 se trouvent dans un état grave, selon une source proche de l'enquête.

Un blessé évacué au Bataclan. [Thibault Camus]Un blessé évacué au Bataclan. [Thibault Camus]

04h04

Le déroulement des attentats

Les attaques ont commencé peu après 21h00 au Stade de France à Saint-Denis, dans la banlieue de Paris, lorsque des explosions provoquées par des kamikazes ont retenti à l'extérieur de l'enceinte.

D'autres attaquants ont ensuite mitraillé des terrasses de cafés ou de restaurants dans le centre de Paris, dans les 10e et 11e arrondissements, et ont pénétré dans le Bataclan.

Dix-huit personnes ont perdu la vie lors d'une fusillade au boulevard de Charonne, une au boulevard Voltaire, cinq dans la rue de la Fontaine-au-Roi, 14 dans la rue Alibert et "des morts" ont été dénombrés aux alentours du Stade de France, selon le procureur en chage.

03h50

Peut-être des complices

L'enquête qui a été ouverte devra permettre de savoir s'il y a encore "des complices ou co-auteurs dans la nature", a indiqué le procureur de la République de Paris, François Molins.

La justice française a ouvert une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs".

03h30

Sécurité renforcée à New York

La police de New York va renforcer la sécurité dans la ville. Des unités spéciales seront déployées dans les lieux fréquentés par les touristes et autour du consulat français à Manhattan. D'autres grandes villes américaines, dont Boston, ont annoncé un renforcement de la sécurité.

03h20

Des ceintures d'explosifs au Bataclan

Quatre assaillants du Bataclan ont été tués dans l'assaut, dont trois en actionnant leur ceinture d'explosifs, a indiqué la police.

Une victime devant le Bataclan. [Jerome Delay - Keystone]Une victime devant le Bataclan. [Jerome Delay - Keystone]

03h15

La réaction de Barack Obama en vidéo

"On ne peut pas terroriser la France et ses valeurs", a réagi Barack Obama [RTS]
"On ne peut pas terroriser la France et ses valeurs", a réagi Barack Obama / L'actu en vidéo / 55 sec. / le 14 novembre 2015

>> A lire, toutes les réactions des leaders internationaux et des politiciens français: L'émotion des chefs d'Etat internationaux suite aux attaques de Paris

Par ailleurs, François Hollande a convenu avec Barack Obama de renforcer la coopération bilatérale contre le terrorisme.

03h10

Une capitale sous le choc

Devant l'ampleur des événements, les autorités ont demandé aux Parisiens d'éviter de sortir de chez eux, et les hôpitaux ont déclenché leur plan d'urgence.

>> L'émotion est grande dans les rues de Paris:

L'émotion à Paris suite aux attentats. [LUKAS SCHULZE]L'émotion à Paris suite aux attentats. [LUKAS SCHULZE]

03h00

En vidéo, la prise en charge des blessés

Prise en charge des blessés après l'attaque au Bataclan [RTS]
Prise en charge des blessés après l'attaque au Bataclan / L'actu en vidéo / 51 sec. / le 14 novembre 2015

02h55

Au Bataclan, des témoins racontent l'horreur

"Deux ou trois individus non masqués sont entrés avec des armes automatiques de type kalachnikov et ont commencé à tirer à l'aveugle sur la foule", a raconté un journaliste présent dans la salle.

"Ca a duré une dizaine, une quinzaine de minutes. Ça a été extrêmement violent et il y a eu un vent de panique, tout le monde a couru vers la scène, il y a eu des scènes de piétinement", a-t-il ajouté.

"Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar", a raconté un autre témoin sur la radio France Info. "Je les entendais charger (...) ils continuaient à tirer sur les gens (..) on a enjambé des corps, c'est un cauchemar", a-t-il enchaîné, la voix brisée par les sanglots.

Un autre témoin a indiqué que les hommes avaient invoqué l'intervention française en Syrie. "Je les ai clairement entedu dire aux otages: C'est la faute de Hollande, il n'y pas à intervenir en Syrie".

Devant le Bataclan, complètement bouclé. [CHRISTOPHE PETIT TESSON]Devant le Bataclan, complètement bouclé. [CHRISTOPHE PETIT TESSON]

02h46

Un attentat suicide au Stade de France

Selon les dernières informations disponibles, l'une des explosions au Stade de France a été provoquée par un kamikaze. Cet attentat suicide, s'il est confirmé, serait une première en France dans l'histoire récente.

Près de 80'000 personnes, dont François Hollande, assistaient au match amical entre la France et l'Allemagne. Le stade a été évacué.

Des spectateurs quittant les gradins au Stade de France. [Michel Euler]Des spectateurs quittant les gradins au Stade de France. [Michel Euler]

02h40

Ecoles et universités fermées

Les écoles et les universités de Paris seront fermées samedi matin.

La mairie de Paris a aussi décidé de ferme toutes ses infrastructures.

02h30

American Airlines reporte ses vols

American Airlines a annoncé qu'elle reportait ses vols vers Paris "dans l'attente d'informations supplémentaires". AA est la première compagnie aérienne mondiale.

02h25

Cinq assaillants tués

Le procureur de Paris a indiqué que "cinq terroristes" ont été tués durant la nuit.

La police a par ailleurs lancé un appel à témoins à toute personne ayant des informations sur les attaques afin qu'elles prennent contact avec les forces de l'ordre.

02h00

L'état d'urgence a été décrété

Le Conseil des ministres a adopté le décret sur l'état d'urgence en France, suite aux attaques menées à Paris.

>> A lire aussi: L'état d'urgence décrété par François Hollande est une procédure rarissime

01h56

Attaques dans 7 secteurs

Au total, des attaques simultanées se sont produites dans sept points de la capitale, selon une source proche de l'enquête.

Outre la prise d'otages au Bataclan, des explosions ont retenti au Stade de France durant un match de l'équipe nationale.

D'autres attaques ont été menées sur cinq axes très fréquentés, près de la Place de la République, une zone proche du journal Charlie Hebdo attaqué en janvier.

La carte de cinq lieux attaqués:

01h53

Hollande au Bataclan

François Hollande a pris la parole depuis le Bataclan, au terme de l'assaut mené par la police. Il a annoncé que 1500 militaires supplémentaires ont été mobilisés.

"Nous allons mener le combat, il sera impitoyable. Les terroristes doivent être certains qu'ils ont contre eux une France déterminée (...). Il s'agit d'une abomination, une barbarie", a dit le président français.

François Hollande devant le Bataclan. [MIGUEL MEDINA ]François Hollande devant le Bataclan. [MIGUEL MEDINA ]

01h47

Les images de l'assaut au Bataclan

Les images de l'assaut des forces de l'ordre au Bataclan [RTS]
Les images de l'assaut des forces de l'ordre au Bataclan / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

01h34

Se signaler "en sécurité" sur Facebook

Facebook a activé l'outil permettant à ses utilisateurs de rassurer leurs proches en signalant qu'ils sont en sécurité.

L'outil envoie une notification aux contacts des utilisateurs afin de leur dire qu'ils sont en sécurité. Il avait été développé après le tsunami au Japon en 2011.

Le mode d'emploi sur cet outil.

01h29

Trois assaillants tués

Trois assaillants présumés ont été tués lors de l'assaut mené par la police lors de la prise d'otages au Bataclan.

Des blessés évacués de la salle du Bataclan. [YOAN VALAT]Des blessés évacués de la salle du Bataclan. [YOAN VALAT]

01h20

Une centaine de morts au Bataclan

La police a mis fin à son assaut de la salle de spectacles du Bataclan, après une prise d'otages qui a duré plusieurs heures. Une centaine de morts ont été dénombrés dans la salle de spectacle. Quelque 1500 personnes étaient présentes pour le concert du groupe américain Eagles of death Metal.

Selon un témoin interrogé par France Info, les assaillants ont tiré dans la foule en criant "Allah Akbar" ("Dieu est grand").

0h41

"Ils ont tiré en plein dans la foule en criant "Allah Akbar" au Bataclan"

Les assaillants de la salle de spectacle Le Bataclan à Paris ont tiré en plein dans la foule en criant "Allah Akbar" ("Dieu est le plus grand"), a rapporté un témoin de la scène interrogé sur la radio France Info.

00h33

Assaut de la police de la salle de concerts du Bataclan

La police a donné l'assaut de la salle de spectacles sise dans le XIe arrondissement de Paris.

0h30

Ce que l'on sait

La confusion règne quant à la chronologie exacte des faits. Voici ce que l'on sait pour l'heure:

>> Vers 21h20, un ou deux tireurs ont fait feu à la kalachnikov rue Bichat, devant le bar "Le Carillon", dans le 10ème arrondissement, avant de prendre la fuite. Des rafales auraient ensuite été tirées contre le restaurant "Le Petit Cambodge", en face du "Carillon". Cette attaque a coûté la vie à au moins dix personnes.

>> Une autre fusillade s'est déroulée dans la rue de Charonne. Les tirs visaient la terrasse d'un café, le bar "La Belle Equipe". Dix personnes ont perdu la vie dans cette attaque.

>> Des détonations et des coups de feu ont de plus été entendus dans la salle de concert du Bataclan, dans le 11ème arrondissement. Une prise d'otages y serait en cours. Vingt personnes ont perdu la vie, selon un bilan provisoire de la police.

>> Presque au même moment, deux à trois explosions ont été entendues au Stade de France durant un match de l'équipe de France. François Hollande, qui assistait à la rencontre, a été exfiltré. Le stade a ensuite été évacué.

0h10

40 morts et 60 blessés selon un nouveau bilan

Les attentats ont fait au moins 40 morts et 60 blessés, a déclaré à Reuters une source policière.

"Il y en aurait 20 à la salle de concert du Bataclan, 10 au niveau du restaurant Le Petit Cambodge (10e arrondissement) et 10 rue de La Fontaine-au-Roy (11e)", a précisé cette source.

Elle fait état également de trois morts non encore confirmés rue de Charonne et d'une prise d'otages au Bataclan, où les forces de l'ordre donnent l'assaut.

0h00

Images du quartier bouclé autour de la rue Charonne au coeur de Paris

La rue Charonne à Paris vers minuit après une attaque [RTS]
La rue Charonne à Paris vers minuit après une attaque / L'actu en vidéo / 10 sec. / le 14 novembre 2015

23h55

François Hollande va décréter l'état d'urgence

Le président français, dans une allocution télévisée, a annoncé que l'état d'urgence allait être décrété sur tout le territoire. Il a également appelé l'armée en renfort et toutes les forces de police ont été mobilisées à Paris.

Le président a aussi annoncé le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières, et non la "fermeture" comme annoncé dans un premier temps.

"Des attaques terroristes d'une ampleur sans précédent sont en cours dans l'agglomération parisienne. Il y a plusieurs dizaines de tués (..) c'est une horreur", a-t-il ajouté le visage marqué.

François Hollande annonce la fermeture des frontières [RTS]
François Hollande annonce la fermeture des frontières / L'actu en vidéo / 3 min. / le 14 novembre 2015

23h57

L'armée en renfort

200 soldats ont été envoyés en renfort dans les 10e et 11e arrondissements "pour participer à la sécurisation de la zone", selon le gouverneur militaire de Paris.

23h50

La Mairie de Paris appelle les habitants à rester chez eux

23h45

François Hollande va s'exprimer

Le président a fait savoir qu'il allait s'exprimer aux alentours de minuit. L'Elysée réunira un conseil des ministres exceptionnel à la même heure.

23h41

De nombreuses réactions choquées

23h26

Le parquet antiterroriste français se saisit de l'enquête

Le plan "alpha" multi-attentats a par ailleurs été lancé.

23h23

Le Premier ministre britannique David Cameron "choqué"

"Je suis choqué par les évènements de ce soir à Paris", a écrit David Cameron sur son compte twitter. "Nos pensées et nos prières vont au peuple français. Nous ferons tout ce qui est possible pour aider".

23h20

La réaction de Simonetta Sommaruga

23h17

Des coups de feu au Bataclan

Selon Le Figaro, des coups de feu sont entendus depuis 10 minutes au Bataclan, où une prise d'otages est en cours.

23h15

Les lieux des fusillades

23h10

Images du secteur du Bataclan, dans le XIe arrondissement de Paris

Dans les environs du Bataclan vers 23h00 [RTS]
Dans les environs du Bataclan vers 23h00 / L'actu en vidéo / 34 sec. / le 14 novembre 2015

23h05

Au moins 30 morts selon un nouveau bilan

Les fusillades au centre de Paris et les explosions autour du Stade de France auraient fait au moins 30 morts, selon l'AFP.

23h03

Images aux abords de la place de République bouclée par la police

Le secteur de la place de la République bouclé [RTS]
Le secteur de la place de la République bouclé / L'actu en vidéo / 20 sec. / le 14 novembre 2015

23h01

Détails sur la fusillade de Fontaine au Roi

Selon des témoins cités par les médias français, la fusillade s'est déroulée dans la rue, comme les deux précédentes. De nombreux passants, comprenant le danger, se sont réfugiés dans les commerces avoisinants.

23h00

Images à l'interieur du Stade de France après les explosions

A l'interieur du Stade de France après les explosions [RTS]
A l'interieur du Stade de France après les explosions / L'actu en vidéo / 27 sec. / le 13 novembre 2015

23h00

Prise d'otages au Bataclan

La police confirme qu'une prise d'otages est en cours dans la salle de spectacles du Bataclan, où se produisait le groupe californien Eagles Of Death Metal.

Les forces de l'ordre sont sur les lieux.

22h55

Cellule de crise au Ministère de l'intérieur

Le président français François Hollande a quitté le stade de France, où il assistait à un match de football entre la France et l'Allemagne. Il fait "actuellement un point de la situation au ministère de l'Intérieur avec tous les services concernés.

22h50

Premières images à proximité du Stade de France après les explosions

A proximité du stade de France après les explosions [RTS]
A proximité du stade de France après les explosions / L'actu en vidéo / 6 sec. / le 13 novembre 2015

22h50

Détails sur la fusillade rue Charonne

Selon des témoins, un homme en voiture a tiré des rafales durant plusieurs minutes en remontant la rue Charonne.

Les clients du restaurant "La Belle Epoque" se sont mis à terre pour se protéger.

22h50

Prise d'otages

Selon la Préfecture, une prise d'otages est en cours dans la salle de spectacle le Bataclan, dans le XIe arrondissement.

22h45

Les premières images des attaques à Paris

Les premières images des attaques à Paris [RTS]
Les premières images des attaques à Paris / L'actu en vidéo / 17 sec. / le 13 novembre 2015

22h40

18 morts

La police annonce que 18 personnes au moins on perdu la vie dans les différentes attaques qui ont touché Paris.

Selon ce premier bilan, trois personnes ont été tuées dans les environs du Stade de France et 15 personnes au Bataclan.

22h35

Explosions au Stade de France

Deux à trois explosions ont retenti au Stade de France, dans le nord de Paris, où avait lieu un match de l'équipe de France. Il pourrait s'agir d'explosions dues à des grenades.

Le président français François Hollande, présent lors du match, a été exfiltré, pendant que le public était évacué.

Les forces de l'ordre sont en nombre sur les lieux.

Le public quittant le Stade de France après les explosions. [Michel Euler]Le public quittant le Stade de France après les explosions. [Michel Euler]

22h30

Trois fusillades

Trois fusillades ont eu lieu, selon la police. L'une près de la salle de spectacle du Bataclan, une autre à la rue de la Fontaine au roi et la dernière à la rue de Charonne.

Une cellule a été mise en place au ministère de l'Intérieur. Le Raid a été mis en alerte.

22h15

Premières infos

Des premières informations indiquent qu'une fusillade à la kalachnikov s'est déroulée dans le 10ème arrondissement de Paris. Plusieurs personnes auraient été touchées.

Les tirs auraient visé la terrasse du restaurant "Le Petit Cambodge".