Modifié

L'Egypte veut creuser un nouveau canal de Suez pour renforcer son économie

Des cargos de containers empruntent le canal de Suez.
Des cargos de containers empruntent le canal de Suez.
Une nouvelle voie maritime, parallèle à l'actuel canal de Suez, a été présentée mardi par les autorités égyptiennes. Longue de 72 kilomètres, elle coûterait plusieurs milliards de dollars.

Le gouvernement égyptien souhaite creuser un nouveau canal de 72 kilomètres le long de l'actuel canal de Suez, qui relie depuis 145 ans la mer Rouge à la Méditerranée. Ce projet gigantesque estimé à plus de 4 milliards de dollars a été présenté mardi en conférence de presse à Ismailia.

Les autorités égyptiennes envisagent depuis plusieurs années de développer une nouvelle zone dans le but de favoriser la croissance du trafic et ainsi les recettes de l'Etat.

Près de 13 milliards de dollars de recettes

L'actuel canal de Suez rapporte environ 5 milliards de dollars par an à l'Etat égyptien. Une source importante de devises, mais aussi un moyen pour le nouveau président Abdel Fattah al-Sissi de faire de son pays un pôle commercial incontournable. Avec le nouveau canal, il pourrait espérer une rente annuelle de 13 milliards de dollars.

Un consortium, dont font entre autres partie l'armée égyptienne et une société d'Arabie saoudite, serait en charge des travaux de développement.

ats/gdie

Publié Modifié

Quelques chiffres

Le nouveau canal de Suez serait long de 72 kilomètres, soit 35 kilomètres de creusement, complétés par 37 kilomètres d'expansion et d'approfondissement.

Il permettrait de créer un million d'emplois. Les travaux dureraient 5 ans.

Le président al-Sissi souhaite financer le projet via les banques locales et la population égyptienne elle-même. Il demande une participation de 100 livres (environ 12 francs) à chaque citoyen.

Tracé actuel du canal de Suez