Modifié

Interview de Judith, aide-soignante vaudoise prête à la grève

Judith estime qu'elle et ses collègues ont réussi une formation et maîtrisent un métier qui mérite une valorisation équitable pour tous. Réunis en assemblée générale hier, les aides-soignants du CHUV ont refusé les propositions du gouvernement. Celui-ci est prêt à accorder, à une majorité d'entre eux, les quelque 250 francs de plus par année qu'ils revendiquent. Mais tous les aides-soignants n'en profiteront pas, et c'est ce qui les fâche.
Publié Modifié