Modifié

Téléphoner au volant va coûter plus cher à l'avenir

Un geste qui devrait coûter nettement plus cher à l'avenir. [Martin Ruetschi - Keystone]
Un geste qui devrait coûter nettement plus cher à l'avenir. [Martin Ruetschi - Keystone]
Le Conseil fédéral est prêt à punir plus sévèrement ceux qui téléphonent au volant. L'amende actuelle de 100 francs devrait ainsi "considérablement" augmenter.

Téléphoner au volant devrait coûter plus cher à l'avenir en Suisse. Suivant l'exemple français, le Conseil fédéral est prêt à revoir nettement à la hausse l'amende qui s'élève actuellement à 100 francs. Le gouvernement soutient en ce sens une motion de la conseillère nationale Maja Ingold (PEV/ZH).


La hausse de l'amende pour l'utilisation d'un téléphone sans dispositif mains libres devrait être prochainement mise en consultation, fait savoir le Conseil fédéral jeudi dans sa réponse à la motion.


Maja Ingold s'étonne de l'indulgence actuelle face à cette pratique alors que les excès de vitesse sont sanctionnés nettement plus fort et que l'alcool au volant peut entraîner un retrait de permis. La France a montré l'exemple. L'amende pour l'utilisation téléphone au volant vient de passer de 35 euros (plus deux points de permis en moins) à 135 euros et trois points.


ats/boi


Publié Modifié

Mobile au volant: mise en garde du bpa

L'inattention et la distraction arrivent en tête de liste des causes d'accidents de la route, a indiqué mardi le Bureau de prévention des accidents (bpa).

L'utilisation de téléphones portables, même en mains libres, est régulièrement impliquée dans les accidents.

En 2010, l'inattention et la distraction ont été co-responsables de 26% des accidents "avec blessés graves ou tués" (1189 blessés et 68 morts).

Le bpa recommande notamment l'augmentation du nombre de contrôles de police.

L'échange de messages au volant (SMS, tweets notamment) est "une activité extrêmement risquée", martèle le bpa.