Modifié

L'Inde achète 126 Rafale au français Dassault pour 12 milliards de dollars

Un Rafale de l’entreprise française Dassault. [Dominic Favre / Keystone]
Un Rafale de l’entreprise française Dassault. [Dominic Favre / Keystone]
L'Inde a choisi l'avion de chasse français aux dépens du Typhoon d'Eurofighter et permet à Dassault de vendre pour la première fois son Rafale à l'étranger. (156 signes)

L'Inde a décidé d'acquérir 126 avions de chasse Rafale de l'avionneur français Dassault. Ce contrat estimé à 12 milliards de dollars (11 milliards de francs) constitue le premier succès à l'exportation pour cet appareil, jusqu'ici uniquement utilisé par l'armée française. La vente reste toutefois à "finaliser", selon Paris.


L'armateur français l'a emporté face au modèle Typhoon du consortium européen Eurofighter. Le contrat stipule que l'Inde achètera directement 18 avions d'ici à fin 2012 et que les 108 autres appareils seront assemblés en Inde.


Arrêt de la production écarté

Cet appel d'offres, lancé en 2007, est l'un des plus importants du moment dans le secteur de la défense aérienne. Il avait attiré les géants mondiaux du secteur qui s'étaient livrés une féroce compétition. Le Rafale et l'avion d'Eurofighter avaient été présélectionnés en avril, plaçant hors jeu les poids lourds américains du secteur, Boeing et Lockeed Martin, le suédois Saab Gripen et le russe MiG.


Ce contrat s'il est finalisé constitue une excellente nouvelle pour l'industrie française alors que la France tentait désespérément depuis des années de vendre son avion de chasse à l'étranger. Le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, avait prévenu début janvier que la production de ces avions serait arrêtée s'il n'y avait pas de commande de l'étranger.


D'autres pays comme le Brésil ou les Emirats Arabes Unis doivent décider prochainement entre plusieurs offres, dont le Rafale. Dassault est également en contact avec le Koweït, le Qatar et la Malaisie. Quant à la Suisse, elle tout récemment fait l'objet d'une approche surprise par Dassault (lire ci-contre).


afp/pp (1655 signes)


Publié Modifié

Gripen ou Rafale pour la Suisse?

Le constructeur français n'a pas abandonné l'espoir de vendre son appareil à la Suisse, et ce malgré le choix émis en novembre dernier par les autorités fédérales de retenir son concurrent suédois Gripen. (lire: Avions de combat).

C'est la presse dominicale qui a révélé fin janvier l'assaut suisse de Dassault: 18 avions Rafale pour 2,7 milliards de francs. Soit 400 millions de francs de moins que le prix prévu pour les 22 Gripen suédois choisis en novembre dernier par le Conseil fédéral. Une économie susceptible de faire réfléchir le Parlement, à qui revient le dernier mot dans le choix des avions de combat qui seront fournis à l'armée.

Rafale, fiche technique

Le Rafale est un chasseur-bombardier, biréacteur polyvalent d'une durée de vie supérieure à 30 ans. Conçu pour l'interception, l'attaque air-sol et air-mer, la reconnaissance ou la frappe nucléaire, il doit remplacer à terme l'ensemble des appareils en service en France.

Lors de l'intervention militaire internationale en Libye en 2011, la France avait pu faire la démonstration des capacités de son appareil.