Modifié

Qualité de vie: Le Locle cède sa dernière place

Le Locle a longtemps été raillée pour sa dernière place au classement. [Gaëtan Bailly - Keystone]
Le Locle a longtemps été raillée pour sa dernière place au classement. [Gaëtan Bailly - Keystone]
Le Locle n'est plus la ville de Suisse où il fait le moins bon vivre, selon le classement publié jeudi par Bilanz. La cité horlogère neuchâteloise cède cette place peu enviable à sa collègue cantonale de Val-de-Travers. Zurich ravit la première place à Zoug.

A en croire l'étude du magazine alémanique "Bilanz", les villes romandes se distinguent cette année par une amélioration de leur classement (le bi-mensuel titre même In der Romandie lebt's sich immer besser - "On vit toujours mieux en Suisse romande").


Genève passe du 39e au 10e rang, alors que la voisine Lausanne remonte de la 41e à la 14e place. Le Locle (NE) abandonne pour sa part la lanterne rouge à la commune du Val-de-Travers (NE), à la faveur de l'élection de la cité horlogère au patrimoine de l'UNESCO.


Val-de-Travers a été créée le 1er janvier 2009 après la fusion de neuf anciennes communes: Boveresse, Buttes, Couvet, Fleurier, Les Bayards, Môtiers, Noiraigue, Saint-Sulpice et Travers. La décision de fusion avait été approuvée par votation populaire le 24 février 2008, les communes des Verrières et de la Côte-aux-Fées refusant de s'y joindre.


Zoug perd la première place

Zurich, une ville où il fait bon vivre. [Alessandro Della Bella - Keystone]Zurich, une ville où il fait bon vivre. [Alessandro Della Bella - Keystone]Selon l'étude réalisée par le cabinet de conseils Wüest & Partner pour "Bilanz", tant les célibataires que les familles bénéficient du meilleur cadre de vie à Zurich. La cité des bords de la Limmat reprend ainsi cette année la première place du classement qu'occupait Zoug en 2009 et 2010.


Selon le bi-mensuel, Zurich bénéficie d'une croissance de sa population plus dynamique que celle de Zoug et d'un secteur social plus équilibré. Lucerne conserve quant à elle le 3e rang de ce classement recensant les communes comptant plus de 10'000 habitants. Berne effectue pour sa part un bond considérable, la Ville fédérale passant du 19e au 4e rang. Emmen (LU) réalise elle la meilleure performance, celle-ci gagnant pas moins de 51 places, pour se retrouver en milieu de classement en 66e position.


Pour les personnes fortunées, Zoug, Meilen (ZH) et Wallisellen (ZH) représentent le meilleur domicile, alors que Küsnacht (ZH), Zoug et Lucerne offrent des conditions optimales pour les retraités.


Baden distinguée pour son offre culturelle

Du côté des villes comptant une population de 15'000 à 20'000 habitants, Aarau, Baden (AG) et Kloten occupent les trois premiers rang. Pour celles abritant entre 10'000 et 15'000 personnes, Wallisellen, Cham (ZG) et Meilen constituent le podium.


Baden se distingue comme la cité suisse disposant de la meilleurs offre en matière de culture et de loisirs. Les communes bâloises de Liestal et Pratteln, ont quant à elles présenté le plus fort recul au classement en perdant respectivement 41 et 46 places. Le phénomène reflète principalement les hausses des primes de caisses maladies ainsi qu'une fiscalité moins avantageuse. La ville de Bâle a elle en revanche grimpé du 25e au 9e rang.


ats/boi


Publié Modifié

Nouvelle méthode d'évaluation

Les raisons des changements intervenus d'une année sur l'autre sont à trouver dans une nouvelle méthode d'évaluation, laquelle valorise les critères "doux" tels que l'offre en matière de loisirs et de culture par rapport à d'autres données comme l'attractivité fiscale, écrit "Bilanz" dans son édition à paraître vendredi.

Pour établir le classement, onze critères ont été retenus, parmi lesquels figurent la situation du marché du travail et du logement, les offres en matière de loisirs et de culture, la mobilité et le trafic, le pouvoir d'achat et l'attractivité fiscale.

Menée pour la 6e fois, l'étude a retenu comme facteur les infrastructures en matière d'achats, alors que celui du tourisme a été écarté.