Le suivi du 2 septembre. [Keystone]
Publié Modifié

Baisse de 13% des dépenses dans la restauration depuis l'instauration du certificat Covid

- Les restaurants tirent un premier bilan de l’extension du certificat Covid, deux semaines après son introduction. La baisse des dépenses dans le secteur a atteint 13% en Suisse, selon une étude dirigée par l'Université de Saint-Gall.

- Swiss avertit ses collaborateurs non-vaccinés qu'ils risquent un licenciement. La compagnie aérienne prononcera probablement des licenciements dès janvier prochain pour les collaborateurs qui ne se seront pas fait immuniser.

- Alors que la campagne de vaccination pour la grippe saisonnière va débuter, l'Office fédéral de la santé indique qu'il n'y a pas de contre-indication à se voir administrer le vaccin contre le coronavirus en parallèle, y compris chez les plus vulnérables.

- Les tests rapides antigéniques doivent rester gratuits aussi longtemps que le certificat Covid est en vigueur, estime la commission de la Santé du Conseil national. Elle recommande au Conseil fédéral de prévoir la prise en charge des coûts des tests rapides antigéniques aussi longtemps que le certificat Covid sera exigé à l'intérieur des restaurants et lieux de loisirs.

- La Suisse compte mardi 1284 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 11 décès supplémentaires et 122 malades ont été hospitalisés.

Suivi assuré par RTSinfo

22h30

Menace sur les masques suisses

Les entreprises suisses qui se sont lancées dans la fabrication de masques chirurgicaux tirent la sonnette d’alarme. Le marché s’est replié sur les masques d’importation, essentiellement chinois, et ils ne trouvent plus assez de débouchés pour leur marchandise.

>> Lire en détail: Les fabricants suisses de masques menacés par la concurrence chinoise

>> Voir aussi les précisions d'A bon entendeur:

Les fabricants suisses de masques menacés par la concurrence chinoise [RTS]
Les fabricants suisses de masques menacés par la concurrence chinoise / L'actu en vidéo / 2 min. / le 28 septembre 2021

22h10

Une 3e dose de vaccin sera "très probablement" recommandée en Suisse

La médecin cantonale genevoise Aglaé Tardin estime qu'une troisième dose de vaccin sera à l'avenir "très probablement" recommandée en Suisse, "en tout cas pour une catégorie de la population".

L'arrivée prochaine du vaccin Johnson & Johnson devrait par ailleurs permettre aux personnes qui ont une contre-indication formelle aux vaccins à ARN messager de tout de même bénéficier d'une vaccination.

Cette alternative sera également disponible pour les autres personnes qui le souhaitent, mais la médecin cantonale souligne toutefois que le vaccin du groupe américain est "un peu moins efficace" et qu'il génère davantage d'effets secondaires.

>> L'interview complète d'Aglaé Tardin dans le 19h30:

Entretien avec la médecin cantonale genevoise Aglaé Tardin, qui fait le point sur une éventuelle troisième dose et l’arrivée de nouveaux vaccins [RTS]
Entretien avec la médecin cantonale genevoise Aglaé Tardin, qui fait le point sur une éventuelle troisième dose et l’arrivée de nouveaux vaccins / 19h30 / 3 min. / le 28 septembre 2021

21h30

Baisse de 13% des dépenses dans les bars et les restaurants

Les restaurants tirent un premier bilan de l’extension du certificat Covid, deux semaines après son introduction. La baisse des dépenses dans le secteur a atteint 13% en Suisse, selon une étude dirigée par l'Université de Saint-Gall.

Lors des deux premières semaines de septembre, 229 millions de francs ont été payés par carte dans les bars et restaurants de Suisse, contre 199 millions durant les deux semaines ayant suivi l’introduction du pass sanitaire. Cette baisse de 13% correspond à un manque à gagner avoisinant les 30 millions de francs.

"On remarque une nette baisse de fréquentation durant la semaine, le midi et le soir, de l’ordre de 30%. La baisse d’activité a été assez nette et brutale", raconte Yanik James, gérant d’un restaurant à Vétroz (VS).

Les organisations faîtières temporisent et estiment qu'il est encore trop tôt pour tirer un bilan. De leur côté, les restaurants s’attendent également à perdre de la clientèle avec la fin de la gratuité des tests.

>> Le reportage du 19h30 en Valais:

Les dépenses dans les bars et les restaurant ont diminué depuis l’imposition du certificat Covid [RTS]
Les dépenses dans les bars et les restaurant ont diminué depuis l’imposition du certificat Covid / 19h30 / 2 min. / le 28 septembre 2021

21h00

Swiss menace le personnel non vacciné de licenciement

Swiss avertit ses collaborateurs non vaccinés qu'ils risquent un licenciement. La compagnie aérienne prononcera des licenciements dès janvier prochain pour les collaborateurs qui ne se seront pas fait immuniser contre le coronavirus.

Le personnel de cockpit et de cabine qui a besoin de plus de temps pour se décider pourra s'absenter du travail durant six mois et être repris durant cette période, pour autant qu'il soit vacciné, a déclaré un porte-parole de la compagnie lundi soir. Ceux qui ne se seront pas vaccinés seront licenciés.

L'entreprise cherchera par ailleurs des solutions individuelles pour les collaborateurs qui disposeraient d'un certificat médical prouvant qu'ils ne peuvent être vaccinés, a précisé le porte-parole.

>> Ecouter le sujet du 12h30:

Un membre du personnel de cabine de Swiss dans un vol entre Genève et Londres le 15 juin 2020. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Swiss va licencier son personnel de vol non vacciné / Le 12h30 / 1 min. / le 28 septembre 2021

"Drastique mais conforme"

Actuellement, la menace de licenciement concerne moins de la moitié du personnel. Selon le porte-parole, le taux de vaccination au sein de l'entreprise est légèrement supérieur à celui de la population suisse, qui s'établit à 54,9%.

Swiss avait décrété l'obligation de vaccination le 24 août dernier, jugeant cette étape indispensable pour la stabilité des opérations. Pour pouvoir être intégré dans les plans de vol, le personnel naviguant a jusqu'au 1er décembre prochain pour être entièrement vacciné.

Le syndicat Kapers juge que l'obligation de se vacciner est une "mesure drastique", mais conforme à la convention collective de travail. Il veillera à ce que la mesure soit appliquée de manière socialement responsable, a déclaré à AWP un porte-parole.

>> La réaction de Rémy Wyler, avocat et professeur de droit du travail à l'Université de Lausanne

 

Un avion de Swiss à l'aéroport de Kloten (image d'illustration). [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
La compagnie aérienne Swiss pose un ultimatum à son personnel: interview de Rémy Wyler / Le 12h30 / 3 min. / le 28 septembre 2021

Olivier Buchhofer, directeur des opérations chez Swiss, justifie cette mesure par une organisation entre personnel vacciné et non vacciné devenue trop compliquée. "On ne pouvait plus assurer un service régulier de vol", explique-t-il, certaines destinations ou régions ne pouvant pas être desservies si le personnel n'est pas vacciné.

>> Voir aussi le sujet du 19h30:

La compagnie aérienne Swiss menace de licencier ses collaborateurs non vaccinés en janvier [RTS]
La compagnie aérienne Swiss menace de licencier ses collaborateurs non vaccinés en janvier / 19h30 / 2 min. / le 28 septembre 2021

18h00

Quelles sont les règles du télétravail à l’étranger?

Avec la démocratisation du télétravail, on peut être tenté de préférer le bord de mer à l’open-space. Ludivine Veuthey, avocate au sein de l’étude Thévoz, a expliqué dans "On en parle" quelles règles s’imposent.

Car oui, le télétravail à la plage, c’est autorisé, à condition que la situation soit clarifiée entre l’entreprise et ses salariés et salariées. Des règles s’appliquent aussi dans le domaine des assurances sociales et de la fiscalité.

>> Les détails sur ce droit du travail particulier: Télétravailler depuis l'étranger, c'est possible, mais à quelques conditions

17h00

Pourquoi n'a-t-on pas encore de médicament contre le Covid?

La recherche médicale constitue un grand espoir pour une sortie de crise sanitaire. Et depuis un an et demi, ses avancées sont très scrutées. Beaucoup se demandent pourquoi aucun médicament spécifique contre le virus n'est actuellement disponible, alors qu'un vaccin a pu rapidement être mis sur le marché.

"Cela prend d'habitude des années après l'identification d'une maladie pour trouver un traitement efficace pour la soigner. La recherche sur le Covid-19 a été très vite, mais pour avoir un médicament vraiment spécifique qui va traiter ce virus, cela prend du temps de développement", répond Oriol Manuel, infectiologue au CHUV, dans Le Point J. "L'histoire du succès du vaccin contre le Covid est liée au fait qu'il y avait déjà des années de recherches sur l'ARN", souligne-t-il.

>> Lire: Podcast - Pourquoi n'a-t-on pas encore de médicament contre le Covid-19?

>> Ecouter aussi le podcast le Point J:

Logo Le point J [RTS]RTS
Pourquoi n'a-t-on pas encore de médicament contre le Covid-19? / Le Point J / 10 min. / le 28 septembre 2021

16h00

Corrigée, la part des Suisses vaccinés totalement contre le Covid passe de 55 à 58%

Le nombre de personnes pleinement vaccinées contre le Covid-19 en Suisse a été revu à la hausse mardi par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il tient dorénavant compte des personnes guéries qui n'ont reçu qu'une dose.

>> Lire en détail: Corrigée, la part des Suisses vaccinés totalement contre le Covid passe de 55 à 58%

Entre lundi et mardi, le nombre de personnes annoncées comme entièrement vaccinées contre le Covid-19 a bondi de plus de 227'000, franchissant les 5 millions. La part de la population vaccinée est ainsi passée de 54,9% à 57,9%.

Ce bond n'est pas lié à une ruée sur les vaccins mais à une correction des données de l'OFSP, comme nous l'avions annoncé début septembre.

>> Lire: Sous-estimé, le nombre de personnes entièrement vaccinées contre le Covid va être corrigé

13h30

Plus de 1200 nouveaux cas

La Suisse compte mardi 1284 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 11 décès supplémentaires et 122 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 32'357 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 3,97%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 20'204, soit 233,71 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,75. Les patients Covid-19 occupent 23,40% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,90%.

Au total 10'404'776 doses de vaccin ont été administrées et 57,89% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 11'816'100 doses de vaccins.

Depuis le début de la pandémie, 837'767 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 10'759'554 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'687 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 32'792.

12h35

Certificat pour entrer au Palais

Le certificat Covid sera obligatoire pour accéder au Palais fédéral à Berne. Après le Conseil des Etats, le Conseil national a accepté mardi par 146 voix contre 27 et 17 abstentions - émanant des rangs de l'UDC - de modifier la loi en conséquence.

Pour permettre à la modification d'entrer en vigueur le plus vite possible, la Chambre du peuple a suivi la proposition du Conseil des Etats d'autoriser les personnes qui n'ont pas été testées, qui ne sont pas vaccinées ou qui ne sont pas guéries à entrer avec un masque.

Depuis le 13 septembre, l'obligation de présenter le pass sanitaire a été étendue. Mais la base légale actuelle ne permet pas d'obliger les élus à le présenter afin de garantir les droits des parlementaires et les droits politiques. Les coûts des tests éventuels seront pris en charge pour toutes les personnes qui doivent impérativement être présentes au Parlement.

Dès samedi en principe

La loi entrera vigueur samedi, si les deux Chambres confirment leur accord lors des votations finales de vendredi. Elle sera valable jusqu'au 1er décembre 2022. Mais la délégation administrative de l'Assemblée fédérale pourra décider d'y mettre un terme de manière anticipée.

Les mesures de protection seront levées. Les parlementaires siégeront sans porter le masque s'ils ont le certificat et les parois en plexiglas seront enlevées. Les élus sans pass sanitaire pourront aussi voter à distance.

11h15

Prise en charge des tests jusqu'à fin novembre?

La commission de la santé du Conseil des Etats se montre moins exigeante que celle du National en matière de prise en charge des tests rapides anti-Covid. Elle suggère au Conseil fédéral d'assurer la gratuité seulement jusqu'à fin novembre.

La commission soeur du National recommande elle au gouvernement de maintenir les tests rapides antigéniques gratuits aussi longtemps que le certificat Covid est en vigueur. Elle est d'avis qu'on ne peut pas imposer une obligation vaccinale.

La commission du Conseil des Etats estime elle qu'un maximum de personnes doit se faire vacciner pour que la Suisse sorte de la pandémie. Pour ce faire, il faut des efforts supplémentaires allant dans ce sens, ont indiqué mardi les services du Parlement. Les cantons doivent en particulier mettre sur pied davantage d'offres faciles d'accès.

Quant au coût des tests, elle émet par 7 voix contre 4 une simple suggestion au Conseil fédéral afin qu'il prenne en charge les coûts des tests rapides antigéniques jusqu'à fin novembre.

Le Conseil fédéral prendra une décision vendredi. La semaine dernière, il a indiqué qu'il tenait à mettre un terme à la gratuité des tests à moyen terme.

11h00

Pétition contre la "propagande vaccinale"

Les Amis de la Constitution ont déposé mardi à Berne une pétition contre la "déresponsabilisation des parents" et la "propagande vaccinale" auprès des enfants. Signée par plus de 59'000 personnes, elle s'oppose à ce que les enfants âgés de dix à quinze ans puissent décider par eux-mêmes s'ils veulent être vaccinés contre le coronavirus.

Avec cette pétition, l'association dit réagir à une "astuce juridique" de la Confédération. Alors que la décision concernant un tatouage ou l'achat d'un téléphone portable est soumise au consentement des parents pour les mineurs, cela n'est plus nécessaire concernant la vaccination, déplorent les pétitionnaires.

La pétition demande que le consentement des parents soit obligatoire pour la vaccination des enfants et adolescents de moins de 16 ans. De manière générale, un moratoire immédiat sur la vaccination devrait être décrété pour les moins de 16 ans.

Aucune "propagande de vaccination" ne doit par ailleurs être menée dans les écoles et les centres de formation.

08h30

Genève mise sur le bouche à oreille pour sa campagne de vaccination

Et si c'était votre voisin, votre voisine qui vous persuadait de vous faire vacciner? C'est le pari de l'Etat de Genève avec une nouvelle campagne de communication lancée lundi. Son nom: "Des Genevoises et des Genevois ont quelque chose à vous dire". Elle se base sur des témoignages individuels.

Dans 10 podcasts, des hommes et des femmes racontent les raisons qui les ont poussés à la vaccination, mais aussi leurs doutes. Une stratégie qui pourrait permettre de toucher ceux qui en ont assez des discours scientifiques, selon Julien Rilliet, consultant en communication politique.

> Le sujet de La Matinale:

Le canton de Genève mise sur les témoignages individuels pour favoriser la vaccination. [Michael Buholzer - KEYSTONE]Michael Buholzer - KEYSTONE
Genève fait le pari d'une nouvelle campagne de communication pour la vaccination anti-Covid-19 / La Matinale / 1 min. / le 28 septembre 2021

07h50

Les vaccins contre le Covid et contre la grippe sont compatibles

Le vaccin contre le Covid est-il compatible avec celui contre la grippe? La question se pose alors que la saison hivernale approche. D'autant que la Commission fédérale pour les vaccinations doit encore donner son feu vert, mais l'idée d'une troisième dose contre le coronavirus, en priorité dans les EMS, fait son chemin.

Il n’existe pas de contre-indication à se voir administrer les deux vaccins en parallèle, y compris chez les plus vulnérables. Ceux qui le veulent pourraient donc à l'avenir regrouper les deux injections, lors d'un rendez-vous médical.

> Le sujet de La Matinale:

Les vaccins contre le Covid et contre la grippe sont compatibles. [Christian Beutler - KEYSTONE]Christian Beutler - KEYSTONE
Les vaccins contre le Covid et contre la grippe sont compatibles / La Matinale / 1 min. / le 28 septembre 2021

07h40

Une commission exige la gratuité des tests aussi longtemps que nécessaire

Les tests rapides antigéniques doivent rester gratuits aussi longtemps que le certificat Covid est en vigueur, estime la commission de la Santé du Conseil national. Par 17 voix contre 7, elle recommande donc au Conseil fédéral de prévoir la prise en charge des coûts des tests rapides antigéniques aussi longtemps que le certificat Covid sera exigé à l'intérieur des restaurants, des lieux de culture et de loisirs, ainsi que lors des manifestations se déroulant à l'intérieur.

Pour la commission, cesser de financer les tests s'apparente à une forme d'obligation vaccinale détournée. Or, ça n'est pas souhaitable, juge-t-elle, même si le vaccin est essentiel pour lutter contre la pandémie.

Le gouvernement a proposé vendredi dernier de financer jusqu'à fin novembre les tests rapides antigéniques et tests PCR salivaires groupés des personnes ayant reçu une première dose de vaccin.

Elle recommande aussi aux cantons de délivrer un certificat Covid aux personnes qui prennent part à un dépistage groupé (en entreprises et dans les établissements de formation) et dont le test PCR est négatif. La décision a été prise cette fois à l'unanimité.

Le Conseil fédéral prendra sa décision vendredi.

07h20

Le certificat Covid bientôt obligatoire pour entrer au Palais fédéral

Les parlementaires fédéraux devront bientôt montrer leur certificat Covid pour entrer au Palais fédéral à Berne. Le Conseil des Etats a fait le premier pas en acceptant par 36 voix contre 6 de modifier la loi, tandis que le National doit encore se prononcer. Si celui-ci approuve la décision, les personnes de 16 ans ou plus ne pourront accéder au Palais fédéral que sur présentation d'un certificat valide.

La base légale actuelle ne permet pas d'obliger les élus et les élues à présenter un passeport sanitaire, afin de garantir les droits des parlementaires et les droits politiques. Mais d'après la commission en charge, les membres de l'Assemblée fédérale devraient être traités sur un pied d'égalité avec les autres citoyens. Le cas échéant, les mesures de protection seront levées, et la capacité d'action du Parlement sera renforcée, estime-t-elle.

>> Le suivi de la session des Chambres: Le certificat Covid devrait être bientôt obligatoire pour entrer au Palais fédéral

07h00

Confédération et cantons défendent la loi Covid-19

Le Conseil fédéral et les cantons ont défendu lundi le texte soumis au peuple le 28 novembre, qui doit notamment valider l'usage du certificat sanitaire. Selon eux, rejeter les adaptations de la loi Covid-19 compromettrait la lutte contre la pandémie.

Le fameux sésame est désormais au coeur des critiques des référendaires. Selon les "Amis de la Constitution", il divise la société en deux classes et mène vers "une dictature fasciste".

Face à ces arguments, les autorités ont appelé à regarder les faits et à ne pas "se laisser entraîner par les émotions". "La loi est l'instrument principal de nos efforts contre les conséquences sociales et économiques de la pandémie", a expliqué Guy Parmelin.

>> Les précisions du 19h30:

Les conseillers fédéraux Alain Berset et Guy Parmelin lancent la campagne du 28 novembre sur les adaptations de la loi Covid-19. Le débat s’annonce tendu [RTS]
Les conseillers fédéraux Alain Berset et Guy Parmelin lancent la campagne du 28 novembre sur les adaptations de la loi Covid-19. Le débat s’annonce tendu / 19h30 / 2 min. / le 27 septembre 2021

>> Plus de détails:  Le Conseil fédéral et les cantons défendent la loi Covid-19

"Nous serons le seul pays au monde à avoir voté deux fois sur la crise pandémique d'ici la fin de l'année", a de son coté espéré Alain Berset.

Toutefois, la question est hautement délicate et le potentiel du vote émotionnel est élevé. Car cette loi contient la prolongation des aides financières à l'économie, mais aussi et surtout la base légale pour le certificat sanitaire.

Et c'est bien cette question qui risque de cristalliser les débats, et qui inquiète les autorités. Car les 60% d'approbation de la première loi Covid-19 obtenus dans les urnes en juin, sans l'aspect du certificat sanitaire, ne laissent pas une si grande marge de manoeuvre.

>> Les explications de Forum:

Le Conseil fédéral commence sa campagne pour la votation sur la révision de la loi Covid [RTS]
Le Conseil fédéral commence sa campagne pour la votation sur la révision de la loi Covid / Forum / 3 min. / le 27 septembre 2021

06h40

Près de 55% de la population entièrement vaccinée

Du 20 septembre au 26 septembre, 201'283 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Suisse. Au total, 54,9% de la population est donc entièrement vaccinée, selon les données publiées sur le site de l'Office fédéral de la santé publique. Par contre, les injections ralentissent à nouveau.

La semaine dernière, ce taux s'élevait à  53,6% . Depuis le début de la campagne de vaccination, 10'377'115 doses de vaccin ont été administrées. 4'749'264 personnes ont reçu deux doses de sérum et 878'587 jusqu'à présent une seule piqûre.

En moyenne, 28'755 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a ralenti de 9%.

06h20

Retour sur la journée de lundi

L'Office fédéral de la santé publique a fait état lundi de 3096 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures. On déplore 11 décès supplémentaires et 49 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 110'122 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 2,81%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 21'685, soit 250,85 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,74. Les patients Covid-19 occupent 25,3% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,90%.

Depuis le début de la pandémie, 836'479 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 10'727'205 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'676 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 32'686.

Le pays dénombre par ailleurs 13'480 personnes en isolement et 13'928 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine.

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au Covid-19.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus