Le suivi du 27 septembre. [Keystone]
Publié Modifié

Une commission exige la gratuité des tests Covid aussi longtemps que nécessaire

- Les tests rapides antigéniques doivent rester gratuits aussi longtemps que le certificat Covid est en vigueur, estime la commission de la Santé du Conseil national. Elle recommande au Conseil fédéral de prévoir la prise en charge des coûts des tests rapides antigéniques aussi longtemps que le certificat Covid sera exigé à l'intérieur des restaurants et lieux de loisirs.

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état lundi de 3096 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures. On déplore 11 décès supplémentaires et 49 malades ont été hospitalisés.

- Du 20 septembre au 26 septembre, 201'283 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Suisse. Au total, 54,9% de la population est donc entièrement vaccinée, selon les données publiées lundi sur le site de l'OFSP. Par contre, les injections ralentissent à nouveau.

- Le Conseil fédéral et les cantons ont défendu le texte soumis au peuple le 28 novembre, qui doit notamment valider l'usage du certificat sanitaire. Selon eux, rejeter les adaptations de la loi Covid-19 compromettrait la lutte contre la pandémie.

Suivi assuré par RTSinfo

18h15

Tension et inquiétudes avant la votation du 28 novembre

Le ministre de la Santé Alain Berset a défendu à Berne la loi révisée sur le Covid-19, sur laquelle le pays doit voter le 28 novembre. "Nous serons le seul pays au monde à avoir voté deux fois sur la crise pandémique d'ici la fin de l'année", a-t-il salué.

Toutefois, la question est hautement délicate et le potentiel du vote émotionnel est élevé. Car cette loi contient la prolongation des aides financières à l'économie, mais aussi et surtout la base légale pour le certificat sanitaire.

Et c'est bien cette question qui risque de cristalliser les débats, et qui inquiète les autorités. Car les 60% d'approbation de la première loi Covid-19 obtenus dans les urnes en juin, sans l'aspect du certificat sanitaire, ne laissent pas une si grande marge de manoeuvre.

>> Les explications dans Forum:

Le Conseil fédéral commence sa campagne pour la votation sur la révision de la loi Covid [RTS]
Le Conseil fédéral commence sa campagne pour la votation sur la révision de la loi Covid / Forum / 3 min. / le 27 septembre 2021

17h45

Une commission exige une gratuité des tests aussi longtemps que nécessaire

Les tests rapides antigéniques doivent rester gratuits aussi longtemps que le certificat Covid est en vigueur, estime la commission de la Santé du Conseil national. Par 17 voix contre 7, elle recommande donc au Conseil fédéral de prévoir la prise en charge des coûts des tests rapides antigéniques aussi longtemps que le certificat Covid sera exigé à l'intérieur des restaurants, des lieux de culture et de loisirs, ainsi que lors des manifestations se déroulant à l'intérieur.

Pour la commission, cesser de financer les tests s'apparente à une forme d'obligation vaccinale détournée. Or, ça n'est pas souhaitable, juge-t-elle, même si le vaccin est essentiel pour lutter contre la pandémie.

Le gouvernement a proposé vendredi dernier de financer jusqu'à fin novembre les tests rapides antigéniques et tests PCR salivaires groupés des personnes ayant reçu une première dose de vaccin.

Elle recommande aussi aux cantons de délivrer un certificat Covid aux personnes qui prennent part à un dépistage groupé (en entreprises et dans les établissements de formation) et dont le test PCR est négatif. La décision a été prise cette fois à l'unanimité.

Le Conseil fédéral prendra sa décision vendredi.

17h30

Le Conseil des Etats veut imposer le certificat Covid au Parlement

Les parlementaires fédéraux devront bientôt montrer leur certificat Covid pour entrer au Palais fédéral à Berne. Le Conseil des Etats a fait le premier pas en acceptant par 36 voix contre 6 de modifier la loi, tandis que le National doit encore se prononcer. Si celui-ci approuve la décision, les personnes de 16 ans ou plus ne pourront accéder au Palais fédéral que sur présentation d'un certificat valide.

La base légale actuelle ne permet pas d'obliger les élus et les élues à présenter un passeport sanitaire, afin de garantir les droits des parlementaires et les droits politiques. Mais d'après la commission en charge, les membres de l'Assemblée fédérale devraient être traités sur un pied d'égalité avec les autres citoyens. Le cas échéant, les mesures de protection seront levées, et la capacité d'action du Parlement sera renforcée, estime-t-elle.

>> Le suivi de la session des Chambres: Le certificat Covid devrait être bientôt obligatoire pour entrer au Palais fédéral

15h20

Confédération et cantons défendent la loi Covid-19

Le Conseil fédéral et les cantons ont défendu lundi le texte soumis au peuple le 28 novembre, qui doit notamment valider l'usage du certificat sanitaire. Selon eux, rejeter les adaptations de la loi Covid-19 compromettrait la lutte contre la pandémie.

Le fameux sésame est désormais au coeur des critiques des référendaires. Selon les "Amis de la Constitution", il divise la société en deux classes et mène vers "une dictature fasciste".

Face à ces arguments, les autorités ont appelé à regarder les faits et à ne pas "se laisser entraîner par les émotions". "La loi est l'instrument principal de nos efforts contre les conséquences sociales et économiques de la pandémie", a expliqué Guy Parmelin.

>> Les précisions du 19h30:

Les conseillers fédéraux Alain Berset et Guy Parmelin lancent la campagne du 28 novembre sur les adaptations de la loi Covid-19. Le débat s’annonce tendu [RTS]
Les conseillers fédéraux Alain Berset et Guy Parmelin lancent la campagne du 28 novembre sur les adaptations de la loi Covid-19. Le débat s’annonce tendu / 19h30 / 2 min. / le 27 septembre 2021

>> Plus de détails:  Le Conseil fédéral et les cantons défendent la loi Covid-19

14h55

Dix témoins genevois pour pousser à la vaccination

A Genève, dix personnes expliquent dans des petits enregistrements disponibles sur le site internet de l'Etat les raisons qui les ont poussées à se faire vacciner contre le Covid-19. Ces témoignages ont été recueillis par le Département de la sécurité, de la population et de la santé (DSPS) dans le cadre de sa campagne en faveur de la vaccination.

Les personnes qui ont accepté de parler évoquent leur conviction face au vaccin, mais aussi leurs doutes avant de faire ce choix, explique lundi le DSPS. Une exposition visible au parc des Bastions jusqu'à vendredi dresse le portrait de ces témoins. Chaque enregistrement dure environ 5 minutes.

Convaincre les hésitants

Le canton de Genève compte à ce jour un taux de vaccination de plus de 60%. Une grande partie de la population non vaccinée, principalement les personnes âgées entre 18 et 40 ans, reste encore attentiste face au vaccin, sans pour autant y être totalement opposée, note le DSPS.

Le département espère, grâce à ces témoignages convaincre une partie des hésitants à faire le pas. Il rappelle que le vaccin est le moyen le plus efficace, actuellement à disposition, pour freiner la transmission du virus "et espérer retrouver progressivement une vie sans mesures sanitaires contraignantes".

14h30

Le canton de Vaud veut faciliter encore la vaccination

Le canton de Vaud poursuit ses efforts pour faciliter la vaccination contre le Covid-19. Trois centres d'injection sans rendez-vous sont mis sur pied temporairement à Aigle, Aubonne et Orbe.

Toutes les personnes âgées de 16 ans ou plus et n'ayant pas été testées positives au coronavirus dans les quatre semaines précédentes peuvent se présenter spontanément dans ces sites de proximité, a communiqué l'Etat de Vaud. Elles pourront y recevoir une première dose et s'inscrire sur place pour la deuxième.

Autres actions sans rendez-vous

A Aigle, la structure est ouverte depuis ce lundi à côté de la gare, de 12h00 à 20h00, jusqu'au 1er octobre. A Orbe, c'est la salle du Casino qui sera réquisitionnée, du 4 au 8 octobre, de 09h00 à 18h00. A Aubonne, les piqûres seront effectuées dans l'entrée principale du magasin de meubles Ikea, du 11 au 13 octobre de 10h00 à 19h00 et les 14 et 15 octobre de 13h00 à 21h00.

Cette opération fait suite à d'autres actions de proximité menées dans le canton, par exemple au Flon, à Lausanne. La vaccination sans rendez-vous est aussi possible dans des structures fixes, comme au vaccinodrome de Beaulieu à Lausanne ou au Centre Covid-19 de l'Ensemble hospitalier de la Côte, à Morges.

13h55

Près de 55% de la population entièrement vaccinée

Du 20 septembre au 26 septembre, 201'283 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Suisse. Au total, 54,9% de la population est donc entièrement vaccinée, selon les données publiées sur le site de l'Office fédéral de la santé publique. Par contre, les injections ralentissent à nouveau.

La semaine dernière, ce taux s'élevait à  53,6% . Depuis le début de la campagne de vaccination, 10'377'115 doses de vaccin ont été administrées. 4'749'264 personnes ont reçu deux doses de sérum et 878'587 jusqu'à présent une seule piqûre.

En moyenne, 28'755 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a ralenti de 9%.

13h45

Quelque 3100 nouveaux cas répertoriés en trois jours

L'Office fédéral de la santé publique a fait état lundi de 3096 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures. On déplore 11 décès supplémentaires et 49 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 110'122 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 2,81%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 21'685, soit 250,85 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,74. Les patients Covid-19 occupent 25,3% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,90%.

Depuis le début de la pandémie, 836'479 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 10'727'205 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'676 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 32'686.

Le pays dénombre par ailleurs 13'480 personnes en isolement et 13'928 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine.

11h00

Genève arrangeant avec les chaufferettes à bois sur les terrasses

Le canton de Genève sera relativement arrangeant, cet hiver, en ce qui concerne l'utilisation de chaufferettes à bois sur les terrasses des établissements publics en raison de la crise sanitaire. Le département du territoire a annoncé suspendre, à titre exceptionnel, le contrôle de certaines exigences légales.

"Au vu des difficultés économiques rencontrées par les milieux de la restauration, nous souhaitons privilégier la convivialité et permettre à la population genevoise de profiter plus longtemps des terrasses", a expliqué dans un communiqué le conseiller d'Etat Antonio Hodgers.

Les équipements de chauffage à bois devront cependant respecter les dispositions applications au combustible, avec l'emploi de bois naturel, uniquement. De plus, en cas de pic de pollution aux particules fines, avec atteinte du seuil d'urgence, ces installations "ne pourront être employées".

Le chauffage de terrasses extérieures tombe sous l'appellation de "chauffage d'endroit ouvert". Ce type de chauffage doit se faire entièrement à partir d'énergies renouvelables ou de rejets de chaleur. Diverses solutions existent pour respecter la loi, comme le biogaz, le bioéthanol liquide ou le bois naturel.

09h00

Faudra-t-il présenter le pass sanitaire pour skier cet hiver?

La question du pass sanitaire pour pratiquer les sports d'hiver se pose de plus en plus. Le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé Lukas Engelberger a ainsi affirmé début septembre qu'il souhaitait rendre obligatoire le certificat Covid pour accéder aux pistes, suivant ainsi la ligne imposée cette semaine par le gouvernement autrichien.

De leur côté, la plupart des domaines skiables ne veulent pas en entendre parler. A Téléverbier, par exemple, on souhaite plutôt reconduire les conditions posées pour l’ouverture des stations l’hiver dernier: port du masque et respect des gestes barrières.

>> Les précisions du 19h30:

Le certificat covid sera-t-il le sésame pour skier? De nombreux domaines skiables n'en veulent pas. Le débat fait rage. [RTS]
Le certificat covid sera-t-il le sésame pour skier? De nombreux domaines skiables n'en veulent pas. Le débat fait rage. / 19h30 / 2 min. / le 25 septembre 2021

07h20

Les cantons s'organiseraient pour une troisième dose dans les EMS

Les cantons seraient en train de se préparer à une troisième injection de vaccin contre le Covid-19. La priorité serait donnée aux maisons de retraite, selon Michael Jordi, secrétaire général de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé.

Interviewé dans la NZZ am Sonntag, le membre de la CDS ne s'attend pas à des infrastructures aussi grandes que pour les précédentes doses de vaccin contre le coronavirus.

"Si la recommandation d'une troisième vaccination est faite, ce ne sera pas pour toutes les personnes de plus de 65 ans, mais pour un groupe plus restreint de personnes. L'accent est donc mis sur les maisons de retraite. Les vaccinations peuvent y être effectuées sur place ou avec des équipes mobiles", indique Michael Jordi.

Il souligne cependant que la stratégie de vaccination en Suisse se concentre encore principalement sur l'injection des premières doses.

Selon le journal zurichois, des foyers de coronavirus apparaissent à nouveau dans les EMS, bien que des résidents aient déjà été vaccinés deux fois.

>> Lire aussi: Les cantons s'organiseraient pour une troisième dose de vaccin dans les EMS

07h00

3000 personnes ont défilé à Uster samedi

Quelque 3000 opposantes et opposants aux mesures en vigueur contre le Covid, dont les "Freiheits-Trychlern" et le groupe "Mass-Voll", ont bruyamment manifesté samedi dans les rues d'Uster (ZH). L'événement était autorisé par la police et s'est déroulé sans violence.

En début de manifestation, une oratrice a déclaré que les "extrémistes de droite ne sont pas tolérés." Tous ne sont pas des anti-vaccins, mais plutôt des opposants aux mesures, a-t-elle ajouté.

Dans le cortège, on pouvait constater les habituelles critiques adressées au conseiller fédéral Alain Berset ainsi que des banderoles contre "l'obligation vaccinale".

Plusieurs contre-manifestants sont apparus sur le parcours. On pouvait également lire "Uster est vaccinée" sprayé sur des murs. Des habitants ont affiché une banderole: "A cause de gens comme vous, il n'y pas de marché à Uster cette année."

>> Lire aussi: Quelque 3000 personnes défilent à Uster (ZH) contre les mesures anti-Covid

06h40

Les annonces du Conseil fédéral vendredi

Le Conseil fédéral a annoncé vendredi la prolongation de dix jours, jusqu’au 10 octobre, de la prise en charge des coûts des tests. Il a aussi annoncé que les personnes qui ont déjà reçu une première dose de vaccin pourront continuer à se faire dépister gratuitement jusqu'à fin novembre 2021 en vue de se procurer un certificat Covid.

Les démarches pour obtenir un certificat Covid suisse pour les personnes vaccinées à l'étranger seront simplifiées. Le Conseil fédéral a décidé de mettre en place une plateforme électronique centralisée.

En prolongeant la gratuité des tests de dix jours, le gouvernement "ne change pas de cap", mais a décidé de "montrer une certaine flexibilité", a déclaré Alain Berset.

>> L'intervention d'Alain Berset lors de la conférence de presse:

Berset24 [RTS]
L'intervention d'Alain Berset lors de la conférence de presse du vendredi 24 septembre 2021 / L'actu en vidéo / 10 min. / le 24 septembre 2021

Le ministre de la Santé a souligné que la situation sanitaire ne permet pas encore d'envisager un relâchement des mesures. "Nous prenons aujourd'hui un certain risque. La situation peut encore changer."

Alain Berset a également rappelé que, malgré la volonté du Conseil fédéral de se montrer flexible, les tests "ne freinent pas l'évolution de la pandémie". Et de marteler que "c’est grâce au vaccin que nous sortirons de la crise. On voit un lien direct entre l’incidence et le taux de vaccination dans les cantons. C’est une preuve, le vaccin est efficace".

>> Les précisions du 19h30:

Le Conseil fédéral décide de prolonger la gratuité des tests Covid jusqu’au 10 octobre, mais pas davantage. Une pression supplémentaire pour les non-vaccinés [RTS]
Le Conseil fédéral décide de prolonger la gratuité des tests Covid jusqu’au 10 octobre, mais pas davantage. Une pression supplémentaire pour les non-vaccinés / 19h30 / 2 min. / le 24 septembre 2021

>> Le détail des mesures annoncées vendredi: Crise du Covid: les nouvelles annonces du Conseil fédéral dans le détail

06h20

Les derniers chiffres

L'Office fédéral de la santé publique a fait état vendredi de 1502 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplorait 15 décès supplémentaires et 59 malades ont été hospitalisés.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 23'881, soit 276,25 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,82. Les patients Covid-19 occupent 23,90% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,10%.

Au total. 10'312'971 doses de vaccin ont été administrées et 54,57% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 11'816'100 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 6'129'834 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 833'383 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 10'616'632 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'665 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 32'633.

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au Covid-19.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus