Banner du 24 septembre 2021. [Keystone]
Publié Modifié

Le monde estudiantin "déçu" par la fin de la gratuité des tests Covid

- Le Conseil fédéral a décidé de prolonger de dix jours, jusqu’au 10 octobre, la prise en charge des coûts des tests. Il a aussi annoncé que les personnes qui ont déjà reçu une première dose de vaccin pourront continuer à se faire dépister gratuitement jusqu'à fin novembre 2021 en vue de se procurer un certificat Covid.

- Invité dans Forum, Thierry Schiffmann, membre du comité exécutif de la Fédération des étudiantes et étudiants neuchâtelois, estime que la prolongation de la gratuité des tests n'est pas suffisante. "Sans dépister régulièrement la communauté universitaire, on empêche un certain nombre de personnes d'avoir accès aux études." Une différence de traitement est souhaitable entre activités de loisirs et études, estime le représentant.

- Les démarches pour obtenir un certificat Covid suisse pour les personnes vaccinées à l'étranger seront simplifiées. Le Conseil fédéral a décidé vendredi de mettre en place une plateforme électronique centralisée.

- La Confédération a besoin de 1,6 milliard de francs supplémentaires pour faire face à la pandémie de coronavirus, a aussi demandé le Conseil fédéral. Le Parlement devra donner son aval.

- La police a à nouveau utilisé des canons à eau et des balles en caoutchouc contre des participants à une manifestation contre les mesures anti-Covid à Berne jeudi soir. Au total, environ 800 personnes ont pris part à la manifestation non autorisée qui s'est déroulée sous tension mais sans débordements.

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état vendredi de 1502 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore 15 décès supplémentaires et 59 malades ont été hospitalisés.

Suivi assuré par RTSinfo

21h00

La ligne du Conseil fédéral reste ferme malgré des concessions

Le Conseil fédéral a décidé de prolonger la gratuité des tests d'une dizaine de jours. Un délai est ainsi accordé aux personnes non-vaccinées, même si la ligne reste ferme: dès le 11 octobre, ces personnes devront assumer elles-mêmes les coûts.

>> Voir le reportage du 19h30:

Le Conseil fédéral décide de prolonger la gratuité des tests Covid jusqu’au 10 octobre, mais pas davantage. Une pression supplémentaire pour les non-vaccinés [RTS]
Le Conseil fédéral décide de prolonger la gratuité des tests Covid jusqu’au 10 octobre, mais pas davantage. Une pression supplémentaire pour les non-vaccinés / 19h30 / 2 min. / le 24 septembre 2021

Le Conseil fédéral en position d'équilibriste

En accordant ce délai, le Conseil fédéral se retrouve dans une position d'équilibriste. Le gouvernement doit en effet jongler avec au moins trois paramètres.

Il doit d'abord surveiller la situation sanitaire pour éviter la surcharge des hôpitaux. Ensuite, le Conseil fédéral doit faire face à une contestation grandissante d'une partie de la population depuis l'introduction du certificat Covid. Finalement, il doit veiller au respect du principe d'égalité en faisant en sorte que chacun et chacune soient traités de la même manière.

>> L'analyse de Rouven Gueissaz dans le 19h30:

Prolongation de la gratuité des tests Covid jusqu'au 10 octobre seulement: l'analyse de Rouven Gueissaz [RTS]
Prolongation de la gratuité des tests Covid jusqu'au 10 octobre seulement: l'analyse de Rouven Gueissaz / 19h30 / 1 min. / le 24 septembre 2021

19h00

Les sites de loisirs s'unissent pour faire face à la crise

Les parcs et sites de loisirs souffrent particulièrement de la pandémie. Pour défendre leurs intérêts, onze d'entre eux se sont regroupés au sein de la Fédération suisse des sites de loisirs, dont font notamment partie Chaplin's World, la Maison Cailler ou Aquaparc.

Anthony Heim, directeur du groupe Fun Planet et membre du bureau du comité de cette nouvelle fédération, explique dans Forum que les parcs de loisirs ont de la peine à garder la tête hors de l'eau.

"Nous avons perdu des centaines, voire des millions de francs depuis le début de la crise. Et on voit que ce n'est toujours pas fini, avec le pass sanitaire qui a un impact négatif sur la fréquentation de nos sites."

>> L'interview complète d'Anthony Heim dans Forum:

Les sites de loisirs souffrent des effets de la crise sanitaire (vidéo) [RTS]
Les sites de loisirs souffrent des effets de la crise sanitaire (vidéo) / Forum / 5 min. / le 24 septembre 2021

18h30

Tests payants: "L'ensemble de la communauté universitaire est déçue"

Le certificat Covid et la fin de la gratuité des tests posent la question de la garantie du libre-accès aux études au sein des Hautes écoles. Thierry Schiffmann, membre du comité exécutif de la Fédération des étudiantes et étudiants neuchâtelois, estime dans Forum que la prolongation de la gratuité des tests n'est pas suffisante.

"L'ensemble de la communauté universitaire est déçue. Ce ne sont pas seulement les étudiants qui sont prétérités, mais les enseignants aussi. L'ensemble de la communauté a de la peine à faire son travail, d'une part étudier et d'autre part enseigner", dénonce-t-il.

Une différence de traitement est également souhaitable entre activités de loisirs et études, estime le représentant. "Sans dépister régulièrement la communauté universitaire, on empêche un certain nombre de personnes d'avoir accès aux études, ce qui est quand même quelque chose de différent que de pouvoir accéder à des activités culturelles ou festives", fait valoir Thierry Schiffmann.

>> L'interview de Thierry Schiffmann dans Forum:

Les étudiants désapprouvent les tests payants: l’interview de Thierry Schiffmann (vidéo) [RTS]
Les étudiants désapprouvent les tests payants: l’interview de Thierry Schiffmann (vidéo) / Forum / 8 min. / le 24 septembre 2021

18h00

Pierre-Alain Schnegg: "Je soutiens la fermeté du Conseil fédéral"

En prolongeant la prise en charge des tests de dépistage Covid jusqu'au 10 octobre, le Conseil fédéral montre un peu de flexibilité, mais maintient son cap pour l'essentiel. Cette décision a été prise malgré l'opposition dans la rue et la demande de la plupart des partis politiques de maintenir la gratuité des tests.

Pierre-Alain Schnegg, conseiller d'Etat bernois en charge de la santé et UDC, explique dans Forum qu'il soutient cette fermeté du Conseil fédéral tout en saluant la flexibilité laissée aux personnes qui veulent se faire vacciner.

"C'est une manière de faire prendre conscience des responsabilités de chacun face à cette pandémie. Et j'aimerais rappeler ici que si nos parents, grands-parents ou arrière-grands-parents avaient réagi de la même manière, on se battrait encore contre la tuberculose, la variole, la polio."

>> L'interview complète de Pierre-Alain Schnegg dans Forum:

Le Conseil fédéral prolonge de 10 jours la gratuité des tests Covid (vidéo) [RTS]
Le Conseil fédéral prolonge de 10 jours la gratuité des tests Covid (vidéo) / Forum / 6 min. / le 24 septembre 2021

16h15

Plus de 7500 déclarations d'effets indésirables après la vaccination

Sur quelque 10 millions de doses de vaccins injectées en Suisse, 7571 ont donné lieu à une déclaration d'effets indésirables jusqu'au 21 septembre. La majorité (65,6%) de ces effets n'étaient pas grave.

Les personnes concernées étaient âgées en moyenne de 54,4 ans et parmi elles, 16,4% avaient 75 ans ou plus, indique vendredi Swissmedic. Dans les cas considérés comme graves (34,4%), l'âge moyen était de 57,1 ans.

Majorité de femmes

Dans les déclarations faisant état de décès concomitant à la vaccination, la moyenne s’établissait à 80,1 ans. Dans 145 de ces cas graves, l’on a dû déplorer le décès de la personne vaccinée après un laps de temps plus ou moins long. Malgré la concordance temporelle, rien n’indique concrètement que le vaccin est à l’origine du décès.

La majorité des déclarations concernaient des femmes. Près des deux tiers des déclarations (67%) concernaient le vaccin Moderna et 31,3% celui de Pfizer/BioNTech.

Ces déclarations ne modifient pas le profil bénéfice-risque positif des vaccins contre le Covid-19 utilisés en Suisse, souligne Swissmedic.

16h00

L'USAM, Travail.Suisse et HotellerieSuisse en veulent davantage

L'Union suisse des arts et métiers (USAM) n'est que partiellement satisfaite de la décision du Conseil fédéral de prolonger la gratuité des tests.

"Tant que l'obligation du certificat sanitaire existe, les tests doivent rester gratuits", écrit la faîtière de l'économie dans un communiqué. Sans quoi une partie de la population se verra systématiquement exclue et les entreprises continueront de voir leurs ventes diminuer. L'USAM demande la fin du pass sanitaire.

La faîtière syndicale Travail.Suisse pense elle aussi qu'avec l'obligation du certificat sanitaire, "il est justifié de continuer à couvrir les coûts des tests". Elle indique d'ores et déjà qu'elle demandera à l'issue de la consultation une prolongation des délais de gratuité décidés par le Conseil fédéral.

Même avis pour HotellerieSuisse, qui continuera d'exiger des tests gratuits tant que l'obligation de pass sanitaire s'applique. Les tests pris en charge par la Confédération et l'obtention de certificats temporaires allègent au final les difficultés pour le secteur du tourisme, malgré la nécessité du pass sanitaire.

15h30

Les partis divisés sur le prolongement de la gratuité des tests

Juste pour les uns, trop molle pour les autres, la décision du Conseil fédéral de garder les tests gratuits pendant encore un certain temps divise les partis. Le PLR apparaît seul dans son combat pour mettre immédiatement fin à la gratuité.

Dans un communiqué, les Verts évoquent une "demi-mesure" du Conseil fédéral. "Les tests Covid doivent rester gratuits pour toutes et tous", note la conseillère nationale vaudoise Léonore Porchet, citée dans le texte. "Il faut qu'un maximum de personnes puissent continuer à se faire tester", selon les Verts, qui rappellent le soutien majoritaire à la gratuité au Parlement comme dans l'opinion.

Pour le PS non plus, la proposition du Conseil fédéral ne va pas assez loin. Les tests doivent rester gratuits, en particulier pour les moins de 25 ans, demande le parti, contacté par Keystone-ATS. "La vaccination est le seul moyen de sortir de la crise" et "de parvenir petit à petit au retrait du pass sanitaire", complète le PS.

Le PLR déçu

Le Centre salue pour sa part le fait que les tests restent gratuits quelques jours encore pour tout le monde et plus d'un mois encore pour les vaccinés ayant reçu une dose. "Cela laisse le temps nécessaire pour prendre rendez-vous pour la vaccination", écrit le parti sur son compte Twitter. Même son de cloche du côté des Vert'libéraux, qui saluent ce gain de temps pour la piqûre via son président Jürg Grossen.

Quant au PLR, qui souhaite mettre fin à la gratuité des tests, il se dit "déçu" de la décision du Conseil fédéral. "Les tests pour les personnes asymptomatiques doivent être facturés à partir d'octobre", écrit le parti sur son compte Twitter. Il demande au gouvernement "de veiller au moins à ce que, dès la fin novembre, les coûts des tests ne soient plus à la charge de la collectivité".

Les cantons prudents

L'UDC déplore elle que les gens qui ne veulent pas se faire vacciner devront payer eux-mêmes les coûts des tests dès le 11 octobre s'ils ne veulent pas être exclus de la vie sociale et éducative. "Une charge financière inacceptable", surtout pour les jeunes et les bas revenus, selon le parti. La faute à l'obligation du certificat, mesure "arbitraire et discriminatoire envers de larges couches de la population".

La Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) n'a pas souhaité faire de commentaires pour l'instant, les cantons ayant jusqu'à mardi pour se prononcer. La CDS écrit cependant qu'une fois toutes les personnes volontaires vaccinées, "ce ne doit plus être à la collectivité d'assumer les coûts des tests pour les non-vaccinés".

15h05

Soutien du Conseil fédéral pour le pass sanitaire sous la coupole

Le gouvernement soutient la proposition visant à rendre le certificat Covid obligatoire pour accéder au Palais fédéral dès octobre. Avec cette mesure, les Chambres fédérales soutiennent la lutte contre la pandémie, se félicite-t-il.

Dans un avis publié vendredi, le Conseil fédéral juge "proportionné" que l'obligation de présenter un certificat touche aussi les conseillères et conseillers fédéraux et les collaborateurs et collaboratrices de l'administration fédérale qui les accompagnent ou participent à des séances d'organes parlementaires.

Le gouvernement ne se prononce en revanche pas sur une proposition visant à rendre obligatoire la présentation d'un certificat pour les séances d'organes parlementaires hors du Palais fédéral. Selon lui, il appartient au Parlement de décider de limiter l'obligation du pass sanitaire au Palais fédéral ou de l'étendre à d'autres séances.

Actuellement, la loi sur le Parlement ne permet pas d'obliger les élus à présenter un certificat Covid afin de garantir les droits politiques. Il est donc nécessaire d'édicter une base légale pour qu'ils le fassent. Le Conseil des Etats se prononcera lundi sur ce projet, le National mardi.

14h40

Alain Berset: "Nous avons décidé de montrer une certaine flexibilité"

Alain Berset, le 8 septembre 2021.  [MARCEL BIERI - KEYSTONE]Alain Berset, le 8 septembre 2021. [MARCEL BIERI - KEYSTONE]Le Conseil fédéral a présenté à la presse ses réflexions sur la stratégie concernant les tests de dépistage contre le Covid-19.

En prolongeant la gratuité des tests de dix jours, le gouvernement "ne change pas de cap", mais a décidé de "montrer une certaine flexibilité", a déclaré Alain Berset.

Le ministre de la Santé a souligné que la situation sanitaire ne permet pas encore d'envisager un relâchement des mesures. "Nous prenons aujourd'hui un certain risque. La situation peut encore changer."

Alain Berset a également rappelé que, malgré la volonté du Conseil fédéral de se montrer flexible, les tests "ne freinent pas l'évolution de la pandémie". Et de marteler que "c’est grâce au vaccin que nous sortirons de la crise. On voit un lien direct entre l’incidence et le taux de vaccination dans les cantons. C’est une preuve, le vaccin est efficace".

>> L'intervention d'Alain Berset lors de la conférence de presse:

Berset24 [RTS]
L'intervention d'Alain Berset lors de la conférence de presse du vendredi 24 septembre 2021 / L'actu en vidéo / 10 min. / le 24 septembre 2021

Des coûts importants

Les discussions au sein du gouvernement ont été "approfondies", reconnaît le Conseil fédéral, mais "il n’est pas explicable de faire porter à la collectivité les coûts des tests" pour des personnes qui ne veulent pas se faire vacciner, juge Alain Berset.

Les coûts des tests liés à l'introduction du certificat Covid et la prolongation de la gratuité des tests au 10 octobre font grimper la facture à 160 millions de francs, estime le gouvernement. Auxquels s'ajouteront 120 millions de francs pour les tests gratuits des personnes ayant reçu une première dose de vaccin d'ici fin novembre.

La semaine dernière, 600'000 tests ont été effectués pour des certificats Covid. Pendant la saison froide, ce nombre devrait passer à 1 million par semaine. Si le financement du test était prolongé indéfiniment, il en résulterait environ 47 millions de francs par semaine à la charge de la Confédération.

Possible levée de l'obligation du pass

Si la situation reste stable ou est sous contrôle, "il est envisageable de lever partiellement l'obligation de certificat en octobre", selon Alain Berset. Les critères comme le taux de vaccination et la surcharge des hôpitaux sont analysés. Un taux particulièrement élevé de vaccination est nécessaire pour lever les mesures anti-Covid.

Le ministre de la Santé reste toutefois prudent. Avec les jours froids, "on attend une augmentation des cas", a abondé Patrick Mathys, chef de section Gestion de crise et collaboration internationale de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

14h20

Démarches simplifiées pour les personnes vaccinées à l'étranger

Les démarches pour obtenir un certificat Covid suisse pour les personnes vaccinées à l'étranger seront simplifiées. Le Conseil fédéral a décidé vendredi de mettre en place une plateforme électronique centralisée.

Cette plateforme permettra aux personnes entrant en Suisse de télécharger les informations et les documents nécessaires. Les touristes immunisés avec un produit admis par l'agence européenne des médicaments pourront ainsi participer à la vie sociale, estime le Conseil fédéral.

La plateforme électronique sera probablement accessible dès le 11 octobre. Le délai transitoire pour l'utilisation des certificats directement lisibles sera prolongé de deux semaines, jusqu'au 24 octobre. Cela laisse le temps à chaque personne entrant en Suisse d'obtenir un certificat. Les cantons restent responsables de vérifier les documents présentés. Ce sont eux qui établiront les certificats. Le Conseil fédéral a mis en consultation ce projet jusqu'au 28 septembre.

Les personnes qui ont été vaccinées avec un produit qui figure uniquement sur la liste de l'OMS ne peuvent obtenir un certificat suisse que si elles résident sur le territoire helvétique. Elles doivent se présenter personnellement au centre de contact de leur canton de résidence.

14h15

Les tests Covid seront gratuits jusqu’au 10 octobre

Le Conseil fédéral a décidé de prolonger de dix jours, jusqu’au 10 octobre, la prise en charge des coûts des tests. Il a aussi annoncé que les personnes qui ont déjà reçu une première dose de vaccin pourront continuer à se faire dépister gratuitement jusqu’à fin novembre 2021 en vue de se procurer un certificat Covid.

Le gouvernement assure ainsi aux personnes qui ont besoin d'un peu plus de temps pour se décider à se faire vacciner de ne pas supporter des coûts à cause de l'extension de l'obligation du pass Covid. Le gouvernement met en consultation cette proposition aux cantons, aux partenaires sociaux et aux autres milieux concernés jusqu'au 28 septembre. Il prendra une décision définitive lors de sa séance du 1er octobre.

13h45

1500 nouveaux cas

L'Office fédéral de la santé publique a fait état vendredi de 1502 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore 15 décès supplémentaires et 59 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 39'473 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 3,81%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 23'881, soit 276,25 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,82. Les patients Covid-19 occupent 23,90% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,10%.

Au total. 10'312'971 doses de vaccin ont été administrées et 54,57% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 11'816'100 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 6'129'834 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 833'383 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 10'616'632 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'665 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 32'633.

Le pays dénombre par ailleurs 13'089 personnes en isolement et 13'531 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine.

12h50

Le Conseil fédéral devant la presse à 14h15

La séance du Conseil fédéral va être suivie d'une conférence de presse ce vendredi, a fait savoir le gouvernement. Le ministre de la Santé Alain Berset informera à 14h15 sur les dernières décisions concernant la situation du coronavirus.

12h05

Prudence des autorités sanitaires genevoises face à une décrue de l'épidémie

A Genève, le reflux de l'épidémie de Covid-19 s'amorce. Le canton n'enregistre plus qu'entre 60 et 80 nouvelles contaminations par jour, a indiqué la médecin cantonale Aglaé Tardin lors d'un point de presse des autorités sanitaires.

La médecin cantonale genevoise Aglaé Tardin. [Salvatore Di Nolfi - KEYSTONE]La médecin cantonale genevoise Aglaé Tardin. [Salvatore Di Nolfi - KEYSTONE]Aux HUG, 79 personnes sont actuellement hospitalisées après avoir attrapé la maladie. La situation est encore un peu tendue aux soins intensifs où se trouvent 12 patients infectés par le virus, alors qu'une capacité Covid de dix lits a été mise en place. La plupart des personnes hospitalisées sont non vaccinées.

Les autorités sanitaires genevoises font preuve de prudence malgré le recul du nombre d'infections journalière et la détente observée.

Avec l'arrivée de l'automne et la chute des températures qui obligent les gens à rester à l'intérieur, une reprise de l'épidémie n'est pas à exclure ces prochaines semaines.

Dans les écoles, la situation est rassurante. En primaire, deux classes avec 3 élèves positifs ont été signalées. Au cycle d'orientation, seule une classe avec plus de trois cas a été recensée. Il n'y a aucune classe qui a été fermée ou mise en quarantaine, a noté Aglaé Tardin.

11h40

Le Conseil fédéral demande 1,6 milliard supplémentaire

La Confédération a besoin de 1,6 milliard de francs supplémentaire pour faire face à la pandémie de coronavirus, indique vendredi le Conseil fédéral. Le Parlement devra donner son aval.

La dépense la plus importante concerne les coûts liés aux tests de dépistage du Covid-19 (1,5 milliard). L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a de son côté besoin de 46 millions supplémentaires. Un demi-million est aussi nécessaire pour assurer le stock d'éthanol.

Le gouvernement a également adopté un programme de relance pour le tourisme, qui s'étend sur plusieurs années. Quelque 17 millions sont nécessaires. Par ailleurs, le Conseil fédéral demande 25 millions de francs pour l'entretien et l'exploitation durable des forêts.

Les dépenses totales pour 2022 s'élèvent donc à 79,6 milliards de francs. Le déficit de financement se monte à 950 millions.

10h00

Pas de certificat Covid pour les députés du Grand Conseil genevois

A Genève, les députés du Grand Conseil ne devront pas présenter de certificat Covid pour participer aux séances du Parlement. Le Bureau du Grand Conseil en a décidé ainsi jeudi, estimant que la liberté de se faire vacciner ou non restait offerte à la population suisse et que ce droit valait aussi pour les élus.

L'exigence d'un pass sanitaire impliquerait aussi, selon le Bureau du Grand Conseil, la mise en place "coûteuse et compliquée" d'un dispositif de tests, ceci alors que le nombre de nouvelles contaminations est à la baisse dans la région genevoise.

Le Bureau du Grand Conseil rappelle néanmoins dans un communiqué publié vendredi que la vaccination reste "le meilleur moyen de prévention" contre le Covid-19. Le Parlement en restera à son plan de protection actuel, avec des séances sans public.

09h30

A Lausanne, le centre de tests de Beaulieu renforce son offre

Le canton de Vaud étend les horaires de son centre de tests de Beaulieu, à Lausanne. Il souhaite répondre à la "forte demande" attendue jusqu'à la fin octobre, en lien notamment avec les vacances scolaires.

Le centre de tests est désormais ouvert jeudi et vendredi (12h-20h) ainsi que samedi (9h-16h). Ensuite, du 12 au 30 octobre, l'offre sera encore renforcée du mardi au samedi.

Il est possible d'aller se faire tester sans rendez-vous. Toutefois, les personnes qui ont besoin d'un certificat Covid pour un voyage fixé à une date précise sont invitées à prendre rendez-vous pour disposer des résultats à temps, prévient l'Etat de Vaud dans un communiqué.

Il rappelle aussi que le centre de Beaulieu continue de proposer une vaccination avec ou sans rendez-vous.

09h05

Gratuité des tests Covid, un dilemme pour le Conseil fédéral

Le Conseil fédéral discute ce vendredi, lors de sa séance hebdomadaire, de la stratégie à adopter sur les tests de dépistage contre le Covid-19. En août dernier, l'exécutif avait décidé de rendre les tests payants pour les plus de 16 ans dès le 1er octobre.

Cette mesure a suscité de très vives critiques, au point d'obliger le Conseil fédéral à se pencher à nouveau sur la question. Néanmoins, malgré la pression, les chances qu'il revienne sur sa décision sont maigres. Le gouvernement pourrait en revanche s'entendre sur une solution intermédiaire.

Plusieurs options sont discutées, comme prolonger la gratuité de quelques semaines ou maintenir les dépistages gratuits pour les primo-vaccinés attendant leur seconde dose. D'autres imaginent accorder à la population un quota de tests offerts par mois ou encore rembourser les tests pour les jeunes de plus de 16 ans.

>> Les explications de La Matinale:

Une personne prépare un test antigénique rapide PCR pour tracer le Covid-19 à Genève, en novembre 2020. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Gratuité des tests Covid, un dilemme pour le Conseil fédéral / La Matinale / 1 min. / le 24 septembre 2021

08h45

Nouveaux critères d'admission en cas de surcharge des soins intensifs

L'Académie suisse des sciences médicales a mis à jour les critères permettant aux médecins de choisir quels patients sauver en cas de saturation des soins intensifs dans les hôpitaux. La durée prévisible du séjour est désormais clairement mentionnée.

Lorsque les places manquent, une personne en soins intensifs pendant trois semaines "occupe la même place que trois patients qui prennent chacun une semaine", explique Samia Hurst, professeure d'éthique biomédicale à l'Université de Genève.

Ainsi, "lorsque la situation est tendue, on sauve plus de vies en privilégiant des personnes dont on peut prédire qu'elles seront plus vite ressorties des soins intensifs", ajoute la spécialiste.

L'objectif reste de sauver autant de vies que possible, sans discrimination sur l'âge, le sexe, l'handicap, le statut social ou encore le statut vaccinal.

>> Le sujet de La Matinale:

Le personnel soignant sera-t-il contraint d'envisager de trier les patients arrivant aux soins intensifs? [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Nouveaux critères d'admission en soins intensifs établis en matière de tri / La Matinale / 1 min. / le 24 septembre 2021

08h30

Le pass sanitaire nuit à la santé mentale des moins de 25 ans

Le certificat Covid ne devrait pas être obligatoire avant 25 ans, estime l'Association faîtière suisse pour l'animation socioculturelle enfance et jeunesse (AFAJ). Selon elle, les jeunes et les enfants souffrent déjà assez de la situation de pandémie et des restrictions actuelles.

Les activités et les offres pour les jeunes sont éminemment importantes sur le plan du développement psychologique. L'association demande également la gratuité des tests au-delà du 1er octobre pour cette catégorie de la population.

"La santé psychique des jeunes est considérablement touchée. Beaucoup de jeunes sont en transition entre l'école et la vie d'adulte" et cette situation les touche particulièrement "dans une phase vulnérable" de leur vie, avance Rahel Müller, présidente de l'AFAJ, qui regrette que les mesures sanitaires soient dirigées "uniquement en direction de la santé physique".

>> Les propos de Rahel Müller dans La Matinale:

Un certificat Covid scanné en Suisse le 25 juillet 2021. [Ennio Leanza - Keystone]Ennio Leanza - Keystone
Le pass sanitaire doit s'appliquer dès 25 ans, estime une association / La Matinale / 1 min. / le 24 septembre 2021

08h15

A Berne, une manifestation sous tension mais sans débordements

Environ 800 personnes au total ont pris part à une manifestation non autorisée contre les mesures anti-Covid. Au départ, la police avait toléré un cortège entre la gare et la vieille ville. Les opposants aux mesures ont défilé dans les rues, dans l'effervescence des ventes du jeudi soir, en scandant "liberté". Beaucoup portaient des fleurs en signe de résistance pacifique.

>> Les explications de Forum sur le dispositif policier déployé en vue de la manifestation:

Manifestation anti-mesures Covid: importante présence policière à Berne [RTS]
Manifestation anti-mesures Covid: importante présence policière à Berne / Forum / 2 min. / le 23 septembre 2021

>> Le point sur la situation dans le 19h30 avec Rouven Gueissaz:

Manifestation à Berne: le point sur la situation avec Rouven Gueissaz [RTS]
Manifestation à Berne: le point sur la situation avec Rouven Gueissaz / 19h30 / 1 min. / le 23 septembre 2021

Des engins pyrotechniques ont été déclenchés et des projectiles lancés sur des agents, a indiqué la police. En réponse, celle-ci a tiré des balles en caoutchouc et plusieurs canons à eau ont été utilisés après 21h lorsque les manifestants ont tenté de se diriger vers le Palais fédéral.

>> En lire plus: La police repousse des opposants aux mesures Covid autour du Palais fédéral

Plusieurs personnes ont tenté de franchir une barrière devant le bâtiment avant d'être repoussées, selon la police. Pendant un court instant, des scènes chaotiques ont eu lieu dans les environs de la gare.

Aucune victime n'a été signalée. Plusieurs ambulances ont été déployées dans la soirée.

>> Le reportage du 19h30 au début de la manifestation:

Berne retient son souffle avant de savoir si les manifestants braveront l'interdit. [RTS]
Berne retient son souffle avant de savoir si les manifestants braveront l'interdit. / 19h30 / 2 min. / le 23 septembre 2021

La manifestation s'est terminée autour de 22h et la capitale a pu retrouver son calme. Les manifestants ont été dispersés en fin de la soirée.

Treize personnes ont été emmenées au poste de police pour un complément d'enquête, selon la police cantonale bernoise. Sept d'entre eux avaient déjà attiré l'attention des policiers lors de manifestations précédentes.

>> Le bilan de la manifestation dans La Matinale:

Des manifestant contre les mesures sanitaires sur la place de la Gare à Berne. [Peter Schneider - Keystone]Peter Schneider - Keystone
Une manifestation contre le certificat Covid sans débordement à Berne / La Matinale / 1 min. / le 24 septembre 2021

08h00

Le grand retour de la Foire du Valais

La 61e édition de la Foire du Valais se tiendra du 1er au 10 octobre. Près de 400 exposants seront présents, ainsi que quatre hôtes d'honneur et huit Espaces emblématiques.

Après une édition redimensionnée par la pandémie de Covid-19 en 2020, la mouture 2021 sera "le plus grand évènement de Suisse organisé depuis mars 2020", ont souligné ses organisateurs.

En raison de la pandémie, les visiteurs sont invités à présenter un certificat Covid (vacciné, guéri ou testé) avec QR code et une pièce d'identité à l'entrée. Ce sésame permettra d'éviter les restrictions de distanciation, de nombre de visiteurs et de port du masque.

>> Les explications du 19h30:

La foire du Valais se tiendra sans masque, à conditions d'avoir le pass Covid. [RTS]
La foire du Valais se tiendra sans masque, à conditions d'avoir le pass Covid. / 19h30 / 2 min. / le 23 septembre 2021

07h45

Les distributions alimentaires ne diminuent pas à Genève

Malgré la reprise économique, annoncée la semaine dernière par le Secrétariat d'Etat à l'économie pour les prochains mois, les distributions de colis alimentaires ne diminuent pas depuis un an et demi.

A Genève, entre 150 et 200 sacs sont préparés et distribués chaque semaine dans chacun des dizaines de centres de la ville de Genève.

>> Voir le reportage à Genève du 19h30:

L'économie suisse repart à la hausse mais à Genève elle laisse de nombreuses victimes sur le carreau. [RTS]
L'économie suisse repart à la hausse mais à Genève elle laisse de nombreuses victimes sur le carreau. / 19h30 / 2 min. / le 23 septembre 2021

07h30

Portrait des sonneurs de cloches "Freiheitstrychler"

Un contremaître schwytzois et un entrepreneur en informatique zurichois se trouvent derrière le groupe des sonneurs de cloches "Freiheitstrychler", qui a notamment fait parler de lui en organisant des manifestations non autorisées contre les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19.

>> Relire: Ueli Maurer a porté le T-shirt des "Freiheitstrychler" par "pur hasard"

Le contremaître indépendant Andreas Benz d'Altendorf (SZ), qui est également le fondateur et porte-parole du groupe, a obtenu les droits de la marque "Freiheitstrychler", rapporte le SonntagsBlick.

L'entrepreneur en informatique Markus Hilfiker de Glattfelden (ZH) est lui responsable de la présence sur le web du groupe de sonneurs de cloches. Le portail patriot.ch ainsi que d'autres sites de la droite alternative sont également enregistrés à son nom.

Mouvement dans les quatre cantons primitifs

A Sarnen, chef-lieu d'Obwald, une trentaine de personnes se réunissent tous les lundis soir pour une promenade de protestation contre la vaccination et le pass sanitaire

"Ici, nous avons tous quelque chose de Guillaume Tell: nous sommes un peu rebelles, mais de façon pacifique. On se bat pour la justice, contre la discrimination des non-vaccinés", explique Lisa Wirz, membre "Obwalden bewegt sich", jeudi au 19h30

>> Le reportage du 19h30:

Portraits des sonneurs de cloches. Ils incarnent une forme de défiance à l'égard de l'état et de mesures jugées liberticides. [RTS]
Portraits des sonneurs de cloches. Ils incarnent une forme de défiance à l'égard de l'état et de mesures jugées liberticides. / 19h30 / 2 min. / le 23 septembre 2021

07h15

La vaccination proposée au secondaire II en Valais

La vaccination dans les établissements scolaires du degré scolaire II en Valais va débuter cette semaine à Brigue. Elle se poursuivra les semaines prochaines dans les collèges à Sierre, Sion, Martigny, Monthey et St-Maurice.

Les étudiants et enseignants intéressés recevront les informations nécessaires directement par la direction de leur établissement scolaire et pourront s'inscrire en ligne, indiquent les autorités cantonales jeudi dans un communiqué.

Une offre similaire est en préparation dans les centres de formation professionnelle. Les mineurs devront obtenir l'accord de leurs parents pour se faire vacciner.

07h00

L'UNIGE rend le certificat Covid obligatoire pour les enseignants

L'Université de Genève (UNIGE) rend le certificat Covid obligatoire pour tout le corps enseignant à partir de lundi. Les étudiants et étudiantes étaient déjà soumis à cette mesure depuis la rentrée académique.

La commission du personnel, consultée au préalable, a recommandé que les enseignants se soumettent aux mêmes exigences que les étudiants, à condition que les tests de dépistage restent gratuits, indique jeudi le recteur dans un message adressé à tous les collaborateurs. Cette information a été révélée par heidi.news.

"La présence dans une même salle de personnes disposant d'un certificat et d'autres ne l'ayant pas a été vécue par beaucoup comme une incohérence à laquelle nous pouvons aujourd'hui mettre un terme", ajoute le recteur.

Le personnel dont les activités ne sont pas directement liées à l'enseignement n'est pas soumis à cette exigence.

06h45

Faut-il assouplir les mesures de protection dans les classes?

Les pédiatres et la task force Covid de la Confédération ne sont pas d'accord sur la façon de faire face à la pandémie de Covid-19 dans les écoles. Si la task force souhaite des tests, des masques, des filtres à air ou encore des détecteurs de CO2 dans les classes, les pédiatres souhaitent quant à eux un assouplissement des mesures.

Le Groupement des pédiatres vaudois (GPV), par exemple, a diffusé le 17 septembre dernier un manifeste dans lequel il demande une poursuite "sans contrainte" de l'école. Car il s'inquiète des mesures liées au Covid-19 pour les enfants, alors que le virus lui-même est "le plus souvent bénin pour cette tranche de la population".

Et jeudi matin, dans les colonnes du Bund, deux autres associations ont plaidé pour conserver le moins de mesures possibles dans les écoles.

>> Voir le débat entre Claude Bertoncini, président du Groupement des pédiatres vaudois, et Jean-Claude Marguet, chef du Service de l'enseignement obligatoire du canton de Neuchâtel, dans Forum:

Covid à l'école: responsables scolaires ou pédiatres, qui croire? Débat entre Claude Bertoncini et Jean-Claude Marguet [RTS]
Covid à l'école: responsables scolaires ou pédiatres, qui croire? Débat entre Claude Bertoncini et Jean-Claude Marguet / Forum / 9 min. / le 23 septembre 2021

06h30

Tous les indicateurs clés en recul sur une semaine

Le rapport hebdomadaire de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur la pandémie de Covid-19 en Suisse montre que tous les indicateurs clés sont en recul. En comparaison hebdomadaire, il y a moins de décès, de patients aux soins intensifs, d'hospitalisations et de résultats positifs.

Au total, 33 personnes ont perdu la vie à cause d'une infection en lien avec le Covid-19, contre 46 la semaine précédente. Jusqu'ici, 272 hospitalisations en lien avec une infection ont été annoncées. La semaine précédente, au même moment, leur nombre était de 299. Malgré les déclarations encore attendues, le nombre d'hospitalisations devrait donc diminuer par rapport à la semaine précédente, estime l'OFSP.

Quelque 16% de ces patients n'avaient aucun antécédent médical. La plupart avaient plus de 30 ans. Trois enfants, cinq jeunes et 15 personnes âgées entre 20 et 29 ans ont néanmoins dû être traités à l'hôpital.

Moins de soins intensifs

En moyenne, 265 patients atteints du Covid-19 se trouvaient dans une unité de soins intensifs (USI), un chiffre inférieur de 8,3% à celui de la semaine précédente (289). La part des malades du Covid-19 parmi les patients en USI se monte à 40%, en léger recul.

En moyenne, 220 patients atteints étaient sous assistance respiratoire, soit une baisse de 10% par rapport à la semaine précédente. Le taux d'occupation global des lits USI durant la semaine était de 77%, soit un taux semblable à ceux de décembre 2020.

La proportion de tests positifs a également diminué: 12'714, soit 30% de moins que la semaine précédente. Chez les jeunes de 10 à 19 ans, le même recul est constaté. Mais ce groupe d'âge reste le plus touché, avec plus de 22% des nouveaux cas.

Davantage de tests ont été effectués la semaine passée: 266'241, soit 12% de plus que la semaine précédente. Le taux de positivité des tests PCR était de 9,4%, soit 3,3% de moins que la semaine précédente. La part de tests antigéniques positifs a aussi reculé, à 1,3%.

2000 vaccinés positifs

Au total, 352 cas concernant des personnes complètement vaccinées ont été déclarés pour la semaine sous revue. Depuis le 27 janvier 2021, ce sont 2055 cas qui ont été signalés chez des personnes complètement vaccinées, dont 246 ont nécessité une hospitalisation et 57 ont abouti à un décès.

Le nombre de cas concernant des personnes complètement vaccinées est extrêmement faible, écrit l'OFSP, même en tenant compte du nombre probablement élevé de cas non signalés.

06h15

La journée de jeudi

La Suisse comptait jeudi 1632 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplorait cinq décès supplémentaires et 35 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 37'534 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 4,35%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 25'152, soit 290,95 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,83. Les patients Covid-19 occupent 27% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 77,20%.

Au total 10'276'380 doses de vaccin ont été administrées et 54,39% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 11'687'400 doses de vaccins.

Depuis le début de la pandémie, 831'880 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 10'577'644 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'650 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 32'570.

>> Retour sur la journée de jeudi: Tous les indicateurs clés de l'OFSP sont en recul depuis une semaine

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au Covid-19.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus