Le suivi du 10 septembre. [Keystone]
Publié Modifié

Après les universités, les entreprises pourraient être tentées d'imposer le certificat Covid

- Les étudiants des universités de Genève, Lausanne, Neuchâtel et de l'EPFL devront présenter un certificat Covid pour suivre les cours sur place dès la rentrée. D'autres universités prendront leur décision lundi. Vendredi, la faîtière des universités a émis une recommandation en faveur du certificat Covid obligatoire.

- Après les universités, les entreprises pourraient être tentées d'imposer le certificat Covid à leurs employés. Le monde économique est divisé sur la question. Pour la Fédération des entreprises romandes, cette mesure est "proportionnée et apte à répondre aux besoins de lutte contre la pandémie". Pour l'USAM, elle est précipitée.

- L'élargissement de l'obligation de présenter un certificat sanitaire inquiète de nombreux restaurateurs, qui craignent une baisse de fréquentation de leurs établissements. Des voix s'élèvent pour demander de nouvelles aides pour les secteurs concernés.

- L'extension du certificat Covid a un impact immédiat sur la vaccination. En Valais, près de 1300 personnes se sont annoncées pour la seule journée de mercredi. À Neuchâtel, mercredi dès 16h, la centrale téléphonique enregistrait plus de 200 appels par heure pour des prises de rendez-vous, contre une trentaine auparavant.

- L'OFSP a décompté vendredi 2894 cas supplémentaires de Covid-19, onze décès et 98 hospitalisations de plus que la veille. En moyenne sur 14 jours, le nombre de cas quotidiens se situe à 2569 (stable), le nombre d'hospitalisations à 48 (baisse) et le nombre de décès à 6 (hausse).

Suivi assuré par RTSinfo

21h55

L'Université de Genève suit le mouvement du certificat Covid obligatoire

A l'instar d'autres hautes écoles de Suisse romande, l'Université de Genève (UNIGE) instaurera dès lundi l'obligation de détenir un certificat Covid pour ses activités d'enseignement sur place. L'alma mater a informé ses étudiants et collaboratrices vendredi par e-mail.

L'enseignement à distance est maintenu pour les personnes dépourvues de certificat et qui ne pourraient pas se rendre dans les auditoires. Les cours seront disponibles en streaming et en enregistrements audio ou vidéo.

Aussi dans les bibliothèques et cafétérias

Les cours se dérouleront sans limite de jauge et sans obligation de porter le masque une fois la personne assise. La présentation du certificat Covid sera aussi exigée pour la formation continue, la bibliothèque et les cafétérias.

Pour permettre aux personnes qui ne possèdent pas de certificat Covid de se faire vacciner simplement, l'UNIGE a mis sur pied une campagne de vaccination mobile en étroite collaboration avec les autorités sanitaires cantonales du 20 au 24 septembre.

Lucerne aussi

La Haute école spécialisée de Lucerne a elle aussi annoncé vendredi soir qu'elle suivait la recommandation de Swissuniversities et que l'obligation de certificat Covid s'appliquerait à ses plus de 8000 étudiants, suivie peu après de l'Université de Zurich.

A Fribourg, le porte-parole de l'Université Marius Widmer a indiqué qu'une décision serait prise au début de la semaine prochaine. Il a notamment souligné que sans le certificat, la capacité des salles devrait à nouveau être réduite aux deux tiers.

>> La liste des écoles supérieures ayant formellement annoncé une obligation de certificat Covid pour la rentrée est désormais la suivante:

  • Université de Genève
  • Université de Lausanne
  • Université de Neuchâtel
  • Université de Zurich
  • Ecole polytechnique fédérale de Lausanne
  • Haute école spécialisée de Lucerne

20h45

Pas de certificat obligatoire chez Migros, d'autres hésitent

Les entreprises avancent en ordre dispersé en matière de règles sanitaires pour leurs employés. Pour les 125 salariés de Devillard, spécialiste des photocopieurs et autres équipements de bureau, ce sera certificat Covid ou test obligatoire à renouveler chaque semaine.

Le groupe Ecocafé, qui gère six établissements en Suisse romande, laissera lui le choix à ses quelque 25 employés. Dès lundi, ça sera certificat Covid ou masque.

Les grands employeurs hésitent

Quant aux grands employeurs du pays, ceux contactés par la RTS (CFF, La Poste, Coop notamment) hésitent encore. Migros a déjà tranché, elle ne l'imposera pas. On s'achemine dans un premier temps vers des équipes hybrides, certificat ou masque, tout comme à la Chambre de commerce de Genève.

Mais à plus long terme, certains patrons craignent les réactions des clients vis-à-vis des employés porteurs de masques, une situation qui renforcerait les pressions en faveur de la vaccination.

>> Regarder le reportage de la RTS dans les entreprises romandes:

Les entreprises pourront dès lundi recourir à l'exigence d'un certificat Covid pour leurs employés. [RTS]
Les entreprises pourront dès lundi recourir à l'exigence d'un certificat Covid pour leurs employés. / 19h30 / 2 min. / le 10 septembre 2021

20h30

Vague d'infection chez les moins de 12 ans, la question du vaccin commence à se poser

La rentrée scolaire s'accompagne d'une vague d'infection au Covid-19 chez les enfants. Chez les moins de dix ans, les cas ont presque décuplé en cinq semaines, du jamais vu depuis le début de la pandémie. Cette évolution inquiète, même si les enfants auraient peu de risques de développer des complications sévères.

En Valais, avec 177 nouveaux cas la semaine dernière, la tranche d'âge des 0 à 14 ans est la plus touchée par le Covid-19. "On suit ça de très près. Dans la majorité des cas, il n’y a même pas de symptômes, donc c’est plutôt positif et rassurant", a déclaré le conseiller d’Etat valaisan en charge de la Santé Mathias Reynard dans le 19h30. Il constate aussi "qu’à partir du moment où il y a un bon taux de vaccination chez les adultes, les enfants sont aussi moins touchés".

Vaccin: "trop tôt pour se prononcer"

Pour certains, la question du vaccin chez les moins de 12 ans commence à se poser. "Pour les tout-petits, c’est trop tôt pour se prononcer. Je dirais 'prudence, prudence'. Quand j’aurai vu que les données scientifiques sont rassurantes, qu’on a des millions d'autres enfants vaccinés ailleurs, bien évidemment qu’on pourra être ouverts. Mais pour l’instant pas, parce qu’il y a peu d'hospitalisations, peu de complications et peu de maladie sévères", estime la pédiatre Dounia Cruzado.

Alors que Pfizer et Moderna testent actuellement leurs vaccins sur les moins de 12 ans, le débat sur la vaccination des enfants en bas âge en Suisse est donc pour bientôt.

>> Regarder le sujet du 19h30 vendredi:

La rentrée scolaire s'accompagne d'une vague d'infections au Covid-19 chez les enfants de moins de 10 ans. [RTS]
La rentrée scolaire s'accompagne d'une vague d'infections au Covid-19 chez les enfants de moins de 10 ans. / 19h30 / 2 min. / le 10 septembre 2021

19h20

Pass sanitaire requis pour l'Université de Zurich

Si le canton de Zurich a décidé de laisser le choix aux universités d'introduire ou non le pass sanitaire, celle de Zurich a choisi de l'introduire à la rentrée, a-t-elle fait savoir.

La Haute école spécialisée de Lucerne a aussi annoncé qu'elle suivait la recommandation de Swissuniversities et que l'obligation de certificat s'appliquerait à ses plus de 8000 étudiants.

18h50

Les entreprises vont-elles rendre obligatoire le certificat Covid?

Certaines entreprises vont-elles demander à leurs employés de présenter un certificat Covid pour venir travailler, et si oui, dans quelle proportion? Depuis l'annonce du Conseil fédéral d'étendre l'utilisation du pass sanitaire, elles ont la possibilité de le faire.

Du côté des milieux économiques, les avis sont divisés. D'un côté, Economiesuisse ainsi que la Fédération des entreprises romandes (FER) soutiennent ce nouvel outil de contrôle sanitaire. De l'autre, l'Union suisse des arts et métiers (USAM) s'y oppose.

Juridiquement possible, selon la FER

La possibilité d'imposer le certificat Covid "nous apparaît proportionnée et apte à répondre aux besoins de lutte contre la pandémie", a indiqué la directrice du service juridique de la FER Olivia Guyot Unger dans Forum.

Selon son interprétation, elle est aussi juridiquement possible: si la loi dit que les données relatives à la santé sont privées, le Code des obligations précise tout de même dans un article que "dans la mesure où ces données portent sur les aptitudes du travailleur à remplir son emploi ou sont nécessaires à l’exécution du contrat de tra­vail", elles peuvent être traitées par l'employeur.

Mesure précipitée, pour l'USAM

Pour le vice-président de l'USAM André Berdoz, adopter cette mesure dans les entreprises serait précipité. De nombreuses PME peineraient à la mettre en application. Il craint une diminution du chiffre d'affaires des entreprises et des emplois.

"On constate que les contaminations sont très rares sur les places de travail grâce aux plans de protection", a-t-il également défendu.

>> Ecouter le débat entre Olivia Guyot Unger et André Berdoz dans Forum:

Faut-il demander le certificat Covid dans les entreprises? Débat entre Olivia Guyot Unger et André Berdoz (vidéo) [RTS]
Faut-il demander le certificat Covid dans les entreprises? Débat entre Olivia Guyot Unger et André Berdoz (vidéo) / Forum / 8 min. / le 10 septembre 2021

16h20

La vaccination mobile a du succès à Fribourg

La vaccination mobile dans les communes et les centres commerciaux rencontre un "intérêt marqué" dans le canton de Fribourg, se sont réjouies les autorités. Parallèlement, les écoles du post-obligatoire recevront la visite d’équipes mobiles dès la mi-septembre.

Dans les communes et les centres commerciaux, plus de 3600 doses ont été injectées jusqu'à début septembre, via 12 dates de vaccination mobile réparties sur 24 emplacements, a détaillé la Direction de la santé. Les équipes mobiles continuent depuis jeudi avec les deuxièmes doses aux mêmes endroits. Une prochaine tournée est prévue pour octobre.

La vaccination des jeunes progresse

S'agissant des écoles post-obligatoires, les vaccinations mobiles démarreront à partir de la mi-septembre. Elles sont destinées à un public cible de personnes en formation et au personnel des lieux de formation. Les vaccinations auront lieu durant les heures de cours, sans rendez-vous nécessaire. Les gymnases, les écoles de commerce, les écoles de culture générale, les écoles professionnelles, les hautes écoles et l'Université de Fribourg sont concernés.

Pour les 12-15 ans, la vaccination continue de s'effectuer au centre ad hoc de Forum Fribourg. A ce jour, 22% de cette classe d'âge a reçu au moins une première dose.

15h20

La faîtière des universités en faveur du certificat Covid obligatoire

Swissuniversities, l'organisation faîtière des hautes écoles suisses, a décidé de recommander l'obligation de présenter un certificat Covid pour entrer dans les bâtiments. Elle préconise également un contrôle approprié et proportionné, par exemple au moyen de vérifications ponctuelles.

L'objectif des universités reste d'offrir aux étudiants et au personnel universitaire les meilleures structures possibles pour l'enseignement et la recherche, raison pour laquelle cette recommandation a été émise, ajoute Swissuniversities.

Nouvelles décisions attendues lundi

En décidant mercredi d'étendre l'utilisation du certificat Covid, le Conseil fédéral a laissé aux cantons ou aux universités le soin de décider s'ils veulent introduire une exigence de certificat pour les cours de niveau bachelor et master.

Dans les établissements qui opteront pour le certificat Covid obligatoire, le port du masque ne sera plus obligatoire et l’occupation des locaux ne sera plus limitée aux deux tiers. Pour l'heure, les universités de Lausanne, de Neuchâtel et l'EPFL ont décidé de demander à leurs étudiants un certificat Covid.

14h40

La situation hospitalière est tendue à Genève

Comme ailleurs en Suisse, la situation hospitalière est tendue à Genève, a indiqué Adrien Bron, directeur de la santé.

Au total, 14'489 tests ont été effectués la semaine dernière avec un taux de positivité de 5,6%. "Beaucoup de personnes infectées passent sous le radar", a relevé la médecin cantonale Aglaé Tardin.

14h25

Ruée sur les vaccinations sans rendez-vous à Genève

A Genève, les centres qui proposent des vaccinations contre le Covid-19 sans rendez-vous sont pris d'assaut après les annonces du Conseil fédéral. Afin d'éviter les files d'attente, les autorités encouragent à utiliser la plateforme en ligne pour fixer une plage horaire.

Plus de 60 personnes attendaient vendredi matin à l'ouverture du centre commercial de Meyrin où une unité mobile vaccine sans rendez-vous, a indiqué la pharmacienne cantonale Nathalie Vernaz-Haegi. Le Centre M3 à la route de Chêne a vacciné 117 personnes jeudi.

Le dispositif des vaccinations sans rendez-vous va être renforcé dès ce week-end pour répondre à la forte demande. Le Centre de vaccination des HUG ouvrira ainsi ses portes samedi et dimanche avec 400 doses disponibles chaque jour. Le vaccin Moderna sera administré samedi et celui de Pfizer dimanche.

Le Centre médical de Chêne-Bourg proposera des vaccinations dès le 15 septembre alors que la Permanence médico-chirurgicale du Rond-Point de Plainpalais sera opérationnelle dès le 20 septembre, mais uniquement pour les étudiants. Les unités mobiles de vaccination se déploieront aussi dans les universités et les hautes écoles pour la rentrée académique.

Après les annonces du Conseil fédéral de mercredi, la plate-forme en ligne a enregistré 1600 demandes d'un coup, soit une hausse de 40% par rapport à la semaine précédente. Le délai pour obtenir un rendez-vous est de douze jours. Le canton a une capacité de vaccination jusqu'à 20'000 par semaine qui peut être augmentée si besoin, a souligné la pharmacienne cantonale.

13h35

Près de 2900 cas supplémentaires

L'Office fédéral de la santé publique a fait état vendredi de 2894 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore 11 décès supplémentaires et 98 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 37'680 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 7,68%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 35'962, soit 416 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,06. Les patients Covid-19 occupent 32,90% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 79,50%.

Au total, 9'878'201 doses de vaccin ont été administrées et 52,57% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 11'307'900 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 5'753'486 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 808'050 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 10'103'448 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'577 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 31'852.

Le pays dénombre par ailleurs 20'244 personnes en isolement et 22'077 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 0 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

12h45

Des certificats dans les entreprises également?

Les entreprises auront le choix dès lundi de recourir à l'exigence d'un certificat Covid pour leurs employés et employées. Ce nouvel outil, facultatif, pourrait permettre d'alléger les mesures de protection sur les lieux de travail. Mais pour l'heure, il rencontre peu de succès.

Car la promesse d'une plus grande liberté au travail inquiète, notamment dans les rangs du syndicat Travail Suisse. Son président Adrian Wüthrich explique rester "sceptique" face au principe de passe sanitaire. "Nous ne sommes pas sûrs qu'il soit nécessaire pour la lutte actuelle contre la pandémie. Au contraire, en assouplissant les mesures de protection, on pourrait arriver à l'effet inverse, soit une moins bonne protection des employés sur leurs lieux de travail", explique-t-il.

Du côté des associations patronales, ce nouvel outil à disposition est accueilli avec enthousiasme. Mais concrètement, les entreprises se montrent prudentes et peu d'entre elles ont déjà choisi d'appliquer sans réserve l'exigence d'un passe-droit pour venir travailler.

>> Les explications du 12h45:

Les entreprises pourront dès lundi recourir à l'exigence d'un certificat covid pour leurs employés [RTS]
Les entreprises pourront dès lundi recourir à l'exigence d'un certificat covid pour leurs employés / 12h45 / 1 min. / le 10 septembre 2021

11h30

Situation "préoccupante" à l'Hôpital fribourgeois

L'Hôpital fribourgeois (HFR) estime affronter une situation "préoccupante" sur le front du coronavirus. Le nombre de patients hospitalisés demeure assez stable, mais à un niveau élevé, avec des soins intensifs à la limite de leur capacité.

Le 30 août, 20 personnes étaient hospitalisées à l’HFR pour cause de Covid-19, dont 6 aux soins intensifs, a indiqué vendredi l'institution dans un communiqué. Ce vendredi, elles étaient au nombre de 27, dont 6 aux soins intensifs, où il reste trois lits disponibles.

"La situation de flux tendu pourrait se transformer en situation de crise si le nombre des hospitalisations devait encore augmenter, même légèrement". L'HFR recommande à la population de se faire vacciner et de respecter les mesures de protection, "désormais bien connues".

11h00

Guy Parmelin fêté en retard à cause du Covid

Avec neuf mois de retard, faute au Covid, le canton de Vaud et la commune de Bursins fêtent officiellement vendredi l'élection de Guy Parmelin à la présidence de la Confédération. Son arrivée en train à Lausanne est prévue à 14h30 avec une délégation de 85 personnes.

Le conseiller fédéral vaudois sera accompagné de sa collègue Simonetta Sommaruga, de plusieurs parlementaires fédéraux et de proches. Arrivant de Berne et après une brève halte à Fribourg, la "star" du jour sera accueillie en gare par le Conseil d'Etat vaudois in corpore et l'ensemble de la Municipalité lausannoise, a indiqué Vincent Grandjean, chancelier du canton.

10h30

Les problèmes liés à mesvaccins.ch étaient particulièrement graves

Les failles techniques de la Fondation mesvaccins, qui était en charge du carnet de vaccination électronique sur mandat de l'OFSP, étaient très graves, indique jeudi le Préposé fédéral à la protection des données Adrian Lobsiger dans son rapport final.

En mai, la plateforme mesvaccins.ch a été fermée en raison de failles de sécurité. Le magazine en ligne alémanique Republik.ch avait dévoilé fin mars que des données de vaccination concernant notamment 240'000 personnes vaccinées contre le Covid-19 étaient ouvertement accessibles et manipulables. L'OFSP et les services d'Adrian Lobsiger ont donc pris des mesures.

L'OFSP travaille actuellement sur une solution pour restituer les données aux utilisateurs, qui devraient pouvoir les récupérer ou les supprimer. Aucun autre détail n'a été donné pour le moment.

Jeudi à la radio SRF, Adrian Lobsiger a ainsi réitéré son message: "Comme leçon de l'histoire, la Confédération doit se sentir aussi responsable lorsqu'elle collabore avec des entreprises privées que lorsqu'elle traite elle-même des données de santé, et doit donc y regarder de près", a-t-il dit.

08h00

Ruée vers la vaccination après les annonces du Conseil fédéral

L'extension du certificat Covid annoncée cette semaine a un impact immédiat sur la vaccination. En Valais, près de 1300 personnes se sont annoncées pour la seule journée de mercredi. À Neuchâtel, mercredi dès 16h, la centrale téléphonique enregistrait plus de 200 appels par heure pour des prises de rendez-vous, contre une trentaine auparavant.

>> Le regard du conseiller d'Etat valaisan Mathias Reynard dans La Matinale:

Le conseiller d'Etat valais Mathias Reynard présente le bilan de ses 100 premiers jours à Sion, 19.08.2021. [Etienne Bornet - Keystone]Etienne Bornet - Keystone
Les inscription à la vaccination explosent depuis mercredi. Interview de Mathias Reynard / La Matinale / 1 min. / le 10 septembre 2021

Ce constat confirme une tendance: beaucoup de personnes hésitantes ou récalcitrantes ont attendu la décision du Conseil fédéral pour franchir le pas. Une tendance qui s'était déjà observée dès le 25 août, lorsque l'extension du certifcat Covid a été évoquée pour la première fois à Berne par Alain Berset.

Mais dans les centres de vaccination, les responsables observent que la patientèle a changé. Les gens viennent à reculons, contraints et contrariés. Et, surtout, loin d'être convaincus.

>> Le reportage de Deborah Sohlbank au centre de vaccination de La Chaux-de-Fonds:

Le centre de vaccination à La Chaux-de-Fonds. [Deborah Sohlbank - RTS]Deborah Sohlbank - RTS
L'extension du certificat Covid engendre une nette augmentation des vaccinations / La Matinale / 3 min. / le 10 septembre 2021

Le constat est similaire dans d'autres cantons. Jeudi dans le Jura, trois fois plus d'inscriptions ont été enregistrées par rapport à la moyenne des derniers jours. Mais la route est encore longue, estime le ministre jurassien Jacques Gerber.

"On n'est encore pas du tout dans les taux qu'on a connu lors de l'ouverture de la vaccination", prévient-il. Il rappelle que l'objectif affiché d'avoir une couverture vaccinale à hauteur de 70 à 75%, est encore loin, et concède qu'il y a encore "du travail de conviction" à accomplir.

>> Lire aussi: Afflux vers les centres de vaccination après les annonces du Conseil fédéral

07h40

Le certificat à l'Université, une inégalité de plus entre les élèves?

Le certificat Covid sera obligatoire sur les campus de l'Unil et de l'EPFL dès la semaine prochaine, et nécessaire pour assister physiquement aux cours dès la rentrée universitaire, le 21 septembre.

Pour celles et ceux qui ne posséderaient pas le précieux sésame, les cours continueront d'être transmis en ligne. Mais cette configuration inquiète Manon Boissat, coprésidente de l'association générale des étudiants de l'EPFL. Selon elle, il s'agit d'une inégalité de traitement entre les élèves.

>> L'interview de Manon Boissat dans La Matinale:

Le certificat Covid devient obligatoire à l'EPFL dès le 21 septembre 2021. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
Les étudiants devront montrer patte blanche pour assister aux cours en présentiel / La Matinale / 57 sec. / le 10 septembre 2021

07h30

Faut-il indemniser les entreprises obligées d'adopter le certificat Covid?

Avec l'élargissement dès lundi de l'obligation de présenter un certificat sanitaire, les restaurateurs, principalement, craignent une baisse de fréquentation de leurs établissements. Des voix s'élèvent pour demander de nouvelles aides pour les secteurs concernés, mais le Conseil fédéral n'envisage pour l'heure qu'une prolongation simple du système actuel.

Alors que plus de 5000 emplois ont disparu dans l'hotellerie-restauration depuis le début de la pandémie, Gastrosuisse mais aussi l'Union syndicale redoutent un nouveau coup dur. Mais pour le président de la Confédération Guy Parmelin, le certificat pourrait aussi ramener de nouveaux clients, attiré par l'abandon des mesures telles que le port du masque.

En outre, selon le conseiller fédéral en charge de l'Économie, les aides actuelles sont suffisantes. Il promet toutefois de prolonger la procédure simplifiée pour le chômage partiel. Quant aux aides pour les cas de rigueur et aux allocations perte de gain, elle s'arrêteront au 31 décembre.

>> Les précisions d'Etienne Kocher dans La Matinale:

Le certificat Covid sera demandé pour entrer dans les restaurants ou les musées dès le lundi 13 septembre.  [Christian Beutler - Keystone]Christian Beutler - Keystone
Faut-il indemniser les entreprises obligées d'adopter le certificat Covid? / La Matinale / 1 min. / le 10 septembre 2021

Cet argumentaire ne convainc pas le Parti socialiste, qui estime que l'extension du certificat Covid ne bénéficiera pas aux entreprises. Le PS plaide donc pour le maintien de toutes les aides économiques de la Confédération, alors que le Conseil fédéral prévoit d'en interrompre certaines dès le 1er octobre. Pour le conseiller national Roger Nordmann (PS/VD), cela serait une erreur.

>> La réaction de Roger Nordmann:

La Matinale
Le parti socialiste veut maintenir les aides de la Confédération pour l'économie / La Matinale / 51 sec. / le 10 septembre 2021

Du côté des autorités cantonales, on réfléchit actuellement à la mise en oeuvre des directives fédérales, et notamment aux moyens de contrôle à mettre sur pied. Il y aura de toute manière un temps d'adaptation, affirme le ministre jurassien de la Santé Jacques Gerber.

>> Les explications de Jacques Gerber:

Jacques Gerber, ministre jurassien de la santé. [Gaël Klein - RTS]Gaël Klein - RTS
Contrôle du certificat Covid dans les restaurants. Interview de Jacques Gerber / La Matinale / 37 sec. / le 10 septembre 2021

07h20

Davantage de tests demandés à Zurich, mais pas pour toute la Suisse

La présidente du Conseil d'Etat zurichois, Silvia Steiner, souhaite que davantage d'élèves zurichois soient testés contre le coronavirus. En contrepartie, elle prône un assouplissement de la quarantaine dans les écoles où les tests sont faits de manière répétitive.

"L'idée est qu'en cas de test positif, toute la classe ne doive plus être envoyée en quarantaine", précise celle qui est aussi présidente de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), dans un entretien diffusé vendredi par le journal Blick.

Mais l'introduction de tels tests dans tous les cantons n'est actuellement pas à l'ordre du jour, car la CDIP est convaincue que des mesures adaptées localement contribuent davantage à limiter la propagation du virus qu'une solution unique au niveau suisse, poursuit-elle.

La responsable rejette dans le Blick l'accusation selon laquelle les écoliers ne sont pas assez protégés. "Les écoles travaillent chaque jour afin que les enfants soient aussi bien protégés que possible, mais aussi pour qu'ils aient une journée scolaire normale".

07h10

Des gens "mis au ban de la société", estime l'UDC

Près de 1000 personnes ont défilé jeudi soir dans le centre-ville de Berne pour protester contre les mesures prises par le Conseil fédéral pour lutter contre la pandémie de coronavirus. La manifestation s'est déroulée dans le calme.

Emmenés par des porteurs de cloches, les manifestants ont défilé dans le centre-ville vers 20h00. La police était visible, mais n'a pas empêché la manifestation non autorisée.

Plusieurs milliers de personnes s'étaient déjà réunies mercredi soir devant le Palais fédéral. L'ampleur de la mobilisation a surpris, quelques heures seulement après l'annonce de l'extension de l'usage du certificat Covid.

>> Les images de la manifestation dans le 19h30 de la RTS:

Manifestation à Berne contre l'extension du certificat Covid. [RTS]
Manifestation à Berne contre l'extension du certificat Covid. / 19h30 / 1 min. / le 9 septembre 2021

Invité sur le plateau du 19h30, le conseiller national Michaël Buffat (UDC/VD) a dit comprendre le sentiment de discrimination d'une partie de la population. "Parce qu'elle fait le choix de ne pas se vacciner, ces gens vont se retrouver mis au ban de la société", a-t-il déploré.

Pour lui, tous les moyens ne sont pas bons pour pousser les gens à la vaccination. "Qu'on mette en place des mesures discriminatoires, qu'on prenne en otage les restaurants n'est pas du tout correct", estime Michaël Buffat.

>> Ecouter l'interview de Michaël Buffat:

Michael Buffat, conseiller national UDC vaudois, s'oppose au certificat covid. [RTS]
Michael Buffat, conseiller national UDC vaudois, s'oppose au certificat covid. / 19h30 / 2 min. / le 9 septembre 2021

07h00

Le président de l'EPFL défend l'obligation du certificat Covid

Invité dans l'émission Forum de la RTS, le président de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Martin Vetterli a défendu l'obligation, pour les étudiants, de présenter un certificat Covid à la rentrée.

"On voulait que le Conseil fédéral nous laisse prendre la bonne décision pour la santé de nos étudiants. On est donc très contents qu'il nous donne cette liberté", a-t-il confié en préambule. La décision d'imposer le certificat Covid a été prise sur la base du constat que "la grande majorité" des étudiants et des enseignants avaient exprimé leur désir de pouvoir revenir suivre les cours sur le campus, a-t-il ensuite expliqué.

>> Ecouter l'interview de Martin Vetterli dans Forum:

L'EPFL et l'UNIL rendent le certificat Covid obligatoire: interview de Martin Vetterli [RTS]
L'EPFL et l'UNIL rendent le certificat Covid obligatoire: interview de Martin Vetterli / Forum / 4 min. / le 9 septembre 2021

"On ne va pas trop loin. L'accès au savoir, à l'éducation continue à être garanti pour tout le monde. Simplement, pour être dans un auditoire avec 250 autres élèves, nous pensons que le pass Covid est nécessaire", a-t-il argumenté, rappelant au passage que tous les cours seraient à la fois diffusés en direct, puis mis à disposition en différé.

Contrôles aléatoires

Pour vérifier que seuls des étudiants vaccinés ou guéris assisteront aux cours, l'EPFL procédera à des contrôles aléatoires, un peu comme dans les trains, "où je ne me fais pas contrôler tous les jours", illustre Martin Vetterli.

Il sera possible de se faire vacciner directement sur le campus, a également révélé le président de l'EPFL. Il n'a en revanche pas fait mention d'une éventuelle infrastructure qui permettrait aux non vaccinés de se faire tester, mais signale que le canton de Vaud est en train de réfléchir au maintien de la gratuité des tests pour les étudiants.

>> Les précisions du 19h30:

Le pass Covid s'étend dans les hautes écoles. [RTS]
Le pass Covid s'étend dans les hautes écoles. / 19h30 / 2 min. / le 9 septembre 2021

06h45

Bientôt 80% de la population vaudoise de plus de 16 ans est vaccinée

Lors de la phase de consultation, le canton de Vaud avait signifié au Conseil fédéral qu'à son avis une extension du certificat Covid aux bars, restaurants et lieux de loisirs ne devait être adoptée qu'en ultime recours, si la situation sanitaire se dégradait.

Invitée dans Forum, la conseillère d'Etat Rebecca Ruiz (PS/VD) a néanmoins défendu la décision prise mercredi. "Le Conseil fédéral, qui a une vision de l'ensemble du territoire, a fait une appréciation. On voit qu'il y a une surcharge hospitalière très importante du côté alémanique, ce qui n'était pas le cas dans les vagues précédentes. Il a pris la décision qui s'imposait à lui maintenant", a-t-elle réagi.

Interrogée sur l'effet des annonces du Conseil fédéral sur les vaccinations, la ministre vaudoise a fait état d'une "augmentation importante des inscriptions", tout en soulignant que le pourcentage de la population vaudoise vaccinée était déjà élevé: "D'ici quelques semaines, 80% de notre population entre 16 et 99 ans sera vaccinée ou aura un rendez-vous", a-t-elle précisé.

>> Ecouter l'interview de Rebecca Ruiz:

L'EPFL et l'UNIL rendent le certificat Covid obligatoire: interview de Rebecca Ruiz [RTS]
L'EPFL et l'UNIL rendent le certificat Covid obligatoire: interview de Rebecca Ruiz / Forum / 4 min. / le 9 septembre 2021

06h30

Le laboratoire de Boudry (NE) maintenant aussi sous enquête vaudoise

Les autorités vaudoises investiguent à leur tour le laboratoire basé à Boudry (NE), visé par une enquête pénale pour irrégularités dans la certification de tests Covid, a appris la RTS.

Son directeur avait admis avoir commis des erreurs. Selon une source, des personnes avaient par exemple été certifiées positives au covid sans avoir été testées. Le laboratoire aurait également été arrangeant sur la datation des tests des clients devant voyager.

Plus de détails dans notre article: Le laboratoire neuchâtelois sous enquête est aussi dans le viseur du canton de Vaud

Dans le canton de Vaud, les reproches adressés au laboratoire sont encore flous. Les autorités vaudoises ne souhaitent pas communiquer sur une enquête en cours.

Plusieurs sources ont néanmoins indiqué à la RTS que le laboratoire de Boudry, encore actif pour le canton Neuchâtel, n'a plus le droit d'exercer en dehors du canton depuis le 5 septembre dernier, selon les ordres de Swissmedic. L'information n'a toutefois pas été confirmée par l'institut fédéral, qui reste muet sur le dossier. Mais il devrait rendre tout prochainement son rapport d'enquête.

>> Ecouter le sujet de Forum:

Un laboratoire privé situé à Boudry (NE) sous le coup de plusieurs enquêtes [RTS]
Un laboratoire privé situé à Boudry (NE) sous le coup de plusieurs enquêtes / Forum / 2 min. / le 9 septembre 2021

06h15

Le suivi de la journée de jeudi

L'Office fédéral de la santé publique a fait état jeudi de 3114 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore huit décès supplémentaires et 58 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 36'280 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 8,58%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 35'762, soit 413,68 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,10. Les patients Covid-19 occupent 33,90% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 80,50%.

Au total 9'844'834 doses de vaccin ont été administrées et 52,47% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 11'307'900 doses de vaccins.

>> Le suivi de la journée de jeudi: L'EPFL et l'Université de Lausanne rendent le certificat Covid obligatoire

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au Covid-19.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus